lun 05 décembre 2022 - 06:12

La maçonnerie existe aussi au Kazakhstan

De notre confrère caravan.kz – Par Nazgul Abzhekenova

Les francs-maçons ici se réunissent tous les 3 samedis – à Almaty et tous les 4 samedis – dans la capitale, dans la Vénérable Loge « Baiterek ». Nous avons 6 ans d’existence à la Kazakhstan Lodge, qui est installée depuis 2016. Le premier Grand Maître fut Berik ZHUBANIYAZ, initié à Moscou. L’actuel responsable de la Country Lodge, Aidar ALPYSBAYEV à 33 ans, il a été élu en juillet 2021 pour une durée de 3 ans. C’est ainsi que commence notre immersion dans le monde de la franc-maçonnerie Kazakh.

Selon notre Constitution, le Grand Maître de la Grande Loge peut être élu pour 2 mandats au maximum. Permettez-moi de souligner que nous sommes une Grande Loge indépendante, non subordonnée à aucune organisation, mais nous interagissons uniquement avec des frères dans le monde. En juin, par exemple, nous irons en Russie, puis en Géorgie, puis au Kirghizistan.

Les francs-maçons ont leur propre calendrier. L’année maçonnique commence en mars. Ainsi, sur le calendrier des Francs-maçons, depuis 3 mois, nous sommes en 6022. Le travail de la Loge quant à lui, va de septembre à juin. Puis il est ponctué de 2 mois de vacances. A partir de septembre, les tenues reprennent. Les sujets de tenues varient.

Nous discutons des œuvres architecturales – des sujets philosophiques. Un frère peut mettre à l’ordre du jour des expériences personnelles en les mettant sous la forme d’une œuvre littéraire. Mais les questions d’appartenance religieuse, de politique sont taboues ici, – nous dit notre interlocuteur.

Non condamné, instruit, sécurisé

Le sujet de la religion n’est soulevé par les maçons qu’une seule fois – lors de l’examen des candidats à la fraternité. Pour entrer dans leurs rangs, il faut adhérer à l’une des trois religions monothéistes – islam , christianisme ou judaïsme.

Autres critères d’admission dans la fraternité : il faut être un homme âgé de plus de 21 ans. L’admission est possible à partir de 18 ans s’il s’agit d’un fils de maçon. D’ailleurs, nous envisageons d’ouvrir une Loge Paramaçonnique pour les fils de frères âgés de 12 à 21 ans.

Puisque nous appartenons à la franc-maçonnerie traditionnelle, les femmes ne sont pas acceptées dans nos rangs. Il en est ainsi depuis l’époque où elles étaient privés du droit de vote. Mais les dames sont dans des loges irrégulières et dans la franc-maçonnerie progressiste car les loges mixtes existent.

Une preuve de revenu fournie par un frère potentiel n’est pas requis ici, cependant, une personne doit gagner suffisamment pour consacrer du temps au travail des loges.

En outre, parmi les conditions de sélection à la fraternité – nous demandons l’absence de casier judiciaire, de troubles mentaux ou encore la dépendance à l’alcool, aux drogues. Nous demandons aussi des informations pertinentes. Avoir une formation supérieure est indispensable. Récemment, en raison de l’absence de ce dernier, nous n’avons pas accepté un candidat – un entrepreneur à succès qui a tout réalisé dans la vie grâce à un travail acharné, mais n’a pas terminé ses études et ses études universitaires.

Les maçons sont des gens de bonnes mœurs, libres et honnêtes, nous ne cherchons pas la prospérité, mais le candidat ne doit pas être dépendant, doit constamment s’engager dans son développement personnel, lire de la littérature. 

L’auto-amélioration est généralement le principe de base. Cela rappelle 2 pierres qui se trouvent toujours dans le temple maçonnique (tout endroit où le travail de la loge est considéré comme tel) : à gauche se trouve une pierre brute non taillée. C’est exactement ainsi que l’âme d’une personne vient dans ce monde, selon les idées des maçons. À droite se trouve une pierre cubique idéale, une personne qui a atteint l’harmonie, qui se connait.

La structure de la Loge comprend des officiers de haut rang : Grand Trésorier, Grands Premier et Second Surveillants, Grand Orateur…

L’évocation du mot « grand » peut donner le sentiment que les francs-maçons ont la folie des grandeurs. Mais en fait, il s’agit d’une traduction de l’anglais (et les premiers maçons sont apparus en Angleterre au Moyen Âge). En Ukraine , les maîtres maçons s’appellent eux-mêmes « dignes« , en Russie – « vénérables« .

Le Grand Maître a un assistant, un adjoint. Également dans la Loge, il y a des étudiants qui, après avoir réussi la formation minimale, deviennent des apprentis et grandissent ensuite sur l’échelle spirituelle.

Tous les francs-maçons, quels que soient leur âge et leurs insignes, communiquent entre eux avec le « vous ».

« Good-Standing » – un document officiel de la Grande Loge, témoigne de la fiabilité d’un frère maçon pour visiter les travaux d’une loge étrangère. En général, les frères sont capables d’identifier les amis et les ennemis par des poignées de main et des gestes spéciaux. Ils ont même leur propre dictionnaire et mots-codes secrets.

Et l’oeil du Grand Architecte

Chaque Loge a son propre emblème. Pour les maçons métropolitains, c’est Baiterek, au-dessus duquel s’élève un delta rayonnant, symbole du Grand Architecte de l’Univers – Dieu, qui veille sur les travaux des francs-maçons. En outre, le 3ème œil est un symbole de perspicacité spirituelle.

De part et d’autre de la base de Baiterek se trouvent des symboles dont la signification nous reste inconnue, et au centre se trouve le symbole principal de la franc-maçonnerie : un compas et une équerre. 

Le fait que les francs-maçons ont repris des éléments de la culture tengriane et des ornements nationaux kazakhs pour l’emblème s’explique par le respect de la culture des peuples locaux. C’est ce que font les francs-maçons dans tous les pays. Les « francs-maçons » kazakhs n’ont pas encore d’hymne. Soit dit en passant, l’hymne de l’Union européenne est l’hymne d’une des loges maçonniques.

Et avant les travaux de la Loge, nos maçons écoutent l’hymne de leur patrie, faisant ainsi preuve de patriotisme.

À propos du testament

Nous avons conservé les rituels des premiers maçons. Par exemple, un candidat aux frères doit passer par le Cabinet de réflexion, où il fait son testament, poursuit le Maître de la Grande Loge.

L’interlocuteur n’a pas énuméré les détails du document, mais, selon des informations accessibles au public, le testament comprend les souhaits et les vœux du candidat par rapport à lui-même et aux autres, à son pays, à sa famille et à l’humanité.

Le candidat est également interviewé. Nous avons un frère (un ancien officier du renseignement) qui présente toute une liste de critères, par exemple, si le candidat ne vient pas à l’heure, il est déjà rejeté. De plus, ce frère mène souvent des entretiens en marchant, car il pense que lorsqu’une personne marche, il lui est difficile de mentir. L’un des frères a suggéré d’utiliser un détecteur de mensonge, mais jusqu’à présent nous n’avons pas mis en place cette pratique, poursuit Alpysbaev.

Après l’entretien, le candidat attend une enquête sous un bandeau – à l’heure convenue, il a les yeux bandés et on lui pose des questions provocantes: « Voulez-vous tuer pour nous? », « Voulez-vous gouverner le monde? » etc.

– Nous ne violons pas les lois de l’état ni les commandements de Dieu. Nous n’avons pas besoin de sectaires, de satanistes et autres qui ont d’ailleurs tenté de pénétrer dans nos rangs. Soit dit en passant, les maçons sont souvent crédités de pratiquer des rituels sanglants comme boire le sang des bébés et des autres. Donc, c’est un non-sens complet.

Au 19e siècle, l’Église catholique, craignant l’influence toujours croissante des « francs-maçons » sur l’esprit et le cœur des gens, demanda à Leo Taxil d’écrire une fausse dénonciation de la franc-maçonnerie. Depuis lors, c’est devenu une coutume, – dit le Grand Maître de la Grande Loge du Kazakhstan et ajoute qu’une personne sans esprit critique ne peut jamais devenir franc-maçon.

À la fin de toutes les étapes, un vote secret a lieu et si au moins un franc-maçon se prononce contre la candidature du candidat, il ne sera pas accepté comme frère.

L’initiation d’un frère-maçon nouvellement arrivé est un rituel à part. Certes, le Grand Maître n’a pas souhaité le décrire, faisant référence à la scène de l’initiation de Pierre Bezukhov aux maçons depuis l’incorruptibilité de Tolstoï.

L’alcool et les cigarettes chez les Maçons ne sont pas interdits, lors de l’agape (dîner après l’achèvement des travaux de la Loge) ils peuvent aussi boire. Mais tout doit être modéré, ajoute notre interlocuteur. En revanche, les aventures amoureuses mélée à la Franc-maçonnerie ne sont pas les bienvenues.

Les francs-maçons participent à la charité, mais ne font pas de publicité pour leurs actions caritatives. Les francs-maçons ont aussi un tronc de la veuve afin d’aider les autres quand un frère est en difficulté avec l’argent .

Les gens qui réussissent

Dans un avenir proche, la loge ouvrira ses portes à Shymkent. A propos du nombre de frères dans les effectifs, Aidar a refusé de répondre – C’est une information secrète.

« Les oisifs disent que nous, les maçons, nous efforçons de dominer le monde. La franc-maçonnerie a toujours uni les gens qui réussissaient de son temps, mais nous n’avons aucune ambition à gouverner le monde »

souligne le chef des maçons du Kazakhstan.

Soit dit en passant, dans le passé, l’appartenance à la franc-maçonnerie était un bon ascenseur social. Être dans leurs rangs était une garantie que, devenus fonctionnaires, ces gens ne voleraient pas le peuple. En général, comme le disent les sources historiques, la franc-maçonnerie a donné au monde des personnalités exceptionnelles, parmi lesquelles les présidents des grandes puissances. La culture européenne a beaucoup emprunté à la franc-maçonnerie, y compris des éléments de démocratie, qui ont introduit les principes de fraternité dans les institutions législatives.

Il existe un frais d’adhésion dont le montant, contrairement au taux de change du tenge, est stable depuis 2016 – 50 000 tenge par an (108 euros).

Nous ne sommes pas financés par des organisations et des individus extérieurs, – a ajouté le Grand Maître de la Grande Loge du Kazakhstan.

A la question concernant les bâtiments de la capitale du Kazakhstan qui ont été conçus par des maçons, Aidar a commenté comme suit :

Je n’ai aucune donnée indiquant que l’architecte des projets était un maçon. Je ne peux pas obtenir d’informations pertinentes des autres loges, car elles sont secrètes. 

À la fin de l’entretien, le Grand Maître de la Grande Loge du Kazakhstan a admis qu’après avoir rejoint la franc-maçonnerie, il était devenu meilleur – plus calme, plus sage, plus sobre.

Durant l’entretien, nous avons également vu une certaine symbolique, car le compas et l’équerre, qui les principaux signes des maçons, témoignent des leçons symboliques que chacun de nous traverse dans cette vie.

Articles en relation avec ce sujet

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES