jeu 26 janvier 2023 - 23:01

Le Frère avocat Emmanuel Pierrat jugé aujourd’hui en appel pour des accusations de harcèlement

La rédaction de 450fm vous avait fait part le 12 juillet dernier de la condamnation en première instance du Frère Pierrat. Le 21 août, ce dernier avait fait paraître un droit de réponse dans nos colonnes. Cette affaire n’étant pas close, le Journal Libération de ce matin nous informe qu’aujourd’hui même, l’affaire sera réexaminée en appel par des magistrats d’une chambre civile. Les plaignants, eux, dénoncent la complexité de la procédure ordinale.

Libération dans son article du jour nous informe que son cabinet a été placé en liquidation judiciaire.

Est-il utile de rappeler qu’une liquidation judiciaire intervient lorsqu’une entreprise est en état de cessation de paiement et que son rétablissement est manifestement impossible. La liquidation judiciaire devient alors la procédure qui met fin définitivement à l’activité. Les biens sont vendus pour permettre de payer les créanciers.

Le journal le Monde du 2 décembre dernier annonçait dans ses colonnes que le cabinet du Frère Pierrat était placé en redressement judiciaire, Libération l’annonce aujourd’hui comme liquidé. Après vérifications approfondies grâce à un de nos lecteurs en commentaire, nous pouvons confirmer que le Cabinet est bien liquidé en date du 05 janvier 2023 par décision du Tribunal Judiciaire de Paris (voir l’annonce).

Il est surprenant de constater qu’un nouveau Cabinet d’avocat, répondant au nom d’Emmanuel Pierrat a fait son apparition dans les registres du greffe du Tribunal de Commerce avec pour date de création : 26/12/2023 (SIC), dont le numéro SIRET est 40047174400047 ??? (consulter la fiche en question).

En poursuivant nos recherches, la rédaction a détecté la création d’une autre entreprise Emmanuel Pierrat en décembre dernier (07/12/2022), mais dans les Yvelines cette fois, avec pour activité : « Conseil pour les affaires et autres conseils de gestion (7022Z) » (consulter la fiche en question). Toute cette agitation est tout de même surprenante dans un univers professionnel habituellement feutré et discret.

Pour revenir à l’affaire jugée aujourd’hui, Libération nous dit aussi dans son article qu’ « …En première instance, les avocats sont en effet toujours jugés par leurs pairs, au sein d’un conseil de discipline ordinal, dont la sanction, c’est peu dire, avait fait jaser par sa clémence : deux mois ferme d’interdiction d’exercer (plus sept avec sursis) avaient été retenus contre Emmanuel Pierrat, alors même que la bâtonnière de Paris, Julie Couturier, agissant en qualité d’autorité de poursuite, avait requis vingt-quatre mois d’interdiction d’exercer dont dix-huit fermes. »

Nous ne manquerons pas de vous informer de la suite de cette affaire…

Articles en relation avec ce sujet

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES