lun 08 août 2022 - 16:08

Sacrées abeilles !

(Les « éditos » de Christian Roblin paraissent le 1er et le 15 de chaque mois)

Juillet, mon doux juillet, apothéose des fleurs et des fruits, voilà que tu t’enfuis. L’abeille [1] a, désormais, moins à butiner, l’abeille attachante et paisible, ô fraternelle et mystique abeille, toi qui comprimes le soleil dans tes alvéoles et fais ruisseler l’or dans nos bouches !

Mieux que jamais, à la saison sèche, les ruches, à l’ordonnancement parfait, renvoient à nos temples, suspendus… La torpeur d’août est propice à la méditation. Ainsi, l’abeille industrieuse construisant son royaume nous invite à l’utopie sociale et spirituelle. On se souvient que son miel, symbole de Lumière et de Verbe sublimes, fut partagé au banquet d’ordre de la Saint-Jean d’été, tandis que les fraternels convives cherchaient à « éclairer l’esprit, régler le cœur et inspirer le goût du vrai, du bon et du beau ».

Habillés comme des majordomes en gilet, ces hyménoptères organisés en de prodigieux ateliers [2] baignent, pour Bernard de Clairvaux, dans l’Esprit saint, comme le rappellent Roger Dachez et Alain Bauer dans leur Lexique des symboles maçonniques [3]. Toutefois, si l’on comprend que le moine bourguignon ait vu en ces magnifiques insectes un don mystérieux de Dieu agissant non seulement dans leur vie mais la régissant tout entière, nous restons, certes, admiratifs de la complexité de leurs instincts, de la richesse de leur langage gestuel et du règne égalitaire qu’ils respectent, mais nous nous distinguons du célèbre cistercien par le culte que nous vouons à la liberté. C’est ainsi qu’un symbole n’est qu’un tremplin pour le franc-maçon, un support de rêverie et de réflexion où il va loger ses propres choix de conscience et d’action.

Pour autant,  sacrées abeilles !


[1] À l’instar de l’abeille, m’ont entraidé à rédiger cet édito les deux ouvrages suivants :

[2] Qu’il sagisse de leur constitution individuelle ou de leur vie collective…

[3] Presses Universitaires de France, 2014, 128 p. (coll. : « Que sais-je ? »), p. 14 et passim.

Christian Roblin
Christian Roblin est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a exercé, pendant trente ans, des fonctions de direction générale dans le secteur culturel (édition, presse, galerie d’art). Après avoir dirigé la rédaction du Journal de la Grande Loge de France pendant, au total, une quinzaine d'années, il est aujourd'hui président du Collège maçonnique, association culturelle regroupant l’Académie maçonnique et l’Université maçonnique. Son activité au sein de 450.fm est strictement personnelle et indépendante de ses autres engagements.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES