mer 29 juin 2022 - 12:06

ALLEMAGNE : Dans les coulisses de la franc-maçonnerie de Schwerin

De notre confrère allemand schwerin-lokal.de – Par Stefan Rochow

Il y a beaucoup de spéculations sur les francs-maçons. Pour certaines théories du complot, cette « ligue » se sert. Schwerin-Lokal » a jeté un coup d’œil dans les coulisses de l’association des francs-maçons de Schwerin.

Egon Milbrod est le Vénérable Maître. Dans le langage de la franc-maçonnerie, c’est ainsi que s’appelle le président de la loge. Il y a eu deux loges à Schwerin depuis la réunification. Les loges maçonniques « Unis dans la liberté » et « Harpokrates zur Morgenroethe » se réunissent chaque semaine au marché du boucher.

La maison de la loge a été achetée par Georg Adolph Demmler en 1846 et offerte à la loge. Demmler, lui-même franc-maçon, a également conçu la façade de la maison à l’époque. En 1934, les nationaux-socialistes exproprièrent la loge, qui fut dissoute un peu plus tard. Même à l’époque de la RDA, les francs-maçons de la ville ne pouvaient pas reprendre leurs travaux. Ce n’est qu’en 1992 que les loges ont pu se rétablir et reprendre possession de la maison abritant la loge. À ce jour, « Harpokrates zur Morgenroethe » est le propriétaire de la maison. « unis dans la liberté » est désormais également locataire de l’immeuble, tout comme l’association « Schlaraffi a Suerina.

Des siècles d’expérience constituent la base

Notre hôte Erwin Milbrod, représente les francs-maçons de « unis dans la liberté » en public en tant que maître de la chaire, dirige occasionnellement les rituels lors des réunions des frères et nous emmène aujourd’hui au sous-sol de la loge. Les membres de la loge se réunissent tous les mardis. Ils parlent eux-mêmes de « travailler » lors de tels rassemblements. Il y a aussi des soirées d’invités une fois par mois. Celles-ci prennent place dans la cave voûtée de la maison. Les frères de loge entre eux, se réunissent dans le temple d’en haut. On verra ça un peu plus tard.

Que font les francs-maçons ? Erwin Milbrod explique : « En bref : la franc-maçonnerie est une formation séculaire. Ce sont des rituels bien rodés pour le développement de la personnalité, basés sur une expérience transmise depuis des siècles, ainsi que sur des principes de base humanistes et éthiques du mode de vie.

Débuts chez les tailleurs de pierre

D’où vient le terme franc-maçon ? Erwin Milbrod nous apprend que la fondation officielle est datée du 24 juin 1717 en Angleterre. Les archives plus anciennes, en revanche, font référence à l’existence de loges dès le XIIIe siècle. A l’origine, se trouvent avec les tailleurs de pierre des huttes de construction de la cathédrale de cette époque.

Photo: Dario Rochow

Ces artisans ne savaient souvent ni lire ni écrire. Néanmoins, ils auraient acquis une énorme connaissance de la technologie de la construction. À cette époque, ces connaissances étaient strictement gardées et ne se transmettaient que les unes aux autres. Surtout dans le soi-disant Dombauhütten organisé à cette époque.

Lorsque les loges de construction de la cathédrale étaient alors moins nécessaires, la tradition a été maintenue et des non-artisans ont également été admis. C’est de là que viennent les loges maçonniques.

Equerre et Compas comme symboles centraux

Equerres et compas font référence à cette histoire, ils sont considérés comme les symboles centraux des francs-maçons. « L’équerre symbolise la vie et représente la droiture. Le compas fait référence à l’effet externe de l’action humaine, être humain dans la société », explique Milbrod le symbolisme maçonnique.

L’équerre et le compas sont les symboles de la franc-maçonnerie | Photo: Dario Rochow

Mais qu’est-ce, au fond, que le travail des francs-maçons ? Pour le vénérable maître, cette réponse est assez simple : il s’agit d’un développement personnel, d’un travail sur soi. « Tout comme le tailleur de pierre travaille la pierre brute pour qu’elle s’insère enfin dans le mur, ainsi on travaille sur soi. », précise Milbrod. L’idéal maçonnique est une société humaniste. « Nous voulons essayer d’aider à leur création et à leur maintenance », déclare Milbrod. Cela s’applique à plusieurs niveaux, tels que la famille ou la communauté. Liberté, égalité, fraternité, tolérance et humanité – telles sont les valeurs fondamentales vers lesquelles se sont orientés les francs-maçons.

La connaissance de soi est le début et la fin

La franc-maçonnerie connaît trois degrés : l’apprenti, le compagnon et le maître. Ici, le lien avec l’artisanat devient clair très rapidement. Chacun de ces degrés a un objectif différent.

Photo: Dario Rochow

Le travail de l’apprenti est au service de la connaissance de soi, « Regarde en toi » est le leitmotiv des apprentis francs-maçons.

Le compagnon consiste à se reconnaître dans les autres : « Regarde autour de toi ! » Le maître travaille selon le principe directeur « Regarde par-dessus toi » : Il utilise le savoir des francs-maçons pour façonner sa vie selon des idéaux éthiques et pour influencer la société , assumer la responsabilité.

En fin de compte, c’est toujours la connaissance de soi qui compte pour les maçons.

Le temple comme centre de rencontres

Le travail sur soi se fait essentiellement dans le temple. « Pour l’office du temple, nous portons des costumes noirs, des chemises blanches, des cravates et des gants. Le contraste souligne, entre autres, que tout ne se passe pas bien dans la vie. Juste en noir et blanc.

Il y a aussi un bijou, le soi-disant bijou, qui représente la loge et a un aspect différent dans chaque loge. Le tablier fait référence à l’origine des francs-maçons, les tailleurs de pierre. Ceux qui travaillent temple en tant que « officier » – c’est-à-dire guident les rituels – portent également un sautoir.

Vue du temple | Photo: Dario Rochow

Nous entrons dans le temple par une grande porte du hall. Au milieu se trouvent de grands chandeliers. Les chaises sont regroupées à gauche et à droite. Le Maître s’assoit derrière la chaire pendant les réunions. Le lieu de travail démarque.

Le lieu de travail du maître depuis la chaise est frappant | Photo: Dario Rochow

« Après être entrés l’un après l’autre dans le Temple au son de la musique, les frères prennent place dans les rangées nord et sud« , rapporte Milbrod. Une fois les frères assis, différents rituels ont lieu. Il s’agit principalement de dialogues, de coups de marteau, de références à des symboles. « Par exemple, nous réfléchissons à notre journée en utilisant une mesure de 24 pouces », explique le maître de la chaise.

Sur le côté sont enroulés des panneaux illustrés, symboles de la vie. Cependant, ceux-ci restent cachés pendant notre conversation. « On ne peut pas tout montrer« , explique Egon Milbrod.

Comment devient-on membre?

Comment devient-on membre d’une loge maçonnique ? Cela commence toujours par apprendre à se connaître. Si une loge vous intéresse, vous pouvez vous inscrire à une soirée d’invités. C’est là qu’il peut apprendre à connaître la communauté et en savoir plus sur le travail.

Les balles noires et blanches décident qui tire | Photo: Dario Rochow

Quiconque souhaite ensuite adhérer demande généralement à être admis. Les frères votent sur la proposition en « ballant » : ils déposent des boules noires ou blanches dans un récipient. En fonction du nombre de boules noires et blanches, le demandeur devient membre de la loge.

Egon Milbrod est tout sauf mystérieux ce soir-là. Il aime parler de son travail de franc-maçon. Vous pouvez dire que le loge est devenu une maison permanente pour lui. Il vient en fait de Lübeck et y est organisé en loge maçonnique. Pendant plusieurs années, il a également été impliqué dans le groupe « unis dans la liberté ». Pour ce faire, il se rend chaque mardi de Lübeck à Schwerin.

Bien sûr, certaines choses restent cachées. Ils sont réservés aux frères de loge. « Ce qu’un frère dit à l’autre, ça reste entre nous. Et bien sûr nos livres et les rituels. » Parce que les rituels font appel à la raison et à l’émotion, dit Milbrod. Vous ne voulez pas enlever cette expérience aux frères de la loge. La participation est importante pour cela.

Le franc-maçon peut bien comprendre que ces secrets non résolus conduisent à plusieurs reprises à des spéculations sur les francs-maçons. « Aujourd’hui, tout ce qui est mystérieux et inconnu est suspect. Cela a certainement quelque chose à voir avec le fait que tant de choses sont rendues publiques », dit-il. « Même le privé est public. Ce qui est caché devient alors vite obscur, douteux, suspect.

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez devenir membre d’une loge. En supposant un bavote réussi.

Galerie de photos

Erwin Mibrod est le Maître de la Loge Eintracht à Freiheit. Le chapeau haut de forme est devenu un symbole de liberté et de bourgeoisie. Les francs-maçons le portent encore aujourd’hui lors de leurs événements Un livre saint, dans ce cas la Bible, en fait toujours partie.« C’est le signe de notre Loge. Portez-le avec honneur. » Avec ces mots succincts du maître de chaire, le frère franc-maçon nouvellement admis se voit remettre le joyau de la loge. Dans le rituel maçonnique, la rose joue un rôle majeur en tant que symbole de beauté, mais surtout en tant que symbole du désir humain d’une vie nouvelle et supérieure, tant à la fête de la Saint-Jean qu’à l’enterrement d’un frère (qui reçoit trois roses dans la tombe).Les balles blanches sont l’approbation pour l’admission dans un loge. Les boules noires indiquent un refus d’admission .Les maçons portent des épées en tant que guerriers de la lumière contre les ténèbres, du bien contre le mal, du vrai contre le faux et comme signe qu’ils espèrent entrer dans la lumière et la vie éternelles grâce à la direction victorieuse du combat.

Pierre de la cathédrale de Magdebourg et gants blancs, maillet et pierre. Les symboles les plus connus de la franc-maçonnerie sont le compas et l’équerre.

Vue du temple – Le lieu de travail du maître depuis la chaire

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES