jeu 26 janvier 2023 - 23:01

Demain, la franc-maçonnerie 

Il n’est pas offensant de constater que les francs-maçons et franc-maçonnes, à travers les rites et rituels, vivent en loges un « ici et maintenant » composé largement d’un « ailleurs et autrefois » mythique et légendaire !

Les tenues sont ainsi « formatées » et bien occupées par le « commentaire de rites », nécessaire mais insuffisant. Nous voulons devenir meilleurs pour rendre le monde meilleur : il nous faut pour cela continuer de travailler avec les outils du passé, certes, mais aussi avec ceux de notre temps.

A côté de la précieuse philosophie (quoi qu’en disent les « ritolatres !) qui sait traverser le temps, les sciences humaines sont à notre disposition (Psychanalyse, Psychologie, Analyse Transactionnelle, Linguistique, etc). Les planches actuelles témoignent de cet « accompagnement » possible. « Connais-toi toi-même » … avant de connaître les autres ! Vouloir éventuellement les changer implique que l’on change d’abord soi-même !

Il s’agit d’entrer dans le troisième millénaire et de préparer « la franc-maçonnerie de nos enfants » ! Qui en parle ? Le développement des « loges indépendantes » sur le territoire (terme préférable à « loges sauvages ») ainsi que des Suprêmes Conseils non souchés sur une Obédience (Ex : Suprême Conseil de Méditerranée – Suprême Conseil d’Aquitaine) et leurs essaimages en cours permet de penser à une nouvelle « carte maçonnique » dans la prochaine décennie.

Une actualisation des rituels est aussi souhaitable. Sans les dénaturer, il convient d’ajouter aux valeurs morales et spirituelles qu’ils véhiculent, les valeurs existentielles. Vouloir le bien d’autrui, bien se conduire, c’est bien, penser en plus la condition humaine (le quotidien, l’ennui, la maladie, le deuil, la finitude, etc.) avec lucidité et raison, c’est encore mieux. Pour, malgré tout, vivre « une vie bonne » comme disaient les philosophes antiques. Ces questions peuvent aussi être abordées en loge. Encore faut-il en prendre la liberté en sortant du « format » !

Oswald Wirth

 L’ésotériste Oswald Wirth (1860-1943) nous indique une direction : Il fut membre du Grand Orient puis de la Grande Loge de France. Insatisfait, hostile à toute orthodoxie maçonnique, il invite cette dernière – dans les années 1880 – à pratiquer les rites avec intelligence, à former des penseurs et assurer ainsi l’avenir de la République. Et il édicte cette belle formule visionnaire : « Un maçon libre dans une loge libre ».

Gilbert Garibal
Gilbert Garibal
Gilbert Garibal, docteur en philosophie, psychosociologue et ancien psychanalyste en milieu hospitalier, est spécialisé dans l'écriture d'ouvrages pratiques sur le développement personnel, les faits de société et la franc-maçonnerie ( parus, entre autres, chez Marabout, Hachette, De Vecchi, Dangles, Dervy, Grancher, Numérilivre, Cosmogone), Il a écrit une trentaine d’ouvrages dont une quinzaine sur la franc-maçonnerie. Ses deux livres maçonniques récents sont : Une traversée de l’Art Royal ( Numérilivre - 2022) et La Franc-maçonnerie, une école de vie à découvrir (Cosmogone-2023).

Articles en relation avec ce sujet

7 Commentaires

  1. Mon TC Gil,

    « Avant de changer les autres, il faut se changer soi même »! Trop de frères sautent cette étape et se précipitent dans des actions extérieures, y compris les structures de obédiences. Seul l’exemple peut (très) éventuellement amener l’Autre à s’interroger sur lui même, toutes les actions externes conduisent au goulag ou pire !

  2. Contrairement à ce qu’affirme péremptoirement votre collaborateur c’est le frère le F.·. Paul Goumain-Cornille (membre de la loge La Justice N°133 – qui existe toujours aujourd’hui au sein de la Grande Loge de France), 1er président de la Grande Loge Symbolique Ecossaise (GLSE) créée en février 1880, qui lance la formule : « le maçon libre dans la loge libre » à l’occasion de l’inauguration du Temple de la GLSE le 26 mars 1880.

  3. Bonjour,
    Personnellement, je dirais que ce qui a changé principalement dans les L.’., c’est le genre de Planches et de questionnement qui s’en suit. Il y a plus de 30 ans, un ancien Grand-Maitre d’une obédience Française (pour savoir qui, faudrait que je recherche dans mes livres) mentionnait, qu’un des grands danger de la FM c’était les intellectuelles.
    On effet on en vient de plus en plus dans des grandes envolées intellectuelle, sans que le concerné, dans son travail se remette en question. On craint de mettre en avant un peu de sa personnalité. Pourtant, on pourrait se s’souvenir, que dans nos premiers pas, dans le Cabinet de réflexion, il était mentionné: « Si tu veux te cacher va-t’en ! » .
    Le questionnement suivant un Planche dérive aussi, on ne pause plus autrement de vrais questions, mais on veut faire son petit ou grand commentaire. C’est presque des Planchettes dans la Planche.
    Je mentionne que je viens de Suisse, d’une obédience (Alpina) qui nous laisse assez de choix sur la façon dont nous organisons nos travaux. Donc, s’il y a dérive, nous ne le devons qu’à nous-même.
    Amitié Frat.’.

  4. 1) AIxCalibur : Bonjour Mon Très Cher Frère, Les premiers mots de mon article spécifient bien qu’il faut se changer soi-même avant de changer les autres! Donc, tu dis la même chose et nous sommes ainsi bien d’accord. En revanche, je suis sceptique sur l’exemplarité qui ne semble plus de mode dans notre monde si individualiste!

    2) Zorobabel : Je n’affirme absolument rien « péremptoirement » ! La formule  » Un maçon libre dans une loge libre » est revendiquée par plusieurs sources. J’ai relevé la plus usuelle. Mais je note celle que tu indiques avec intérêt.

    3) Pietro : Je n’ai aucune prétention « intellectuelle » au sens d’une supériorité quelconque! Simplement, j’apporte ma pierre à la construction de l’édifice, par la réflexion . C’est tout!

  5. 1) Bonjour Mon Très Cher Frère, Les premiers mots de mon article spécifient bien qu’il faut se changer soi-même avant de changer les autres! Donc, tu dis la même chose et nous sommes ainsi bien d’accord. En revanche, je suis sceptique sur l’exemplarité qui ne semble plus de mode dans notre monde si individualiste!

    2) Je n’affirme absolument rien « péremptoirement » ! La formule  » Un maçon libre dans une loge libre » est revendiquée par plusieurs sources. J’ai relevé la plus usuelle. Mais je note celle que tu indiques avec intérêt.

    3) Pietro : Je n’ai aucune prétention « intellectuelle » au sens d’une supériorité quelconque! Simplement, j’apporte ma pierre à la construction de l’édifice, par la réflexion . C’est tout!

    • MTCF.’. Gilbert,
      Dans mon commentaire, je n’ai nullement cherché à juger le contenu de ta Planche, mais de donner un avis « personnel », de ce que je ressent, d’une « certaine » déviance du mode fonctionnement dans certaines Loges.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES