jeu 23 mai 2024 - 23:05

Un républicain du Dakota du Sud affirme que le mont Rushmore est un portail démoniaque vers le communisme créé par les Francs-maçons

De notre confrère themessenger.com – Par Blake Harper

Le représentant d’État Joe Donnell dit que le monument est un “sanctuaire” créé par les francs-maçons pour vénérer le gouvernement

Le représentant de l’État du Dakota du Sud, Joe Donnell, a déclaré lors d’une interview qu’il pensait que le mont Rushmore était un portail démoniaque qui permettait au communisme de se répandre dans tout le pays.

Au cours de l’interview sur Now Is the Time avec Meri Crouley , Donnell a qualifié le mont Rushmore de “sanctuaire” créé par les francs-maçons pour vénérer le gouvernement qu’il prétend “avoir” construit. Il a ensuite dit à Crouley qu’il existe un tunnel qui relie directement Rushmore à Washington DC et que le sanctuaire était un “portail pour des choses démoniaques”.

Selon Donnell, le discours de Donald Trump au mont Rushmore au cours de ses derniers jours en tant que président était évident que Dieu agissait contre ces forces démoniaques.

“Même l’atterrissage de Donald Trump dans les Black Hills au mont Rushmore le 4 juillet, lorsque la gouverneure Kristi Noem a annoncé que les feux d’artifice revenaient dans le Dakota du Sud, c’était un mot prophétique”, a expliqué Donnell.

Donnel dit qu’après la visite de Trump, Dieu lui a dit qu’il y aurait quelque chose qui permettrait “à la Constitution d’être respectée”, bien qu’il ne précise jamais à quoi il fait référence. Cela l’a convaincu que les “choses démoniaques” auxquelles l’Amérique est confrontée sont en fait le communisme.

“Et j’ai un peu l’impression que ce à quoi nous avons vraiment affaire dans ce portail était le communisme”, a expliqué Donnell. Cet autel de sorcellerie et ces choses qui se passent dans les Black Hills ; ce à quoi nous avons vraiment affaire, c’est au communisme; c’est l’idéologie et toutes les entités et esprits démoniaques derrière ça”

Donnell a ensuite déclaré que les tribus amérindiennes avaient été forcées de vivre dans des “tribus socialistes à part entière” dans le cadre de “la grande expérience”. Il pense que Trump serait quelqu’un pour changer les choses compte tenu de son “expérience professionnelle” et de sa “foi en Christ”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES