sam 02 juillet 2022 - 17:07

Où s’acheter une baguette magique? Chez Rector Lucis

De notre confrère suisse 24heures.ch – Par Chloé Din

Sous ce pseudonyme, Lucian Dragoi tient depuis quinze ans l’unique boutique ésotérique de la capitale vaudoise. Au milieu des pendules et grimoires, il garde les pieds sur terre.

Ce n’est pas une sombre échoppe nichée au fond d’une ruelle. À Lausanne, la boutique ésotérique Rector Lucis a pignon sur rue, à l’avenue de Beaulieu, et vend tout ce qu’il faut pour pratiquer la magie ou la divination. On aurait tort de ne pas oser pousser sa porte. Le lieu est assez unique tout en étant – après tout – un magasin comme un autre, avec son assortiment savamment présenté en rayons. Et quel assortiment !

Ce n’est pas partout qu’on peut acheter une baguette magique. En métal doré rehaussé d’entrelacs et de pierres brillantes, celles de Rector Lucis feraient pâlir d’envie n’importe quel sorcier. Le patron de l’enseigne peut en être fier: c’est lui qui les a fabriquées, comme la majorité des produits qu’il propose, des grimoires aux bijoux en passant par les runes et les coffrets à fermoirs. Lucian Dragoi, qui se fait lui-même appeler « Rector Lucis », ou «guide de lumière» en latin, tient d’ailleurs plus de l’artisan et du commerçant bon teint que du mystérieux thaumaturge.

« Souvent, les gens attribuent tous les pouvoirs à certains objets qu’ils ont découverts sur internet. En fait, comme en médecine, chaque bobo a son médicament. »Lucian Dragoi, ou « Rector Lucis », patron de la boutique ésotérique du même nom

Cela ne l’empêche pas d’avoir étudié l’ésotérisme sous toutes les coutures, étant «tombé dedans quand il était petit» à travers ses parents. «Tout le monde peut ouvrir un magasin comme celui-ci. J’ai attendu de savoir de quoi je parle.» Car expliquer est au cœur du métier. Lorsqu’un jeune homme passe la porte et lui demande lequel de ses pendules amène à la guérison, sa réponse est nette: «Les pendules ne sont pas faits pour guérir!» Quant aux boules de cristal, qui attirent aussi la curiosité du client, il prévient que les utiliser requiert un long apprentissage.

Grimoires, pendules, pentagrammes et baguettes magiques sont en rayon, accompagnés des bon conseils de Lucian Dragoi. 
Grimoires, pendules, pentagrammes et baguettes magiques sont en rayon, accompagnés des bon conseils de Lucian Dragoi. PATRICK MARTIN

« Souvent, les gens attribuent tous les pouvoirs à certains objets qu’ils ont découverts sur internet. En fait, comme en médecine, chaque bobo a son médicament. » Il précise ainsi qu’aucune des pierres aux propriétés diverses que propose le magasin ne guérit le cancer, comme certains l’espèrent parfois. « Ça ne marche pas comme ça. Ce sont plutôt des appuis dans la démarche de chaque personne. »

Concernant la clientèle de la boutique, Lucian Dragoi assure qu’elle vient de tous horizons. « L’ésotérisme est la partie cachée de toutes les spiritualités du monde. L’être humain en a besoin pour se donner de l’espoir. » La pandémie lui a ainsi amené de nouveaux clients, mais pour une raison somme toute banale: « Je crois que les gens avaient plus de temps pour eux-mêmes et pour s’intéresser à ce sujet. » Toujours terre à terre, il glisse encore que la popularité de « Harry Potter » et du « Seigneur des anneaux » a aussi eu un effet certain sur l’attrait de Rector Lucis.

Avenue de Beaulieu 5, rector-lucis.ch

Articles en relation avec ce sujet

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES