jeu 22 février 2024 - 01:02

La franc-maçonnerie au Cameroun : controverse autour de l’existence légale d’une nouvelle obédience

De notre confrère camerounactuel.com

Depuis que le préfet du Mfoundi a publié un message interdisant une obédience maçonnique au Cameroun, la question de l’existence légale de cette nouvelle entité divise les opinions. Selon le préfet, le promoteur de cette obédience maçonnique, le Dr Badinga, n’a pas fait les démarches nécessaires pour avoir une existence légale au Cameroun. Cependant, certains membres de cette obédience contestent cette décision et revendiquent leur droit à pratiquer librement leur activité.

Il est important de noter que la Grande Loge du Cameroun (GLCAM) est la seule Obédience de la Franc-maçonnerie Régulière au Cameroun. Elle fut d’abord un District de la Grande Loge Nationale Française, avant d’être consacrée comme Puissance maçonnique Souveraine le 16 septembre 2001. La GLCAM est gouvernée par un Grand Maître qu’assistent un Souverain Grand Comité et un Collège de Grands Officiers. Ses Loges s’administrent librement dans le respect de la Constitution et du Règlement Général de la GLCAM, conformément aux Us et Coutumes de l’Ordre. La Grande Loge du Cameroun pratique plusieurs Rites au sein de ses Loges (Rite Écossais Ancien et Accepté, Rite Émulation, etc.) disséminées sur le triangle national.

Cependant, l’existence d’une nouvelle obédience maçonnique, la Grande Loge Prince Hall des Maçons et adeptes du Cameroun et ses juridictions, pose problème. D’une part, le préfet du Mfoundi a interdit cette obédience en raison de l’absence de démarches légales. D’autre part, les membres de cette obédience contestent cette décision et considèrent qu’ils ont le droit de pratiquer librement leur activité.

Il est important de souligner que la franc-maçonnerie est une société secrète qui prône des valeurs telles que la fraternité, la tolérance et la solidarité. Les membres de cette société se réunissent dans des temples pour pratiquer des rituels et des cérémonies. Cependant, la franc-maçonnerie est souvent entourée de mystère et de controverse, ce qui peut susciter des inquiétudes et des interrogations.

En conclusion, la question de l’existence légale d’une nouvelle obédience maçonnique divise les opinions au Cameroun. Alors que le préfet du Mfoundi interdit cette obédience en raison de l’absence de démarches légales, les membres de cette obédience revendiquent leur droit à pratiquer librement leur activité. Dans tous les cas, la franc-maçonnerie reste une société secrète qui suscite des inquiétudes et des interrogations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES