mer 29 mai 2024 - 14:05

(Dés)illusions en franc-maçonnerie ?

Dans Franc-maçonnerie, la grande (dés)illusion-Ou les tribulations d’Antoine en Loges Wilson Evans nous emmène dans les profondeurs mystérieuses des loges maçonniques, où loyauté et trahison se côtoient, et où chaque pas peut mener à la lumière… ou à l’obscurité.

Ancien cadre supérieur ayant passé plus de quinze ans dans le monde maçonnique, Wilson Evans livre un témoignage captivant, mêlant intrigue, mystère et réflexion.

L’atmosphère est plantée dès le début du livre. Dans une ruelle sombre, des silhouettes éthérées émergent du brouillard pour se diriger vers une gigantesque porte en bois. Trois coups, un judas qui s’ouvre lentement, et une voix d’outre-tombe réclamant le mot de passe. La scène est digne d’un film noir, créant une tension palpable et un mystère autour du secret maçonnique. Une fois entrées, les silhouettes repartent à minuit, chargées d’un secret indicible. Le décor est posé pour un récit empreint de suspense.

L’auteur ne s’arrête pas à une simple description des rituels et des coutumes des loges. Il explore également les relations complexes et parfois contradictoires qui unissent les membres de cette société secrète. Derrière les façades respectables se cachent des conflits de pouvoir, des intrigues politiques et des trahisons. Wilson Evans brosse un tableau fascinant, mais également troublant, de cet univers où la frontière entre la lumière et l’obscurité est souvent floue.

Il nous invite à remettre en question les idées reçues sur la franc-maçonnerie. À travers son expérience personnelle, il dévoile un monde où la quête de la vérité et de la fraternité se heurte souvent aux ambitions personnelles et aux luttes d’influence. Les loges, supposées être des sanctuaires de loyauté et de fraternité, deviennent le théâtre de jeux de pouvoir et de manipulation.

Ce témoignage nous éclaire également sur les raisons pour lesquelles tant d’hommes et de femmes sont attirés par la franc-maçonnerie. Pour certains, c’est la promesse de secrets anciens et de sagesse ésotérique ; pour d’autres, c’est l’espoir d’un réseau social puissant. Mais Wilson Evans souligne également les dangers de cet attrait, mettant en lumière la désillusion qui attend certains initiés.

En conclusion, Franc-maçonnerie, la grande (dés)illusion est un livre captivant qui offre une perspective unique sur la franc-maçonnerie. Wilson Evans, avec son style narratif envoûtant, nous guide à travers les couloirs sombres des loges maçonniques, révélant un monde où les apparences sont trompeuses et où chaque pas peut être lourd de conséquences. Un livre à lire pour tous ceux qui s’intéressent à la franc-maçonnerie ou aux sociétés secrètes en général.

La première de couverture a aussi retenu notre attention. La gare de Limoges-Bénédictins, symbole de la ville, est un chef-d’œuvre architectural et reste une des gares les plus emblématiques de France…

Depuis sa construction en 1929, elle a survécu aux défis du temps, des incendies et des rénovations pour rester un témoignage vivant du riche passé de Limoges et de son ouverture sur le monde. Un peu comme la maçonnerie, non ?

Et puis Limoges-Bénédictins est un nœud ferroviaire majeur et un point névralgique du réseau ferroviaire du centre de la France.

Un nœud ? Un peu comme la maçonnerie, non ? Le nœud est un symbole riche et polyvalent, chargé de significations positives – union, connexion, continuité et éternité – et négatives – enchevêtrement, confusion, complexité des relations, blocage et contrainte – dans différentes cultures, religions et contextes historiques.

Franc-maçonnerie, la grande (dés)illusionOu les tribulations d’Antoine en Loges 

Wilson EvansMaïa Éditions, Coll. Symboles, 2024, 154 pages, 19 €

Le site de l’éditeur.

4 Commentaires

  1. Bonjour,
    In livre témoignage d’un déçu de notre ordre qui va faire plus de mal que de bien.
    La Franc-Maçonnerie est à l’image du monde, peuplée de personnes biens et malheureusement aussi de personnes moins bien.

    • MTCF,
      Mon roman n’est en rien un brûlot anti-maçonnique, bien au contraire. Ne jugez pas avant d’avoir pris connaissance du contenu… Vous me donneriez raison… Je reste à votre écoute. TF Wilson

  2. Essayez ca
    «  la franc maçonnerie dévoyée par l ego » de Pierre Audureau edition MdV!!
    C est très édifiant !!
    Je veux bien que l on dise que c est a l image de la société. Mais tant d années de travail, de «  je laisse mes métaux hors du temple » je contiens mon ego, la fraternité, pour adorer les decorations, attendre avec impatience la décision du Xeme pour passer a l échelon superieur , enfin le cadeau, pour aimer ses FF et ses SS et ne pas les accueillir en visites car pas régulier, pas reconnu, pire encore pas de «  traite d amities »…
    Mais «  etrs vous FM? Mes FF et mes SS me reconnaissent comme tel »

    • MTCF ou MTCS,
      En écrivant mon commentaire, je pensai à cet excellent lire de notre F:. Pierre.
      L’égo a toujours été l’ennemi de l’homme, n’est-ce d’ailleurs pour cela que le jeune initié se retrouve face à un miroir ?
      C’est après la lecture de ce livre que j’ai pris la décision de ne pas aller au delà de mon degré actuel, estimant que j’avais suffisamment de symboles à explorer dans les trois premiers degrés pour m’occuper durant le reste de ma vie maçonnique, et laissant les promotions et et symboles de reconnaissance à ma vie profane.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES