ven 12 avril 2024 - 13:04

Le franc-maçon est content

De notre confrère italien expartibus.it – Par Chrétien de Rosemunda-

Il est presque impossible de dire ce qu’est le bonheur, car c’est un état d’esprit très subjectif. Encore plus lorsque vous vous retrouvez à vivre certaines situations et événements particuliers qui ne font que susciter ce sentiment chez quelqu’un. Nous les Maçons en savons quelque chose, nous sommes des anneaux dans une seule chaîne : l’union non seulement fait la force, mais génère le Bonheur.

Pavé mosaïque, colonnes équerre compas et symboles
Pavé mosaïque, colonnes équerre compas et symboles

Combien d’entre nous seront arrivés, ne serait-ce qu’une seule fois, à se rendre à une Tenue avec peu d’envie, peut-être parce que nous étions fatigués de la journée profane que nous avons vécue pour diverses raisons, parce que nous nous sommes disputés avec notre partenaire , à cause d’une situation défavorable , bref, parce qu’on a eu une journée non ? Je pense à tout le monde.

Puis, pourtant, on arrive dans la Loge, on enfile les vêtements, parfois même un peu machinalement, et on se retrouve sur le seuil du Temple. En entrant, le Vénérable Maître ouvre les travaux, nous nous réjouissons de vivre ce rituel, nous nous arrêtons pour observer les expressions d’émerveillement et d’enchantement des apprentis, nous avons le plaisir d’écouter un panel de quelque Maîtres, nous acquiesçons avec satisfaction au conclusions du Président.

Sans s’en rendre compte, nous sommes Heureux, mais nous ne le réalisons que plus tard, lorsque, sortant du Temple, nous sentons que le malaise antérieur a complètement disparu.

Nous sommes heureux lorsque nous plions soigneusement nos vêtements. Nous sommes heureux d’échanger des impressions et des opinions avec les autres Frères. Nous sommes heureux et nous sommes heureux de l’être.

Le franc-maçon Jeremy Bentham, philosophe et juriste utilitariste anglais qui a vécu entre le XVIIIe et le XIXe siècle, était porteur de grands rêves pour l’époque à laquelle il vivait.

Il croyait au progrès créé par la force des petites actions quotidiennes, à tel point qu’il écrivit quelques vers sur ce qu’il entendait par ‘bonheur quotidien’ :

Créez tout le Bonheur que vous êtes capable de créer.Éliminez tout le malheur que vous êtes capable d’éliminer.Chaque jour vous donnera l’occasion, il vous invitera à ajouter quelque chose aux plaisirs des autres, ou à diminuer quelque chose à leurs souffrances.

Et pour chaque grain de joie que vous semez dans la poitrine d’un autre, vous trouverez une récolte dans votre propre poitrine, tandis que chaque chagrin que vous retirez des pensées et des sentiments d’une autre créature sera remplacé par une paix et une joie merveilleuses dans le sanctuaire de votre âme.

Nous tenons ces vérités pour évidentes : que tous les individus sont égaux, qu’ils ont été dotés par le Créateur de droits inaliénables, y compris la Vie, la Liberté et la poursuite du Bonheur.

Epicure soutenait qu’il vivait avec une âme sereine qui, en sécurité sur terre, observe la mer orageuse avec détachement.

Évitez les angoisses inutiles, les peurs irrationnelles, les pensées négatives, ayez des intentions claires, continuez à agir pour réaliser vos rêves, appréciez les petits bonheurs de la vie.

Sommes-nous vraiment sûrs que le bonheur de l’homme est dans les choses et non dans l’intériorité ?
Epicure

C’est peut-être pour cette raison que le franc-maçon, qui a créé une “humeur” de ce travail constant, minutieux et continu fait sur lui -même , est toujours plus heureux. Un objectif atteint, coup après coup, pas après pas et, pour chaque degré conquis, un fardeau s’en va… Le bonheur c’est la légèreté !

C’est pour nous le droit de rechercher le bonheur intérieur, un chemin initiatique choisi individuellement, qui a des motivations exclusivement subjectives, fondées sur la conscience, les inclinations et les niveaux culturels de chacun qui sont personnels et qui doivent toujours être respectés.

La diversité, dans le domaine maçonnique, va de pair avec la prise de conscience : car celui qui est assis à côté de vous est vraiment votre frère et est prêt à vous donner la preuve, vous aidant si vous demandez de l’aide, vous ouvrant si vous frappez à sa porte, montrant vous comprendre si vous posez un faux pas, vous écouter, trouver le temps à vous consacrer si les moments que vous passez ne sont pas aussi beaux que vous le souhaiteriez.

La franc-maçonnerie représente une synthèse dans la diversité, qui suppose cependant une assiduité active, un engagement et une volonté de réfléchir seul et avec les autres.

La franc-maçonnerie ne voit pas la personne comme un simple rouage dans les mécanismes d’un état développé, mais comme une noble créature qui sait scruter, avec un émerveillement curieux, la pensée du Grand Architecte de l’Univers et propager ce message.

Nous sommes tous à la recherche du bonheur, mais nous le colorons de tant de nuances et d’exigences que nous n’y parvenons jamais. Le bonheur est quelque chose d’intérieur, c’est pourquoi c’est en nous qu’il faut plonger pour le trouver.
Osho

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES