mer 29 mai 2024 - 04:05

Tintin et son chien Milou sont-ils des illuminés?

03/03/1983: La fin du combat pour Hergé

Ce jour-là, Tintin et son chien Milou, le capitaine Haddock, le professeur Tournesol et les Dupond-Dupont sont orphelins.

Hergé vient de perdre son combat contre le cancer, à l’âge de 75 ans. De son vrai nom Georges Rémi, il avait trouvé son nom d’auteur en inversant ses initiales. Hergé avait publié ses premières histoires en 1923. Les aventures du reporter Tintin ont été publiées dans 27 langues et tirées à 60 millions d’exemplaires pour la seule langue française.

Tintin et ses acolytes au pays des Francs-Maçons ?

Sur le site de la Bibliothèque nationale de France, l’article « L’imaginaire, la bande dessinée et la franc-maçonnerie » de Jack Chaboud nous donne quelque précisions quant à Tintin fonctionnant en mode illuminé ! Nous le reproduisons ci-dessous :

« Les tintinologues, souvent atteints du syndrome de Peter Pan, expliquent que des symboles maçonniques seraient entrés chez Tintin grâce à Jacques Van Melkebeke, son principal scénariste occulte, déchu de sa nationalité après la guerre pour collaboration. Hergé et lui, amis du rexisme, n’avaient pu résister et collaborèrent au Soir nazi. Il avait donc peu le profil d’un initié, bien qu’il ait eu l’outrecuidance de l’affirmer tout en ne tarissant pas d’injures sur la maçonnerie. Toujours est-il qu’il n’y a aucun Jacques Alexandre Van Melkebeke, né à Bruxelles en 1904, figurant sur les états des loges du Droit humain belge. Pour le reste, trouver des symboles maçonniques dans les albums de Tintin relève d’une marotte d’illuminés ou de gogos, sur le modèle des chercheurs de trésor à Rennes-le-Château. Hergé ne pouvait donc être que le porteur de symboles ésotériques ou occultistes dans l’esprit du Matin des magicien. »

Source : https://bit.ly/3MfFFDb

Couverture antimaçonnique inspiré de “Les cigares du pharaon”

Qu’en pensez-vous ?

5 Commentaires

  1. Nous avons pour beaucoup lu et apprécié quand nous étions plus jeunes. Et parfois, nous ne dédaignons pas nous replonger dans notre enfance à travers cette BD. Mais, n’oublions pas que l’auteur a été fortement imprégné d’un catholicisme le plus réactionnaire et publiait originellement dans le petit vingtième journal quasi religieux. Et surtout, relisons ses premiers albums, anti communisme primaire, racisme anti noir anti indien, anti asiatique etc, un antisémitisme latent qui n’a rien à envier au dessin animé les trois petits cochons de Disney. A la moitié de son œuvre, il s’est amendé, mais le mal était fait sur les petites têtes blondes des années trente quarante et cinquante. Pourtant, ne gâchons pas notre plaisir et regrettons qu’à l’instar de Lucky Luke, Astérix et autres Blake et Mortimer, Hergé se soit opposé à la continuation de son oeuvre.

    • je m’interroge pour savoir à qui vous adressez la remarque sur le christianisme et la franc-maçonnerie.
      Si c’est par rapport à ma remarque sur l’importance de la religion catholique sur la vie d’Hergé, ce sont des faits avérés que Hergé a collaboré à un journal catholique des plus réactionnaires, ce sont des faits indiscutables.

  2. je m’interroge pour savoir à qui vous adressez la remarque sur le christianisme et la franc-maçonnerie.
    Si c’est par rapport à ma remarque sur l’importance de la religion catholique sur la vie d’Hergé, ce sont des faits avérés que Hergé a collaboré à un journal catholique des plus réactionnaires, ce sont des faits indiscutables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES