mar 06 décembre 2022 - 12:12

09/12/2022 : 7 Loges s’associent pour inviter Cécile RÉVAUGER

Le fait est rare ! Six Respectables Loges de la GLMF, à savoir : « Les Amis du Creuset », « Excalibur », « Les Racines du Futur », « L’arc en Ciel », « Mozart », « Les chemins de lumière », ainsi que « L’Étoile d’ISIS » de la GLFMM, s’unissent pour inviter lors d’une Tenue commune la Soeur Cécile Révauger, le 9 décembre 2022 à 19 h 30 – 8 rue Voltaire – Montreuil afin de répondre à la question : « QUE FAIRE EN LOGE ? »

Cécile Révauger est initiée en franc-maçonnerie en 1982 au sein d’une loge maçonnique de la Grande Loge Féminine de France. Elle quitte cette obédience pour rejoindre le Grand Orient de France en 2013. En 2020, elle devient la première sœur membre de la chambre d’administration du Grand Chapitre Général du Rite Français du GODF, organe gestionnaire des Ordres de Sagesse, hauts grades du Rite Français.

Cécile Révauger (2018)

Cécile est est née le 1er juin 1955, à Bordeaux. Elle est auteure et historiographe dans les domaines de la franc-maçonnerie et des Lumières. Professeure des universités, agrégée d’anglais, docteur de IIIe cycle et docteur d’État, elle est l’auteure d’une thèse sur « La franc-maçonnerie en Grande-Bretagne et aux États-Unis au xvii e siècle : 1717-1813 », soutenue à l’Université de Bordeaux III en 1987.

Ses recherches sur le XVIIIe siècle l’incitent à étudier la franc-maçonnerie, née à l’époque des Lumières. Cécile Révauger, s’attache dès lors à un domaine largement inexploré par la communauté universitaire. Elle se heurte à l’origine à une certaine méfiance des grandes loges anglo-saxonnes qui font preuve de réserves au regard de recherches à caractère public. L’obtention d’une bourse Fulbright de la commission franco-américaine, lui permet d’effectuer des recherches dans les bibliothèques des grandes loges américaines à Boston, Washington DC et Cedar Rapids3. Ayant ainsi accès aux plus vastes collections d’archives maçonniques des États-Unis, elle rédige grâce à la qualité et à la quantité des informations étudiées, une thèse d’État intitulée : « La franc-maçonnerie en Grande-Bretagne et aux États-Unis au XVIIIe siècle : 1717-1813. », thèse soutenue à l’Université de Bordeaux III en 1987. Grâce à l’obtention d’une seconde bourse de recherche, elle travaille sur les archives des grandes loges noires de Prince Hall à New York et Washington DC et rédige un ouvrage sur la franc-maçonnerie noire aux États-Unis en 2012 : Prince Hall au XVIIIe siècle aux États-Unis – Noirs et Francs-Maçons.

Elle rédige en collaboration de nombreux articles sur les sujets maçonniques ainsi que plusieurs ouvrages collectifs. Elle achève une œuvre commune entamée en collaboration avec l’historien et auteur Charles Porset (OE) chercheur au CNRS, membre du CELFF (Centre d’Etude de la Langue et de la Littérature Françaises des XVIIe et XVIIIe siècles, Université Paris IV Sorbonne) : Le Monde maçonnique des Lumières. Europe-Amériques et Colonies. Dictionnaire prosopographique (Honoré Champion, 3 vol., 2013).

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES