dim 25 septembre 2022 - 17:09

Avec Force et Vigueur

De notre confrère italien expartibus.it

L’été est presque terminé. Septembre est de retour avec toutes ses bonnes intentions. Il en est ainsi pour presque tout le monde, sauf pour les francs-maçons. Nous nous sommes dit au revoir à l’agape de juin. Nous avons rangé les vêtements, fermé le Temple, nous avons physiquement cessé de nous voir. Mais un Frère Franc-maçon ne s’arrête jamais, ne part jamais en vacances.

Septembre est ce mois où nous nous retrouvons au Temple, « comme si nous ne nous étions jamais quittés, comme si nos Travaux n’avaient jamais été suspendus » , mais cette fois, en mettant les pieds dans la Maison Maçonnique, arrêtons-nous un moment et accordons-nous un instant de réflexion.

Revenons mentalement à notre initiation, au moment où nous avons rempli le testament dans le cabinet de réflexion. Pensons à aujourd’hui, à l’ici et maintenant, à notre contribution à la société dans laquelle nous évoluons.

La réponse, comme jamais auparavant, ne sera pas immédiate, nous devrons observer nous-mêmes, le travail effectué jusqu’à présent dans le polissage de la pierre brute. Immédiatement après, nous veillerons à rappeler les principes moraux et éthiques de notre Ordre, nous fixant comme objectif essentiel de respecter les lois de notre pays et d’assumer nos responsabilités, tant dans la vie publique que privée.

À la lumière de ce que le monde vit actuellement, nous, francs-maçons, sommes chargés de valoriser notre individualité, contribuant ainsi directement aux changements de toute une société aux niveaux local, national et mondial.

Lorsqu’un franc-maçon est pleinement convaincu de l’importance de réaliser les principes acquis par les hommes « libres et de bonnes mœurs », ainsi que ceux d’Égalité, de Fraternité et de Liberté, rien ne peut l’arrêter !

Si pour la plupart des gens, le mois de septembre représente un nouveau départ, pour un franc-maçon la reprise du travail a un sens encore plus responsable.

Son rôle, en effet, est médiatisé par le respect de l’autre, par le dialogue, par la liberté d’opinion et par la projection et l’influence dans la société de toutes les valeurs apprises après avoir été initiées.

Jamais auparavant la Franc-maçonnerie n’a montré tout son dynamisme social et son adaptabilité aux divers événements de l’histoire de l’humanité comme aujourd’hui.

La contribution qu’elle se doit d’apporter à la société est l’expérience de la Tolérance entendue comme respect de l’individualité, sans violer les droits de la personne, quelles que soient l’ethnie et la religion professées. Nous, francs-maçons, sommes appelés à générer dans la société une attitude dans laquelle les hommes et les femmes ignorent la haine, oublient les ressentiments, éliminent l’envie et détruisent l’égoïsme insensé.

Nous ne pouvons pas ignorer les derniers événements qui affectent le monde tels que la pandémie et la guerre.

D’une manière ou d’une autre, la société s’attend à recevoir de l’aide de toutes ces organisations philanthropiques capables de prêcher les principes de bienveillance et de positivité qui les caractérisent. Les francs-maçons ont la responsabilité morale de réaliser ce qui est énoncé dans les Temples : la liberté dans un monde d’esclavage, l’égalité dans un monde injuste et la fraternité dans un monde de guerres.

La franc-maçonnerie agit à travers tous les Frères et Sœurs : c’est à nous tous qu’il appartient d’actualiser et de concrétiser nos préceptes dans notre vie profane.

La crise sociale d’aujourd’hui se manifeste par la solitude de l’homme dans son contexte et l’indifférence aux problèmes des autres.

Notre Institution peut contribuer avec ses vérités essentielles de la vie commune, contre la solitude, par le respect de l’autre et la solidarité, à contrer l’indifférence des besoins et des souffrances d’autrui.

Être franc-maçon aujourd’hui, c’est bien plus que porter un tablier, tenir une chemise à la main, participer activement à une Grande Loge, acquérir un grade.

Être franc-maçon aujourd’hui, c’est avoir une attitude humaine et humaniste, développer une forme de respect d’autrui, être responsable de ses actes, avoir de l’amour dans tout ce qu’on fait.

Être franc-maçon aujourd’hui, c’est contribuer à l’édification d’une société meilleure. Jamais auparavant nous n’avons eu le devoir d’être Francs-Maçons en dehors de nos Temples ! Jamais comme maintenant nous n’avons à travailler plus dur et plus vigoureusement.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES