sam 02 juillet 2022 - 15:07

Quand les motards portent un tablier de Franc-maçon

Nombreux sont ceux qui ne voient dans les motards que de simples conducteurs de deux roues individualistes ou parfois dangereux lorsqu’ils roulent trop vite. Comme vous allez le constater, il n’en est rien de ce préjugé. L’organisation sociale des réseaux de motards est parfois très complexe. Sans être exhaustif, voici un tour d’horizon rapide du monde profane avant d’aborder le sujet qui nous concerne, les « motards-maçons ».

Vous avez probablement entendu parler en France des clubs de motards. Rien de plus facile à créer, il suffit d’être une dizaine d’amis possesseurs de motos, puis vous officialisez votre groupe en association. Il en existe ainsi des centaines en France. Un annuaire en ligne regroupe toutes ces structures : www.lerepairedesmotards.com

Mais il existe aussi un regroupement plus discret. Il s’agit des motards maçons qui méritent d’être présentés. Ils se nomment les « Fils de la veuve France » – « Widows Sons France ». Avec un nom pareil, on pouvait bien se douter de quelque chose. Mais quel est le rapport entre la moto et la Franc-maçonnerie me direz-vous ?

Nous avons posé la question à l’un d’eux. Le Frère Gavroche (son nom de route), qui est membre des « Widows Sons France ». Sa réponse est claire et précise :

« Nous cultivons l’esprit des bikers* associé à la Fraternité maçonnique »

L’association des « Widows Sons » naît aux USA en 1998. Elle poursuit rapidement son développement et arrive sur le continent européen. Elle s’implante tout d’abord aux Pays Bas, et ensuite dans différents pays européens. Finalement, elle voit le jour en France en 2010.

Elle est représentée en France par des Chapitres (Chapters) constitués de femmes et d’hommes appartenant à différentes obédiences de la Franc-maçonnerie française, répartis sur l’ensemble du territoire. Elle compte actuellement une dizaine de Chapitres auquel il faut rajouter les 3 en création. Il existe actuellement quelques centaines de membres en France. Quant aux USA, ils seraient environ 5 à 6000 membres et sont en lien avec l’Europe. Leur totale discrétion rend leur comptage encore plus difficile que celui des Obédiences maçonniques françaises.

La mission de Widows Sons :

  • Encourager et développer la pratique de la moto (esprit biker).
  • Pratiquer l’entraide envers toute personne en situation de faiblesse morale, physique ou matérielle.

La devise inscrite sur leurs gilets :

« Meet on the level and part upon the square. »

(Nous nous rencontrons sur le Niveau et nous quittons sur l’Équerre)

Les valeurs pronées par l’association sont :

Liberté – Solidarité – Fraternité

En dehors des rencontres et sorties en motos, les membres sont très actifs socialement. Voici quelques exemples de réalisations :

  • En partenariat avec diverses associations comme la Soupe Populaire, Le Secours Populaire, Vaincre le Mucoviscidose ou les Papillons Blancs… organisations de baptêmes de motos au profit des enfants malades.
  • Organisations de « maraudes » auprès de SDF pour distribuer des vêtements.
  • Collectes de nourriture au profit de la Soupe Populaire.
  • Récupération et distribuons de jouets pour les enfants à Noël.
  • Chaque année, organisation du Biker Comedy Club (prochain spectacle en octobre 2022) qui est un spectacle de jeunes humoristes et de talents confirmés dont l’intégralité de la recette est utilisée au profit d’enfant (achat d’un fauteuil électrique pour handicapé, prise en charge de soins de kinésithérapie, aménagement d’une chambre sensorielle ou l’achat d’un fauteuil roulant tout terrain).
  • Présence chaque année à la commémoration du 1er mai au mur des Fédérés du Cimetière du Père Lachaise.
  • Organisation de nombreux runs en France où ils se retrouvent pour partager des moments conviviaux et fraternels tout en découvrant le patrimoine des régions et des rencontres avec les autres Chapitres.

Le Frère motard Gavroche nous raconte le trémolo dans la voix, à quel point cette expérience de ballade avec un enfant malade avait été émouvante pour ses Sœurs et Frères motards et lui-même. Lorsqu’ils ont organisé ce baptême en moto avec ce jeune handicapé, ce fut inoubliable. Ce dernier avait ainsi pu réaliser son rêve de voyager en deux roues. Gavroche insiste sur le caractère de partage et de fraternité qui anime des Widows Sons. Il nous parle aussi des maraudes pour rencontrer dans la rue, tous ceux qui n’ont pas la chance de dormir dans un lit chaque soir et de manger à leur faim.

On le comprend aisément à écouter les témoignages des Frères motards, cela va au delà de l’esprit convivial des motards. On ressent très bien qu’avec leurs grosses cylindrées, ils recherchent à diffuser au dehors des Temple les valeurs acquises au dedans. La rédaction de 450.fm à pris un réel plaisir à découvrir cette autre façon de maçonner et de répendre la fraternité.

Le site WEB: www.widows-sonsfrance.fr
Contact courriel: contact@widows-sonsfrance.fr

* La Fédération des Bikers de France nous dit : Le Biker s’écarte du motard traditionnel par de nombreux points. En général, nous chevauchons une moto type custom. Un custom permet d’avoir une position de conduite droite ou plus en arrière afin de pouvoir voyager de manière décontractée sans penser que la vitesse soit une priorité. Le plaisir de rouler, de prendre le temps de profiter du voyage est une caractéristique du Biker. Certains d’entre nous conduisent des Choppers, des motos modifiées et dépouillées d’une partie de leurs accessoires d’origines (Motos personnalisées de manières plus ou moins importantes : peinture, moteur, pots d’échappements, clignotants, compteurs de vitesse, réservoir, géométrie de la machine…).
Le style de vie d’un biker est d’une manière générale le rejet d’une grande partie des notions conventionnelles de la société et une révolte contre ses aberrations politiques et économiques. Notre allure permet d’identifier au premier coup d’œil notre choix de vivre hors des conventions. Même si les cheveux longs et la barbe sous toutes ses formes ne sont plus présents de façon quasi-permanente, les tatouages sont toujours très répandus et reflètes notre goût esthétique ou notre attachement culturel.
Site Web de la Fédération

Parlons des Hells Angels

Certains de nos lecteurs ne connaissant pas l’univers motards s’interrogent sur les liens ou différences entre les Widows Sons et les Hells Angels. Il n’y a aucun lien entre eux, vous vous en doutez !


Hells Angels Motorcycle Club (littéralement « Club de moto des anges de l’enfer ») est un club de motards (bikers) fréquemment criminalisés, actif dans le monde entier. Ses membres sont regroupés autour de 440 « chapitres » (chapters), répartis dans 52 pays et sur chaque continent (à l’exception de l’Antarctique).

Hell’s Angels New York by David Shankbone

Les Hells Angels réfutent les concepts chrétiens de paradis et d’enfer ; l’enfer n’est pas un lieu où ceux qui ont commis des crimes et des péchés graves dans leur vie terrestre sont enfermés après la vie, l’enfer est sur terre. De là, découle l’idée d’un salut par la vitesse, d’une capacité à échapper à une vie (infernale).

Source Wikipedia

Articles en relation avec ce sujet

1 COMMENTAIRE

  1. Les Widows Sons… Des Maçons au grand cœur !
    Par ailleurs, « We meet upon the Level, and we part upon the Square » est aussi le titre du poème le plus connu du Dr. Rob Morris (1818-1888), Franc-Maçon américain. Un poème issu de son recueil d’ »Odes for masonic occasions », composé en août 1854.
    Au fil des ans, Rob Morris a écrit plus de 400 poèmes, dont beaucoup étaient consacrés à « Eastern Star » dont il écrit le premier rituel. L’Ordre de l’Étoile d’Orient (Order of the Eastern Star) est un organisme maçonnique philanthropique et patriotique féminin, créé en 1850 à Boston par Rob Morris himself !
    Lors d’un voyage en Terre sainte, il écrivit les paroles de l’hymne « Ô Galilée ».
    En raison de ses nombreux travaux sur des sujets maçonniques, le 17 décembre 1884, il est couronné « Poète lauréat de la Franc-Maçonnerie », un honneur qui n’avait plus été accordé depuis la mort de Robert Burns en 1796. Robert Burns, à retrouver dans notre article du 13 janvier dernier intitulé « Analyse d’un chant maçonnique très connu » https://bit.ly/3rp66Oq

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES