dim 23 janvier 2022 - 13:01

Shambala

« Ici le combat du guerrier ne doit pas être pris comme une lutte extérieure animée par l’attachement et l’aversion mais comme une volonté de vaincre sans retour les poisons qui affligent la plupart des êtres : désir, haine, obscurité mentale, orgueil et jalousie.

Il faut pour cela une farouche détermination à abandonner les voies profanes, une compassion illimitée envers les êtres, et une perception pure de la nature ultime de toute chose ». Dilgo Khyentsé Rimpoché

Shambala, la voie du guerrier, a été développée par Chögyam Trungpa qui est renommé surtout pour ses livres sur les enseignements bouddhiques, qui jouissent d’une grande popularité. Ces écrits sur Shambala sont une approche séculière plus que religieuse, bien qu’il existe un lien entre les enseignements Shambala et les principes bouddhiques.

L’apprentissage Shambala est axé sur la voie du guerrier, le chemin du courage, qui est accessible à tout être humain à la recherche d’une existence authentique qui transcende la peur. C’est aussi une voie pour retrouver le sacré, la dignité et l’esprit du guerrier intérieur.

Les enseignements Shambala se fondent sur la prémisse qu’il existe réellement une sagesse humaine fondamentale qui peut nous aider à résoudre les problèmes du monde. Cette sagesse n’est pas l’apanage d’une culture ou d’une religion, pas plus qu’elle n’est l’exclusivité de l’Occident ou de l’Orient. Il s’agit plutôt d’une tradition humaine de l’art du guerrier, qui a existé dans de nombreuses cultures et à bien des périodes de l’histoire.

Au Tibet, comme dans bien d’autres pays d’Asie, on parle d’un royaume légendaire qui fut source de savoir et de culture pour les sociétés actuelles de l’Asie. Selon la légende, c’était un lieu de paix et de prospérité, gouverné par des souverains sages et compatissants. Les citoyens y étaient eux aussi bienveillants et cultivés, de sorte que le royaume était, en général, une société modèle. Cette contrée s’appelait Shambala

On dit également que le Bouddha Shabyamuni transmit des enseignements au premier roi de Sambala et ainsi tous les habitants se mirent à pratiquer la méditation et à suivre la voie bouddhiste de la bienveillance et de la sollicitude à l’égard de tous les êtres. Ainsi, non seulement les souverains, mais l’ensemble des sujets du royaume devinrent des êtres extrêmement évolués.

La vision Shambala nous enseigne que devant les graves problèmes du monde nos pouvons être héroïques et bienveillants à la fois.

La vision Shambala part de l’hypothèse qu’il nous faut d’abord découvrir en nous-mêmes ce que nous pouvons offrir au monde avant d’établir une société illuminée. Donc, pour commencer nous devons nous efforcer d’examiner notre propre expérience afin de voir ce qu’elle contient d’utile pour ennoblir notre existence et pour aider les autres à en faire autant.

L’essence de l’art du guerrier, l’essence de la vaillance humaine, est le refus de désespérer d’une personne ou d’une situation.

Il faut accepter personnellement la responsabilité d’élever sa vie. Quand on cesse de se punir ou de se condamner, quand on se détend encore plus et que l’on apprécie son corps et son esprit, alors on touche de près une notion essentielle, celle de la bonté primordiale qui existe en chacun.

La suite dans un prochain article.

Que cette nouvelle année soit jalonnée de joie, malgré les craintes, avec des moments inattendus, de grandes et petites surprises, des plaisirs minuscules et des splendeurs imprévisibles.

« Il est temps de se demander si la fragilité n’est pas une force, si la conscience de notre précarité n’est pas le meilleur garant d’une vie meilleure, et peut être tout simplement la condition de notre survie… » Philippe Granarolo (philosophe et écrivain)

Ida RADOGOWSKI

Ida a créé avec d’autres personnes LA LETTRE DES DEUX VOIES pour favoriser des échanges et des liens entre Francs-Maçon (nes) qui sont déjà dans une démarche bouddhiste ou qui souhaite connaître un peu mieux le bouddhisme.La lettre est trimestrielle et gratuite, on peut s’y inscrire en précisant son Ob., sa L. et la Ville de résidence à ce mail : lesdeuxvoix@orange.fr

Ida Radogowskihttps://forms.gle/jqqZUgXG4LN6vv9aA
Pratiquante bouddhiste depuis plus d’une trentaine d’années, continue de suivre régulièrement des enseignements auprès de maîtres du bouddhisme Theravada-moines de la forêt (bouddhisme de l’Asie du sud-est) et pratique la méditation régulièrement. Ida a pratiqué pendant longtemps le hatha-yoga, s’est imprégnée d’une certaine philosophie hindouiste moderne (Swami Prajnanpad et Krischnamurti). Je guide depuis plusieurs années des séances de yoga-nidra (yoga relaxation) auprès de différents groupes. Ses thèmes de réflexion sont : l’éthique – le travail sur soi, la cohérence et rassembler ce qui est épars. Elle travaille dans le milieu du spectacle vivant depuis de nombreuses années en qualité d’administratrice de compagnies de théâtre et d’ensembles musicaux (gestion-administration). Ida a crée avec d’autres personnes LA LETTRE DES DEUX VOIES pour favoriser des échanges et des liens entre Francs-Maçons(nes) qui sont déjà dans une démarche bouddhiste ou qui souhaite connaître un peu mieux le bouddhisme. La lettre est trimestrielle et gratuite, on peut s’y inscrire en précisant son Ob., sa L. et la Ville de résidence à ce mail : lesdeuxvoix@orange.fr

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES