ven 20 mai 2022 - 16:05

Quand les pratiques de management s’inspirent des francs-maçons

De notre confrère touleco.fr – Par Isabelle Meijers

Le Droit Humain, défenseur de toutes les mixités, a tenu ce samedi 26 mars son conseil d’administration à Toulouse. L’occasion de se pencher avec Amande Pichegru, Grand Maître National et présidente de la fédération française du Droit Humain, et deux « frères » dirigeants, sur les méthodes maçonniques, qu’ils appliquent aussi dans l’exercice de leur fonction.

L’orient toulousain de Droit Humain, l’un des plus importants de France, regroupe près de deux-cents membres, dont deux tiers de femmes (une exception dans le paysage maçonnique) et 10 à 15 % de cadres dirigeants. Deux décideurs ont accepté de témoigner sur leurs méthodes managériales inspirées de leur pratique maçonnique. Et si ces francs-maçons ont choisi de rester anonymes, c’est par souci de discrétion. « Beaucoup de fantasmes circulent, alimentés par le complotisme. Mais la franc-maçonnerie est avant tout une école de la liberté de penser et de la démocratie, ce qui ne plaît pas à tous. Notre fédération de Russie est par exemple très menacée aujourd’hui », disent-ils.

Amande Pichegru, présidente de la fédération française du Droit Humain, poursuit cette définition de la franc-maçonnerie : « Connais-toi toi-même… Cette sentence de Socrate définit assez bien le travail en loges (ou groupes d’une trentaine à une cinquantaine de membres), qui consiste à se perfectionner soi-même pour le progrès de l’humanité, selon les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. » Pas étonnant, dès lors, que ce travail sur soi ait des conséquences à l’extérieur, en particulier dans la gestion du collectif. Revue de détails de certains principes maçonniques, transposables au monde de l’entreprise.

Une parole régulée même au sein des entreprises

La première des règles maçonniques est le silence imposé à tout nouveau membre pendant un an lors des réunions en loges, qui ont lieu deux fois par mois. « Lorsque vous entrez en franc-maçonnerie, vous apprenez d’abord à vous taire et à écouter. Une qualité importante en management », explique Laurent, chef d’entreprise depuis vingt-cinq ans dans l’édition et la communication. Il est ensuite interdit de couper la parole à quiconque lors du travail en loge. « Pour s’en assurer, la prise de parole est dite triangulée, d’où le symbole du triangle franc-maçon. Le demandeur sollicite d’un geste un officier qui, lui-même, demande au président de la loge. L’autorisation emprunte le circuit inverse de retour. Nous apprenons ainsi à ne pas réagir trop vite sans réfléchir », souligne Jean-Pierre, cadre dirigeant à Airbus, chef d’un service d’une trentaine de personnes depuis vingt ans. Ce dernier a mis en place des règles d’équipe voisines pour ses réunions. Portables déconnectés, distribution de la parole par une personne désignée… « Cela permet à chacun de s’exprimer, de prendre la parole quand l’autre a fini et donc de l’écouter avec respect. »

Un recrutement riche de ses diversités

« En loge, vous n’êtes ni une femme, ni un homme, ni un catholique, un musulman ou un juif, ni un ouvrier, ni un cadre… Vous êtes une personne avec ses compétences. Nous sommes tous frères et sœurs, quelle que soit notre provenance. Cette mixité au sens large permet une grande ouverture d’esprit, symbolisée en franc-maçonnerie par le compas. Elle est source de fraternité », décrit Amande Pichegru. Jean-Pierre affirme ainsi recruter, en l’absence de parité et à compétences égales, des femmes de préférence aux hommes : « Aujourd’hui, mon équipe est constituée de 40 à 45 % de femmes. En tout cas, je permets aux femmes d’accéder à tous les niveaux de l’entreprise. Elles ont mon soutien. »

Tolérance et éthique

« Je suis ravi de constater que bon nombre d’entreprises, dont Airbus aujourd’hui, évoluent d’un management pyramidal vers un management plus horizontal, plus collaboratif, dans le partage d’expérience. L’ambition est plus collective que personnelle. Ce sont des valeurs maçonniques », explique Jean-Pierre. L’effort de chacun est mis en avant pour construire ensemble. « Il n’est pas rare, dans mon journal, que les maquettistes ou les graphistes apportent des idées », poursuit Laurent.

De même, le droit de se tromper est accordé à chacun. « Il n’y a pas d’erreurs, que des apprentissages et surtout, aucun jugement. La bienveillance est la base », complète Amande Pichegru. En entreprise, Jean-Pierre commence d’ailleurs ses revues de performance en demandant aux membres de son équipe de s’auto-évaluer d’abord, avant de compléter par ses perceptions souvent concordantes. Enfin, l’éthique s’est invitée ces dernières années dans les valeurs de l’industriel aéronautique. « Or la droiture d’esprit, symbolisée en franc-maçonnerie par l’équerre, fait partie de nos fondements depuis toujours », rapporte Jean-Pierre.
Isabelle Meijers

Sur la photo : Amande Pichegru, Grand Maître National et présidente de la fédération française du Droit Humain, dans l’un des temples francs-maçons de l’obédience. Crédit photo : Droit Humain.

Droit Humain :
Première organisation maçonnique mixte au monde
Présente dans 60 pays
16.000 membres en France, dont 200 à Toulouse et Muret

- fédération française - Le DROIT HUMAINhttps://www.droithumain-france.org
Créé à la suite de l’initiation, il y a 140 ans, de la toute première femme (Marie Deraismes) aux mystères de la franc-maçonnerie en pleine égalité entre hommes et femmes, le Droit Humain est l’obédience historique de la mixité. Avec plus de 16000 membres travaillant dans plus de 700 loges de métropole et d’outre-mer, la Fédération française est la branche hexagonale de l’Ordre Maçonnique Mixte International Le Droit Humain, qui, présent en 2022 dans plus de 60 pays, est ainsi la première organisation maçonnique mixte au monde. Sous toutes les latitudes, ses membres fraternellement unis dans leur diversité, sans distinction d’ordre social, ethnique, philosophique ou religieux, travaillent à la réalisation d’un même idéal de progrès grâce aux vertus initiatiques d’un rituel universel constructeur d’individualités libres et engagées.

Articles en relation avec ce sujet

3 Commentaires

  1. Déjà en 2016, la GLDF livrait ses secrets en matière de management avec un papier intitulé « La Grande Loge livre ses secrets de management » https://www.beaboss.fr/Thematique/rh-management-1026/Breves/Secrets-management-Grande-Loge-303017.htm
    ou encore, dès 2012 déjà, L’Express avec « Sept pratiques de management inspirées des franc-maçons »
    https://lentreprise.lexpress.fr/rh-management/sept-pratiques-de-management-inspirees-des-franc-macons_1518019.html
    avec pour chapô
    « Philosophie de vie, outil de connaissance de soi… la « méthode » maçonnique transposée à la gestion de l’entreprise peut aussi s’avérer très efficace pour doper la productivité dans les réunions, gérer les conflits de personnes et même mieux « brainstormer » ! Et si la franc-maçonnerie apportait davantage qu’une business school ? »
    Tout un programme !!!

  2. Bonjour, membre depuis 40 ans de cette obédience, les pratiques sont effectivement celles décrite et sont très génératrice de la pensée libre, mais il y a également des brebis galeuse, ou mauvais compagnons, guidés par l’ambition, la volonté de domination et ont des pratiques très douteuses, intimidation, mensonge, manipulation pour leur ambitions personnelles…et c’est vraiment dommage car les principes sont géniaux…

  3. Tout ce que nous pouvons espérer c’est qu’il y ait moins des défauts indiqués que dans le monde extérieur.
    Les FF e SS sont souvent mieux à même de recadrer ces personnages que dans le monde du travail et de l’entreprise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES