lun 27 mai 2024 - 15:05

Conférence intégrale de Roger DACHEZ : « La franc-maçonnerie chrétienne au XXIe siècle »

Du site saint-georges-du-temple.org

Le vendredi 5 mai 2023, Saint-Georges du Temple a organisé une conférence publique au Centre Universitaire Méditerranéen de Nice (C.U.M.) – 65 promenade des Anglais

Les francs-maçons sont généralement considérés comme des athées dans le monde séculier et ce, pour la raison que nombre d’entre eux se sont, de longue date, appliqués à rejeter l’aspect chrétien de leur tradition, au profit d’une philosophie plus sociale. Toutefois, le régime écossais rectifié a gardé cet ancrage : l’un de ses fondateurs fut le célèbre Lyonnais Jean-Baptiste Willermoz qui portait en lui les racines du christianisme des Lumières. C’est l’une des ingéniosités du Régime Ecossais Rectifié, ainsi que sa force.

Aujourd’hui, notre siècle doit réfléchir à son destin trop individualiste et matérialiste. Cette franc-maçonnerie symbolique et spiritualiste transcende son histoire et ses traditions pour s’ouvrir à notre monde moderne.

Il existe de nombreuses valeurs communes entre l’athéisme rationnel et le spiritisme socialement adapté, comme l’espéraient les ancêtres de cette noble institution à la fin du XVIIIe siècle à la lumière du redressement du régime écossais.

Le Régime Écossais Rectifié est codifié lors du convent général de Wilhelmsbad en 1782 sous la présidence du duc Ferdinand de Brunswick-Lunebourg qui devient Grand Maître de l’Ordre à l’issue de ce convent. Trente-six francs-maçons dûment mandatés venant de toute l’Europe y travaillent du 16 juillet au 1er septembre. Les travaux se tenant en français et en allemand, deux secrétaires sont désignés pour acter tous les documents et décisions. Le secrétaire francophone désigné est Jean-Baptiste Willermoz. Ce convent général est précédé de douze convents nationaux ou régionaux préparatoires tels que le convent de Kolho de 1772 en Lusace, le convent de Brunswick de 1775 ou encore le convent des Gaules à Lyon de 1778.

Roger Dachez est Président l’Institut Maçonnique de France et historien de la franc-maçonnerie. Il Roger Dachez a été initié à la Grande Loge de France en 1980. Il est depuis 1985 membre de la Loge nationale française (LNF) dont il fut président du conseil national de 1992 à 1997. Il est également président de l’Institut Maçonnique de France, fondé en 2002. Depuis le 21 avril 2018, il est le Grand Maître des Loges Nationales Françaises Unies. Roger Dachez est aussi membre du comité scientifique du Musée de la franc-maçonnerie à Paris. Parallèlement, il dirige la revue d’études maçonniques Renaissance Traditionnelle.

2 Commentaires

  1. Conférence passionnante. Érudition impeccable. Mais je n’ai pas l’impression que le sujet ait été traité ni même véritablement abordé.

  2. Au sujet de notre TC & BAF Roger Dachez, précieux maçonnologue, rappelons simplement qu’hier la 3e édition de son « Que sais-je ? » sur « La Franc-maçonnerie », coécrit avec Alain B. – tout le monde aura compris ‘’B.’’ comme Bauer ! –, avec une nouvelle couverture, mais surtout avec une bibliographie mise à jour !
    Pour toute commande, dans votre zone, bien sûr, voici le code ISBN : 978-2-13-078919-2
    À lire également dan sla même collection « Que sais-je ? » :
    « Les 100 mots de la Franc-maçonnerie », Alain Bauer et Roger Dachez ;
    « Rites maçonniques anglo-saxons », Roger Dachez ;
    « Histoire de la Franc-maçonnerie française », Roger Dachez.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES