mar 06 décembre 2022 - 19:12

Pour les 230 ans de La Marseillaise , il vend des statuettes de Rouget de Lisle

Article de notre confrère leprogres.fr – Par Martin Verneau

Avec son Association des amis de la Marianne de Châtelneuf, Jean-Louis Duprez ajoute sa touche personnelle aux célébrations des 230 ans de La Marseillaise, en vendant des petites statues du compositeur de l’hymne français.

Le Rouget de Lisle en bronze dominant la place de la Chevalerie, probablement trop imposant pour orner votre salon, a désormais sa version miniature. Pour les 230 ans de La Marseillaise , un Jurassien, par le biais de l’Association des amis de la Marianne de Châtelneuf dont il est le trésorier, a décidé de commander puis mettre en vente 60 statuettes du Lédonien.

De Marianne à Rouget de Lisle

L’idée de recréer l’œuvre d’Auguste Bartholdi en 20 fois plus petite – la statuette mesure 20 centimètres de hauteur, piédestal compris – a émergé chez Jean-Louis Duprez en début d’année dernière. À ce moment, la ville de Lons-le-Saunier entend célébrer les 230 ans de la Marseillaise, au mois d’octobre. L’ingénieur de formation, dont l’association commande depuis 11 ans des bustes de Marianne pour les revendre à des communes, soumet le projet.

Pour ce faire, l’association a fait appel à une entreprise spécialisée en modélisation tridimensionnelle, puis à Alsyl, entreprise basée à Charency, pour le moulage des statuettes en plâtre.

90 euros pièce

En les vendant à 90 euros pièce dans différents points de vente de la ville, à partir de vendredi, Jean-Louis Duprez espère « amortir l’investissement ». Et surtout, valoriser un des emblèmes de la cité lédonienne.

A l’occasion de l’anniversaire de ce symbole républicain, Montaigu et Lons-le-Saunier se sont associés afin de rappeler les valeurs de la démocratie.  Photo Progrès /Denis COURDIER

Lons-le-Saunier et Montaigu célèbrent La Marseillaise

Les communes de Lons-le-Saunier, où est né Rouget-de-Lisle, l’auteur du chant révolutionnaire, et de Montaigu, où il a résidé pendant son enfance, se réunissent pour célébrer les 230 ans de notre hymne national. Du 28 au 30 octobre 2022, plusieurs animations sont prévues afin de commémorer l’anniversaire de ce chant qui fut repris partout dans le monde, notamment au cours des révolutions.

Rouget de Lisle est à la fois enfant de Lons-le-Saunier et de Montaigu : les deux communes ont construit ensemble le programme des animations de cet événement.

Vendredi 28 octobre

18 heures, hall du Carcom : vernissage de l’exposition des Marianne des communes de l’agglomération et collection de l’Artotec « Estampes et Révolution ». Exposition ouverte le samedi 29 octobre de 14 à 18 heures et le dimanche 30 octobre de 10 à 18 heures.

Lancement de l’éclairage bleu blanc rouge sur le bâtiment du Carcom et place de la Liberté à la tombée de la nuit.

19 heures : conférence de Pierre Mollier « Rouget de Lisle franc-maçon » dans la salle de conférence du Carcom

Samedi 29 octobre

De 14 à 18 heures, à la ludothèque Espace Mouillères, escape game « Les valeurs de la République ». À partir de 15 ans. Inscription obligatoire auprès de culture@lonslesaunier.fr

À partit de 17 heures, promenade de la chevalerie, devant la statue de Rouget de Lisle, cérémonie officielle. Chant avec l’orchestre d’harmonie municipal. Déambulation par la fanfare Les Zallum’gaz suivie d’un apéritif républicain, place de la Liberté, en partenariat avec le Lions Club – Lons-le-Saunier.

Dimanche 30 octobre

À partir de 8 h 45, parc des bains, randonnée en direction de Montaigu « Sur les pas de Rouget de Lisle », en partenariat avec la Retraite sportive lédonienne. Arrivée musicale et festive à Montaigu. Inscription obligatoire sur le site lonslesaunier.fr

Du vendredi 28 au dimanche 30 octobre, de 14 à 18 heures, ouverture du musée Rouget de Lisle, rue du commerce. Entrée gratuite.

De notre correspondant Denis COURDIER

Photo  fournie par Pierre Mollier

3 Questions à – «Appartenir à la franc-maçonnerie, classique pour l’époque »

Pierre Mollier  historien spécialiste de la franc-maçonnerie

Pierre Mollier, historien français spécialiste de la franc-maçonnerie, tient une conférence à propos des liens de Rouget de Lisle avec les loges secrètes, ce vendredi 28 octobre, à 19 heures, au Carcom.

Comment Rouget de Lisle est devenu franc-maçon ?

Il a été initié en 1 782 dans une loge qui s’appelait « les Frères discrets », alors qu’il était à l’École royale du génie de Mézières. À l’époque, c’était quelque chose de très classique pour un jeune homme éduqué de son milieu social.

La franc-maçonnerie tient-elle une place importante dans la vie de Rouget de Lisle ?

C’est très difficile avec les archives que l’on possède d’évaluer l’intensité de son engagement. Dans toutes les étapes de sa vie, il a été entouré de francs-maçons, notamment lorsqu’il a composé La Marseillaise. C’était typique du siècle des Lumières d’appartenir à ces lieux d’échanges ouverts aux idées nouvelles.

Pourquoi autant de secrets et de mythes autour de la franc-maçonnerie ?

C’est essentiellement un fantasme. La maçonnerie existe depuis plus de trois siècles et il y a des loges partout en France. Il y a cette formule du Canard enchaîné qui résume ainsi : « La franc-maçonnerie est une société secrète bien connue de nos lecteurs ».

Propos recueillis par Martin Verneau

Les musiciens de l’orchestre d’harmonie de la ville de Lons-le-Saunier préparent activement la cérémonie des 230 ans de la Marseillaise.  Photo Progrès /Roger REY

L’harmonie prépare la cérémonie d’hommage à Rouget de Lisle

Le chef Yannick Barthoulot avait convié ce mardi soir les musiciens de l’orchestre d’harmonie de la ville de Lons-le-Saunier pour une répétition un peu particulière celle de La Marseillaise.

En effet, l’harmonie l’interprétera une première fois samedi prochain à 17 heures place de la Chevalerie devant la statue de Rouget de Lisle. Puis une deuxième fois, un peu plus tard et dans sa totalité, place de la Liberté. À cette occasion, les Lédoniens seront invités à chanter les six couplets de l’hymne national. « Il faut mesurer la chance que nous avons d’être l’orchestre de la ville où est né l’auteur de La Marseillaise. Il faut y penser à chaque cérémonie officielle afin d’interpréter la plus belle Marseillaise possible », conclut Yannick Barthoulot.

Articles en relation avec ce sujet

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour
    Le texte de la Marseillaise est-il le plus juste dans le cadre de la recherche de la fraternité ou de la lumière visée par l’esprit de la Franc-Maçonnerie en France ?
    Le texte de l’Internationale, issus de France lui aussi et daté de la commune, n’est-il pas plus juste pour rassembler internationalement tous les frères de ce monde ?
    Cordialement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES