dim 23 janvier 2022 - 13:01

MEXIQUE : de plus en plus de jeunes qui rejoignent les loges

De notre confrère mexicain guanajuato.lasillarota.com – de Patricia Robles

Maintenant, il entre plus de jeunes qu’avant, je pense que c’est grace à tout ce qui a été dit sur la franc-maçonnerie.

Découvrir les inclinations morales et idéologiques est quelque chose qui vient avec la transition de la jeunesse à l’ âge adulte. Il s’agit en général de changements normaux dans les croyances religieuses ou les systèmes de politiques. Certains ajoutent à cette liste la francmaçonnerie. A León en Espagne, un jeune maçon raconte ce que c’est que signifie rejoindre la Franc-maçonnerie.

Carlos a déjà 27 ans, mais ses débuts dans la franc-maçonnerie de manière « non officielle » se sont effectués dès son enfance , puisque son père était membre d’une loge. Déjà à l’âge de 18 ans, il a été officiellement invité à rejoindre un temple maçonnique .

Il n’avait aucun préjugé à propos de cette pratique, mais il avait d’autres intérêts et priorités. Carlos a donc décidé de rejeter l’offre de son père, compte tenu de ses engagements scolaires. Plus tard, cela allait changer .

« Il m’a invité quand j’avais 18 ans et bien, je n’avais pas voulu accepter son invitation, j’étais trop occupé. Ce n’est qu’à mes 24 ans que j’ai pu »

a-t-il déclaré.

Être maçon n’est pas héréditaire, un candidat doit répondre à certaines caractéristiques pour entrer. Dans le cas de Carlos, plus d’un membre de sa famille appartient à la loge. Son oncle et son frère sont également francsmaçons ; donc faire partie de ce groupe n’a pas semblé exagéré au jeune homme.

Son frère est l’un des jeunes à l’intérieur de la maçonnerie. Il a déjà 20 ans de pratique. Ils ne sont pas les seuls à avoir moins de 30 ans. A León, il y a environ 15 loges et beaucoup d’entre elles ont de jeunes membres.

espace réservé pour l'image

Le symbole Maçonnique est formé d’un triangle, d’une équerre et d’un compas.

« Actuellement il y a plus de jeunes qu’avant. Quand je suis entré, je ne connaissais pas beaucoup de jeunes. En visitant d’autres loges, j’ai pu rencontrer plus de jeunes qui sont là aussi »

raconte le jeune Maçon.

La FrancMaçonnerie, autrefois traitée avec une grande discrétion, est désormais plus visible pour beaucoup. Certains temples où ils pratiquent leurs rites, ont même à l’extérieur une enseigne avec les symboles maçonniques , une équerre et un compas. D’autres loges ont même des pages Facebook. Des membres comme Carlos conduisent leur voiture avec un autocollant symbole de leur appartenance.

Cette ouverture sur le monde a été l’un des facteurs essentiels pour que les jeunes rejoignent cette pratique très mystérieuse pour certains.

espace réservé pour l'image

Les maçons appellent à la liberté de culte.

« Maintenant qu’il y a plus de jeunes qu’avant, je crois que c’est grâce à tout ce qui a été dit sur la franc-maçonnerie, puisqu’elle n’est plus aussi stigmatisée, on en parle déjà plus librement. Cela créer de l’intérêt auprès des jeunes  »

considère-t-il.

L’influence de son père et des autres membres de sa famille n’est pas neutre dans sa décision de rejoindre la fraternité.

espace réservé pour l'image

A Irapuato, parmi les rues communes d’un quartier ordinaire et simple, la Grande Loge de l’Etat de Guanajuato se  réunit fréquemment pour tenir des sessions.

« Je voulais entrer dans la franc-maçonnerie, d’abord parce que c’était l’invitation de mon père, puis c’était quelque chose de très valorisant pour moi. J’étais fier qu’il m’invite dans un endroit comme ça. Ensuite, il y a eu le facteur mystère. Je voulais savoir comment fonctionne une loge, qu’y fait-on ? qu’apprend t-on ? »

affirme-il.

27 ans , Carlos est ainsi Maître Maçon, c’est le troisième degré du Rite Ecossais Ancien et Accepté. Ce rite est l’ un des plus pratiqués au sein de la franc – maçonnerie à Guanajuato.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES