lun 24 juin 2024 - 01:06

Résonances sacrées, ”La Chaîne d’Union” N° 107 explore les batteries maçonniques et vous plonge au cœur du symbolisme sonore en loge

Le dernier numéro de La Chaîne d’Union offre un remarquable dossier intitulé « Batteries et symbolisme sonore en loge ».

La Chaîne d’Union, la plus ancienne revue maçonnique de France

La Chaîne d’Union est une revue emblématique dans le paysage des publications maçonniques et philosophiques en France, reflétant l’histoire riche et parfois tumultueuse de la franc-maçonnerie française. Fondée en 1864 par des francs-maçons français exilés à Londres pour échapper au régime autoritaire de Napoléon III, elle marque un acte de résistance intellectuelle et spirituelle face à l’oppression politique de l’époque. Sa création dans un contexte d’exil souligne l’importance de la liberté de pensée et d’expression au sein de la franc-maçonnerie, principes qui sont au cœur de l’identité de la revue.

Au fil des décennies, La Chaîne d’Union a su évoluer tout en restant fidèle à une conception libérale et adogmatique de la franc-maçonnerie. Cela signifie qu’elle promeut une approche de la maçonnerie qui valorise la liberté individuelle, l’esprit critique, et qui est ouverte à une diversité de croyances et de perspectives, sans se fixer sur des dogmes rigides. Cette orientation éditoriale reflète l’esprit du Grand Orient de France, obédience maçonnique connue pour son attachement aux valeurs de laïcité, de liberté de conscience et d’engagement social.

Le nom de la revue, La Chaîne d’Union, est empreint de symbolisme maçonnique. Il fait référence à la pratique rituelle par laquelle les francs-maçons forment un cercle en se tenant par la main, symbolisant l’unité, la solidarité et la fraternité qui les lient au-delà de leurs différences individuelles. Cette image de la chaîne d’union incarne l’idéal d’une humanité unie par des valeurs partagées et un engagement commun envers le progrès moral et intellectuel.

Tubalcain Dialectis-Pietro, Ispano, sciences sacrées et d’arts libéraux, triomphe de saint Thomas d’Aquin, fresque de Andrea di Buonaiuto, – BnF – Gallica.

Malgré plusieurs interruptions dans sa parution, La Chaîne d’Union a réussi à perdurer et à maintenir sa position comme la plus ancienne revue maçonnique encore en circulation en 2015, témoignant de sa résilience et de sa capacité à rester pertinente à travers les époques. Sous la direction de Jacques Garat, son rédacteur en chef à cette époque, la revue continue d’explorer les thèmes maçonniques, philosophiques et symboliques, contribuant ainsi au débat intellectuel et à l’enrichissement de la tradition maçonnique.

La Chaîne d’Union illustre la manière dont la franc-maçonnerie peut agir comme un vecteur de pensée critique et de dialogue dans la société, en encourageant la réflexion sur des questions éthiques, spirituelles et sociales. Elle représente un exemple de la contribution de la franc-maçonnerie à la culture et à l’histoire intellectuelle, non seulement en France mais aussi au niveau international, grâce à son origine exilique et à son rayonnement.

Triomphe de saint Thomas d’Aquin, détail : les arts libéraux / Andrea di Firenze – Source BnF – Gallica

Revenons sur le dossier « Batteries et symbolisme sonore en loge »

Il se penche sur un aspect fascinant et moins exploré de la franc-maçonnerie : l’usage et la signification des sons, notamment à travers les batteries ou séquences rythmiques, dans le contexte rituel des loges maçonniques. Cette analyse s’adresse à la fois aux profanes, c’est-à-dire à ceux qui ne sont pas initiés aux mystères de la franc-maçonnerie, et aux francs-maçons eux-mêmes, en offrant une perspective enrichissante sur la dimension sonore de leurs rituels.

Les batteries maçonniques sont des ensembles de coups frappés, souvent avec les mains ou des maillets sur une table, qui possèdent une signification symbolique profonde et sont utilisés pour marquer des moments clés des cérémonies maçonniques. Ces séquences rythmiques servent non seulement de signaux de communication au sein de la loge mais incarnent également des véhicules de transmission de l’énergie spirituelle et de l’harmonie entre les membres.

L’analyse de ces pratiques révèle comment le symbolisme sonore en loge fonctionne sur plusieurs niveaux. D’un côté, il renforce la cohésion et l’unité du groupe en créant un langage commun non-verbal qui transcende les barrières linguistiques et culturelles. De l’autre, il agit comme un moyen de méditation et de focalisation spirituelle, aidant les participants à se préparer mentalement et émotionnellement aux travaux de la loge.

Pour les profanes, ce dossier offre une fenêtre sur l’intériorité de la franc-maçonnerie, montrant comment les sons et les rythmes contribuent à la création d’un espace sacré et à l’élévation spirituelle.

Pour les francs-maçons, il peut approfondir la compréhension et l’appréciation des éléments rituels familiers, en révélant des couches supplémentaires de signification qui peuvent enrichir leur expérience maçonnique.

Le sommaire :

ÉDITORIAL Jacques Garat

MATIÈRE À DÉBATS

– Suivez le guide par Jacques Garat

– De Saint-Pétersbourg à Vilnius, en passant par Paris et Berlin par Jacques Garat

– Une vie de voyages par Naudot Taskin

– Naudot du musicien des villes au compositeur des champs par Naudot Taskin

CHRONIQUE INACTUELLE

– Freud et le B’nai B’rith : un voyage spirituel à travers l’initiation et la fraternité juive

par Daniel Beaune

DOSSIER : DES BATTERIES ET DU SYMBOLISME SONORE

Laurent Segalini

– Le Tonnerre du Verbe par Laurent Segalini

– Météorologie initiatique par Eugène Hortulain

– Symboles celtiques – Digressions sur un statère par Baïocasse Toncatos

– Les Batteries par René Perinelli

ÉTUDES ET RECHERCHES

– Wolfgang Amadeus Mozart, un long chemin vers la Lumière par Thierry Geffrotin

– L’Apocalypse de Jean : imprécation et politique par Jean-marc Berlioux

NOTES DE LECTURE

– Jacques Garat

– Yonnel Ghernaouti

– Laurent Segalini

Couverture 3D – Conform édition.

En somme, tant pour nos amis(ies) profanes que pour les francs-maçons, « Batteries et symbolisme sonore en loge » s’avère être une exploration captivante de l’aspect sonore des rituels maçonniques, mettant en lumière l’importance des sons dans la construction d’expériences rituelles uniques et la facilitation d’une communion spirituelle. Ce dossier illustre la richesse du patrimoine symbolique et rituel de la franc-maçonnerie, soulignant sa capacité à intégrer diverses formes d’expression dans son chemin vers la lumière.

La Chaîne d’Union – « Batteries et symbolisme sonore en loge »

Collectif – Conform édition, N° 107, janvier 2024, 96 pages, 13 €/15 €, port inclus, en 24h (prix spécial découverte)

À commander chez Conform édition ou en vente chez DETRAD.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES