dim 25 septembre 2022 - 17:09

« Le mystère Mithra. Plongée au cœur d’un culte romain », au Musée Saint-Raymond de Toulouse (Haute-Garonne)

Le musée Saint-Raymond, musée d’Archéologie de Toulouse, a déjà consacré plusieurs expositions à de grandes thématiques de l’archéologie antique. En 2022, il nous invite à partir à la rencontre du dieu romain Mithra.

Mithra a en effet fait l’objet d’un culte très surprenant dans l’Empire romain entre le Ier et le Ve siècle. Méconnu du grand public, il interpelle les spécialistes depuis plus d’un siècle. Mais depuis quelques décennies, l’archéologie et le réexamen des sources anciennes ont permis de démonter certaines idées reçues. L’exposition permet de remonter aux origines orientales de Mithra, de pénétrer au cœur des sanctuaires qui lui étaient consacrés, de faire connaissance avec ses adeptes et de s’interroger sur les conditions de la disparation du culte. Fidèle à lui-même, le musée Saint-Raymond s’est aussi attaché à faire le lien avec la culture pop.

Tout au long du parcours, le visiteur découvre de nombreux objets et sculptures venant de toute l’Europe, dont les magnifiques sculptures de Sidon, exceptionnellement prêtées par le musée du Louvre ou l’impressionnant groupe sculpté de Nida venu du musée de Francfort. Certaines sculptures n’ont jamais été exposées en France et les récentes recherches sont illustrées par des objets issus des fouilles de 2010 à Angers.

Pour vous présenter cette exposition, le Musée Saint-Raymond s’est associé au Musée Royal de Mariemont (Belgique) et à l’Archäologisches Museum de Francfort (Allemagne). Elle a été présentée à Mariemont (du 20 novembre 2021 au 17 avril 2022) et le sera à Francfort (du 19 novembre 2022 au 15 avril 2023) dans des versions différentes mais complémentaires.

Le making off de l’expo

Cette collaboration entre trois grands musées européens est cofinancée par le programme Europe Creative de l’Union Européenne qui a pour objectif de favoriser la circulation du patrimoine et sa valorisation auprès du plus grand nombre, tout en promouvant la créativité et l’innovation. Ainsi est né le projet MITHRA (Mobility and Intercultural dialogue for the Transmission of Heritage from Roman Antiquity) qui a permis la mise en place d’un grand consortium européen intégrant archéologues, historiens, artistes, collectionneurs et professionnels du monde muséal.

Entre 2021 et 2023, un riche programme d’activités scientifiques et culturelles, mobilisant tous ces acteurs et impliquant une vingtaine de pays, s’attachera à dévoiler les multiples facettes de Mithra et son culte de l’Antiquité jusqu’à nos jours.

Commissariat : Laure Barthet, conservatrice en chef du patrimoine et directrice du musée Saint-Raymond ; Margaux Bekas, conservatrice du patrimoine au musée Saint-Raymond ; Pascal Capus, attaché de conservation du patrimoine au musée Saint-Raymond

Commissariat associé : Nicolas Amoroso, musée Royal de Mariemont (Belgique) ; Laurent Bricault, université de Toulouse – Jean Jaurès ; Alexandra Dardenay, université de Toulouse – Jean Jaurès ;Wolfgang David, directeur du musée Archéologique de Francfort (Allemagne) ;Richard Veymiers, directeur du musée Royal de Mariemont (Belgique) ; Carsten Wenzel, musée Archéologique de Francfort (Allemagne)

Coordination du projet : Jean-Baptiste Cyrille-Lytras, musée Saint-Raymond

Muséographie : Laure Barthet, Margaux Bekas, Pascal Capus, Jean-Baptiste Cyrille-Lytras, Loussia Da Tos et Mathieu Scapin (médiateurs culturels)

Scénographie : Emmanuelle Sapet et Claire Van Der Boog, Direction de la communication – Mairie de Toulouse

Graphisme : Teddy Bélier Design

Années 1880 le presbytère de la basilique Saint-Sernin, devenu musée Saint-Raymond en 1892

Le Musée Saint-Raymond

Le musée Saint-Raymond, musée d’Archéologie de Toulouse, anciennement musée des Antiques, est le musée archéologique de Toulouse ouvert en 1892. Il est installé dans les murs de l’ancien collège universitaire Saint-Raymond datant du XVIe siècle qui voisine avec la basilique Saint-Sernin. Il conserve et présente des collections archéologiques de la protohistoire au haut Moyen Âge, essentiellement des périodes celte, romaine et paléochrétienne

Infos pratiques :

Une exposition reconnue d’intérêt national par le ministère de la Culture

Jusqu’au 30 octobre 2022

1 ter place Saint-Sernin, 31000 TOULOUSE

Horaires : https://bit.ly/3pwre3p

Tarif exposition seule – Plein tarif : 5 €/Tarif réduit : 3 € (étudiants, minima sociaux…)

Tarif exposition avec accès à la collection permanente : plein tarif : 8 €/Tarif réduit :  5 € et 3 € (étudiants, minima sociaux…)

Yonnel Ghernaouti
Membre de la Respectable Loge « Le Centre des Amis » N° 1 et du Collège de la Loge Nationale de Recherche « Villard de Honnecourt » N° 81 de la Grande Loge Nationale Française, Yonnel Ghernaouti est chroniqueur littéraire. Dans le cadre de la culture et de la communication, il met en œuvre et collabore à l'organisation de salons maçonniques – notamment celui des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon en qualité de Commissaire général - et à la ligne éditoriale de réseaux sociaux. Membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il coopère également à de nombreux ouvrages maçonniques.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES