dim 26 septembre 2021 - 09:09

“L’Art royal révélé” ou la Voie maçonnique demain

Cet ouvrage d’Alain Subrebost serait-il insupportable pour la plupart de nos Frères, de nos Sœurs . Moi, Je renonce ! Je ne puis faire une recension de ce livre qui soit à la hauteur de mon enthousiasme. Enfin un ouvrage qui ne réduit pas notre quête au respect tatillon d’une certaine Tradition, qui ne résume pas les tenues à des débats bavards, qui ne se roule pas dans les délices obscures de symboles réputés gros de sens occultes. Pas du tout ! Voici un ouvrage qui clame haut et fort ,pour nous et pour nos descendants, que notre quête maçonnique est une voie incomparable de développement personnel ; et impersonnel aussi ! Ce qui fait sa puissance sur le psychisme, ajoute l’auteur. Que n’avance-t-il pas qui ne soit un régal ? Petit échantillon : nous sommes et le chantier et les officiers, au profonds de notre être .Ou encore, ce lien superbe entre les outils et notre corps :où placer, dans notre chair,  l’équerre, le levier, la perpendiculaire…au front, dans les jambes… ? ? Ainsi les pages défilent, rêveuses et concrètes ; elles font miroir avec notre vécu. Non,  plus loin : notre vie. D’ailleurs, le livre ne nous laisse pas passifs : à un rythme soutenu, des questions nous sont posées ; elles nous happent, nous fatiguent parfois puis allument en notre cerveau-cœur-corps des lumignons pour éclairer notre chemin . En soutien à ce compagnonnage, des tableaux, des dessins, des grisés, des ombres et des pages claires. Dans l’écrin d’une couverture invitante. Au fond le titre même pointe que , ce qui est révélé dans celui-celle qui veut être roi, c’est…A vous la réponse pendant votre lecture. Il est un mot de la Renaissance qui sera le mot de la fin : « psychagogie » soit la pédagogie de la spiritualité vécue. « L’Art royal révélé » est un des fort  rares livres actuels qui  posent la question ; « Comment, pratiquement, faire éclore en nous nos symboles pour grandir et se développer personnellement ? Le mot de la fin revient au Frère Alain : « Je ne suis pas franc-maçon ; je pratique la franc-maçonnerie ! ». Dont acte !

 

Jacques Fontaine
Jacques Fontaine est né au Grand Orient de France en 1969.Il se consacre à diffuser, par ses conférences, par un séminaire, l’Atelier des Trois Maillets et par une trentaine d’ouvrages, une Franc-maçonnerie de style français qui devient de plus en plus, chaque jour, « une spiritualité pour agir ». Il s’appuie sur les récentes découvertes en psychologie pour caractériser la voie maçonnique et pour proposer les moyens concrets de sa mise en œuvre. Son message : "Salut à toi ! Tu pourrais bien prendre du plaisir à lire ces Cahiers maçonniques. Et aussi connaître quelques surprises. Notre quête, notre engagement seraient donc un voyage ? Et nous, qui portons le sac à dos, des bagagistes ? Mais il faut des bagagistes pour porter le trésor. Quel est-il ? Ici, je t’engage à aller plus loin, vers cette fabuleuse richesse. J’ai cette audace et cette admiration car je suis un ancien maintenant. Je me présente : c’est en 1969 que je fus initié dans la loge La Bonne Foi, à Saint Germain en Laye, au Rite Français. Je travaille aussi au Rite Opératif de Salomon. J’ai beaucoup voyagé et peu à peu me suis forgé une conviction : nous, Maçons latins, sommes en train d’accoucher d’une Voie maçonnique superbe : une spiritualité pour agir. Annoncée dès le début du XXème siècle. Elle est en train de se déployer et nous en sommes les acteurs plus ou moins conscients mais riches de loyauté.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

DERNIERS ARTICLES