mer 29 juin 2022 - 11:06

Vivre le 1er avril 2022 !

Ce vendredi 1er avril, il faut ouvrir l’œil… et le bon (le troisième ?). Les poissons sont partout ! Une accolade – en temps normal, hors confinement -, une petite tape amicale et hop, nous voilà piégés avec une farce dans le dos !

o   Les légendes du 1er avril

Selon l’histoire, il est difficile de trouver la véritable origine du poisson farceur. Variant selon les pays, les époques et les croyances, cette tradition reste aujourd’hui un peu mystérieuse.

Mais comment donc le 1er avril est-il devenu le jour des blagues potaches et des canulars ?

Et qu’est venu faire le poisson dans cette étrange tradition ?

Charles IX de France, d’après F. Clouet, Versailles, musée national du château

Si l’origine du poisson d’avril est controversée, l’hypothèse la plus courante le fait naître au XVIe  siècle. En 1564, le roi Charles IX a décidé que l’année ne commencerait plus le 1er avril mais le 1er janvier, désormais jour du nouvel an.

Ce changement a également décalé les échanges de cadeaux et d’étrennes qui marquaient le passage à la nouvelle année. Pour semer le doute au sujet de la date réelle du nouvel an, certains ont persisté à offrir des présents en avril. Avec le temps, les petits cadeaux d’avril se sont transformés en cadeaux pour rire, en blagues, puis en stratagèmes pour piéger les autres. La coutume du poisson d’avril se serait donc implantée dans les foyers en souvenir de cette ancienne date.

o   Le poisson, mais pourquoi ?




Ichthus représentant le Sauveur, signe de reconnaissance des premiers chrétiens

Parce qu’au XVIe siècle, les présents que l’on s’offrait étaient généralement… de la nourriture ! Le début du mois d’avril correspondait à la période du Carême, temps liturgique de dévotion pendant laquelle la viande était interdite. C’est pourquoi le poisson était le cadeau le plus courant. Par la suite, des petits malins décidèrent de faire des farces pour ce faux jour de l’an, en offrant de faux poissons ! Et au fil des années, la tradition du poisson d’avril est restée !

Sources : linternaute.com ; cybermag.cybercartes.com ; momes.net

Yonnel Ghernaouti
Membre de la Respectable Loge « Le Centre des Amis » N° 1 et du Collège de la Loge Nationale de Recherche « Villard de Honnecourt » N° 81 de la Grande Loge Nationale Française, Yonnel Ghernaouti est chroniqueur littéraire. Dans le cadre de la culture et de la communication, il met en œuvre et collabore à l'organisation de salons maçonniques – notamment celui des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon en qualité de Commissaire général - et à la ligne éditoriale de réseaux sociaux. Membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il coopère également à de nombreux ouvrages maçonniques.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES