sam 02 juillet 2022 - 17:07

VENEZUELA : Ouvriers d’Hiram Abiff – Le symbole

De notre confrère vénézuélien elnacional.com – Mario Múnera Muñoz P.G.M.

« L’amour est le symbole de l’éternité ; qui confond toute notion de temps, efface tout souvenir d’un début, toute peur d’une fin »

Germaine De Staël nous dit: « La sagesse n’est reçue que par l’homme qui est disposé à la rechercher », cette phrase nous rappelle que nous devons avoir une prédisposition et une volonté d’ouvrir la porte de la connaissance, sans laquelle nous ne recevons que des informations sur quelque chose, sans lire au delà de la lettre. Dans la première phrase, avec laquelle j’ai introduit cet article, il nous est dit que le symbole de l’amour est la plus grande force de l’Univers, car chaque action réalisée avec le cœur et avec amour ouvre les portes de la sagesse. 

La sagesse, c’est comprendre, c’est voir au-delà de là où les autres voient. C’est métaphysique, au-delà du physique. L’amour est un symbole, il faut l’interpréter et le méditer pour voir sa lumière. Comme l’amour est un symbole et l’être humain a un état de conscience très bas, il n’en donne pas sa véritable interprétation et pour cette raison, dans le mot vulgaire, l’amour a été prostitué parce qu’il est lié à la matière, il est conditionné et même donné sa valeur. On dit que plus de gens sont morts au nom de l’amour que dans une guerre.

Comme cet article n’est pas pour réfléchir sur l’amour, seulement en tant que symbole, voyons le sens du mot « symbole » : il vient du latin « symbolum », est un moyen d’expression qui nous montre une idée, une ressemblance réelle ou imaginaire avec ce qui est signifié. Toutes les institutions de ce plan dans lequel nous vivons utilisent des signes et des « symboles« , l’un pour avertir de quelque chose et l’autre pour transmettre un message. La voie spirituelle s’appuie sur des « symboles » pour transmettre des messages d’initiation et de sagesse. 

Le langage de l’Initié est constitué de symboles, en eux sont contenus les enseignements secrets que les Grands Avatars qui nous ont visités nous ont laissés. Le profane affirme qu’un symbole est comme un puzzle de dix mille unités. Et en ne pouvant l’interpréter, ils continuent à garder le Mystère qu’ils contiennent. C’est la manifestation d’une idée profonde qui s’exprime à travers un langage caché, compréhensible uniquement à un niveau très spirituel et sensible. 

Le symbole n’interprète ni ne définit. Elle permet la recherche de l’essence par la connaissance subjective. À l’âge des ténèbres, sans support d’impression sur papier, les symboles étaient et sont d’une importance primordiale : ils ne changent pas avec le temps et l’espace. Le symbole était un moyen hermétique de diffusion parmi les Initiés. Dans la voie initiatique, le symbole est plus important que la parole transmise de bouche à oreille, qui avec le temps peut déformer l’idée. Le symbole a ses avantages en raison de la façon dont il préserve le message, sans l’altérer. 

Il a un message laconique et surtout il est indestructible devant les ennemis de la Lumière. Il peut s’agir d’un objet, d’une image, d’une figure ou d’une représentation graphique. Les symboles contiennent un langage silencieux et efficace qu’il est difficile de fournir en explications. 

Le symbole nous transmet des messages que même des mots ou des écrits ne pourraient expliquer. Le symbole n’explique pas, il ne sert que de moyen ou d’archétype pour s’élever par la méditation à une connaissance qui est au-delà du physique, mais cela dépend de la qualification que nous avons pour l’interpréter. Le symbole est un apprentissage actif, car il est direct à notre état de conscience, et constructif car il nous permet de travailler directement avec les informations profanes et avec l’initiation que nous avons emmagasinées dans notre être. 

Le symbole exprime un message mystérieux, quelque chose qui ne peut pas être dit, en silence, il est interdit de savoir dans le profane, c’est un message qui n’est pas discuté, seulement médité, car le message est au-delà du physique, au-delà de la raison, qui elle ne comprendrait jamais. Elle est inexplicable et se contemple en silence. L’exotérique est le mot extérieur, et l’ésotérique est le « verbe » ou mot intérieur en silence,

Il est important de faire la remarque suivante au monde profane : si notre Auguste Institution est dite « mystérieuse » c’est parce que nos enseignements sont contenus dans le « verbe des symboles », uniquement accessible aux personnes qualifiées. 

Ce n’est pas nous qui qualifions la qualification, c’est le même être qui est initié à nos augustes Mystères, qui en ne comprenant pas ce qui se passe, et ne voyant dans la Franc-Maçonnerie qu’une institution fraternelle et moralisatrice, qualifie lui-même sa qualification. 

En franc-maçonnerie, nous sommes sélectifs. Nous ne discriminons pas. Chacun démontrera son état de conscience dans la manière d’interpréter le langage symbolique. Le symbole est révélé à celui qui est spirituellement qualifié. Comprendre le vrai message Primal des symboles fait de nous de vrais enfants de la Lumière et de la Franc-Maçonnerie.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES