dim 25 septembre 2022 - 16:09

16/08/1831 : Naissance de Morley, l’un des rédacteurs, en 1862, des 13 règles du football au Freemasons’ Tavern

Ebenezer Cobb Morley (16 août 1831 – 20 novembre 1924) était un sportif anglais et est considéré comme le père de la fédération de football et du football moderne.

Rare photo d’Ebenezer Morley en 1913

Morley est né à Kingston upon Hull – littéralement « La ville du roi sur le Hull –  communément dénommée Hull, et y a vécu jusqu’à l’âge de 22 ans. En 1858, il déménage à Barnes, localité britannique située dans le borough londonien de Richmond upon Thames, dans une courbe de la Tamise, sur sa rive droite et forme, en 1862, le Barnes club, membre fondateur du FA (Coupe d’Angleterre de football, officiellement Football Association Challenge Cup).

En 1863, en tant que capitaine du club basé à Mortlake, dans le sud-ouest de Londres, il écrivit au journal Bell’s Life pour proposer un organe directeur du sport. Cela a conduit à la première réunion à la Freemasons’ Tavern, qui a créé la FA.

Il fut le premier secrétaire de la FA (1863-1866) et son deuxième président (1867-1874) et rédigea les premières lois du jeu à son domicile de Barnes. Cette maison, n° 26 The Terrace, qui avait porté une plaque bleue à Morley, s’est effondrée « comme un château de cartes » en novembre 2015 lors de travaux de construction.

En tant que joueur, il a joué le premier match contre Richmond en 1863 et a marqué lors du premier match de représentation entre les clubs de Londres et de Sheffield le 31 mars 1866.

Avocat de profession, Morley était aussi un avironneur, fondateur de Barnes et Mortlake régate pour laquelle il a également été secrétaire (1862-1880). Il a siégé au conseil du comté de Surrey pour Barnes (1903-1919) et était juge de paix. Morley est enterré au cimetière Barnes, un cimetière abandonné à Barnes Common, à Barnes. Il n’avait pas d’enfants.

Morley fait l’objet d’un Google Doodle le 16 août 2018, date du 187e anniversaire de sa naissance.

Aquarelle de la taverne des francs-maçons par John Nixon vers 1800

Freemasons’ Tavern

La Taverne des francs-maçons a été créée en 1775 au 61-65 Great Queen Street, dans le West End de Londres. Il a servi de lieu de rencontre à diverses organisations notables du XVIIIe siècle jusqu’à sa démolition pour faire place à l’hôtel Connaught en 1909.

En 1769, la Première Grande Loge d’Angleterre décida de construire son « siège social ». Un bâtiment a été acheté dans Great Queen Street en 1775 et Thomas Sandby a été chargé de construire un temple. La maison d’origine est devenue la taverne avec une deuxième maison offrant un espace de bureau pour les francs-maçons.

De Freemasons’Tavern au Freemasons’Hall de Londres

La Taverne des Francs-Maçons a été créée en 1775 au 61-65 Great Queen Street dans le West End de Londres. Il a servi de lieu de rencontre pour une variété d’organisations notables du XVIIIe siècle jusqu’à ce qu’il soit démoli en 1909 pour faire place aux Connaught Rooms.

Réunion dans le Hall of the Freemason’s Tavern, publiée dans l’ Illustrated London News, 23 janvier 1875

Le lieu n’était pas seulement utilisé à des fins maçonniques, mais est également devenue un endroit important à Londres pour une variété de réunions et de concerts. Les organisations utilisant la salle comprenaient des clubs d’économie politique, l’« Institution Africaine », le « British and Foreign Anti-Slavery Society », la Convention mondiale contre l’esclavage en 1840, la Société Biblique britannique et étrangère, la Société d’émigration des Highlands et des îles et la « Football Association » (FA) a tenu sa première réunion ici le 26 octobre 1863.

Yonnel Ghernaouti
Membre de la Respectable Loge « Le Centre des Amis » N° 1 et du Collège de la Loge Nationale de Recherche « Villard de Honnecourt » N° 81 de la Grande Loge Nationale Française, Yonnel Ghernaouti est chroniqueur littéraire. Dans le cadre de la culture et de la communication, il met en œuvre et collabore à l'organisation de salons maçonniques – notamment celui des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon en qualité de Commissaire général - et à la ligne éditoriale de réseaux sociaux. Membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il coopère également à de nombreux ouvrages maçonniques.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES