jeu 23 mai 2024 - 23:05

04/02/23 : Journée internationale de la fraternité humaine

Les Nations Unies ont décidé de faire du 4 février, jour anniversaire de la signature du « Document pour la fraternité humaine » par le pape François et le grand imam Ahmad Al-Tayyeb en 2019, une « Journée internationale de la fraternité humaine ». Les États membres sont invités à inscrire cette célébration dans leur calendrier à partir de 2021.

C’est une résolution à forte portée symbolique qu’ont adopté à l’unanimité les membres de l’Assemblée générale des Nations Unies, mardi 22 décembre. À compter de l’année 2021, le 4 février sera consacré à la « Journée internationale de la fraternité humaine ». La résolution était portée par l’Égypte, l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, la Guinée équatoriale, le Maroc, le Burkina Faso et le Venezuela.

Le pape François salue le grand imam égyptien Azhar Ahmed Al-Tayeb après avoir signé des documents lors de la réunion de la fraternité humaine au Mémorial des fondateurs à Abu Dhabi le 4 février 2019.

○ Pour la paix mondiale et la coexistence commune

Le 5 décembre 2019, le Haut comité pour le Document pour la fraternité humaine avait proposé dans une lettre signée par le pape François, actuel évêque de Rome, chef d’État du Vatican et 266e pape de l’Église catholique, et l’imam Ahmad Al-Tayyeb l’instauration d’une « Journée mondiale de la fraternité humaine ».

Ce comité, présidé par le cardinal Miguel Angel Ayuso Guixot, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, est chargé de faire appliquer les engagements du « Document sur la fraternité humaine », signé à Abou Dabi. Il s’agit d’une liste d’engagements en matière de dialogue interreligieux et de lutte contre les discriminations et violences religieuses.

Chaîne d’Union

○ Célébrer cette journée « de la manière la plus appropriée »

À cette occasion, les États membres et toutes les organisations civiles et privées sont invitées à célébrer cette Journée « de la manière qu’ils jugeront la plus appropriée ». Ces célébrations doivent être financées « au moyen de contributions volontaires uniquement », souligne la résolution.

○ Rejeter la « haine et violence » au nom de Dieu

La résolution invite aussi tous les États membres à « continuer d’œuvrer pour une culture de paix afin de contribuer à la paix et au développement durable ». Cela passe notamment, selon le document, par la mobilisation des « efforts de la communauté internationale en faveur de la paix, de la tolérance, de l’inclusion, de la compréhension et de la solidarité ».

Quid de la fraternité maçonnique ?

La fraternité, du latin fraternitas, dérivé de frater (« frère »), cette valeur fondamentale tant chérie par les Francs-Maçons, et principe républicain, est cependant dans la bouche et les planches – de nombreux Frères mais peu dans des actes concrets

Et pourtant, dans ses Constitutions, le pasteur presbytérien James Anderson (1684-1739) indique les valeurs que le Maçon doit faire siennes. Il y est question d’honneur, de bienfaisance, d’honnêteté, d’obéissance à la loi morale, de liberté de conscience, de dignité, de respect des institutions mais aussi d’amour fraternel !

Le 27 mars 1953, le gouvernement canadien a présenté 7 portes d’entrée destinées à l’édifice de l’Assemblée générale, au Siège de l’ONU à New York. Des panneaux en bas-relief y symbolisent la fraternité (en médaillon), la paix, la justice et la vérité. Photo Nations Unies

Sources : Diocèse de Besançon, site des Nations-Unies, Wikipédia, Wikimedia Commons, Adobe Stock

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES