mer 10 août 2022 - 09:08

Révocation du droit à l’IVG aux Etats-Unis : la franc-maçonnerie appelle le politique à prévenir tout revirement en Belgique

De notre confrère Belge lalibre.be – Par l’agence Belga

Les principaux grands maîtres et présidents de la franc-maçonnerie belge ont invité vendredi, dans une rare communication publique, le monde politique belge à faire le nécessaire pour que ne se produise, comme aux États-Unis, une remise en cause du droit à l’IVG.

Les obédiences maçonniques libérales et adogmatiques belges ont appelé les responsables politiques belges à « être vigilants pour qu’un tel revirement », qu’elles considèrent comme « une atteinte à la santé des femmes et comme une restriction fondamentale des droits des femmes, ne devienne pas la nouvelle norme. »

Ces obédiences disent avoir appris « avec inquiétude » la décision de la Cour suprême des États-Unis d’Amérique, restreignant drastiquement le droit à l’avortement dans certains États. « Nous désirons exprimer nos craintes que cette décision n’appelle en Europe à un regain d’activisme anti-avortement et d’opposition à de nombreux thèmes éthiques, tels que l’euthanasie ou l’égalité des genres pour n’en citer que quelques-uns », ont ajouté ces obédiences, le Grand Orient de Belgique, la Fédération du Droit humain, la Grande Loge de Belgique, la Grande Loge Féminine de Belgique ainsi que Lithos Confédération de loges, dans un communiqué signé de leurs cinq grands maîtres et présidents.

Plusieurs partis ont lancé ces derniers jours une réflexion visant à ancrer l’IVG ou les dossiers éthiques dans la Constitution. Des réflexions similaires ont été lancées ailleurs en Europe.

Articles en relation avec ce sujet

1 COMMENTAIRE

  1. Mes TCS et TCF,
    Pour la réalité des faits, il faut préciser que la Cour Suprême n’a pas aboli le droit à l’IVG.
    Elle a simplement restitué aux Etats la possibilité de le modifier, de le restreindre ou de l’abolir.
    En ce sens, elle a acté un principe de subsidiarité qui fait partie de l’ADN de la Constitution américaine.
    Si certains états décident de modifier leur loi sur l’IVG, ce sera leur responsabilité propre et pas celle de l’état fédéral.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES