dim 28 novembre 2021 - 19:11

ESPAGNE : La franc-maçonnerie ouvre son siège à Lugo pour la première fois depuis la guerre civile

De notre confrère espagnol lavozdegalicia.es

Les légendes, les secrets et les tabous sur la franc-maçonnerie sont progressivement levés. Mais ça coûte. Pas en vain, en Espagne, les francs-maçons ont subi pendant des décennies une féroce persécution parrainée par le régime franquiste. Et se libérer de cet imaginaire collectif resté dans la société n’est pas chose aisée. Maintenant, le nombre de partenaires ou « frères et sœurs », comme ils s’appellent, a commencé à croître même à Lugo, où ils ont près de trente membres et où ce dimanche ils ouvriront un quartier général ou un temple pour la première fois depuis la guerre. Civil. 

Concrètement, l’acte de demain sera la première session ordinaire d’ouverture du Chapitre Britonia, qui appartient à l’Ordre International Mixte Maçonnique Le Droit Humain, présent dans plus de 150 pays.

QU’EST-CE VRAIMENT QUE LA FRANC-MAÇONNERIE ?

Un groupe de personnes « avec des préoccupations spirituelles », explique Ricardo Aldao, président de l’Institut d’études maçonniques de Galice. Ce n’est pas une organisation à caractère religieux ou politique, en tout cas, ce serait plutôt de type philosophique . En fait, ses membres ont la « liberté de conscience », c’est-à-dire qu’ils peuvent professer la religion qu’ils veulent, ou aucune, ou toute sorte d’inclination politique. Les francs-maçons se réunissent pour partager leurs idées, leurs préoccupations et leur vie quotidienne , et aborder des questions liées au présent ou à l’essence humaine.

L’ éducation est un pilier fondamental de la franc-maçonnerie. En fait, Aldao explique qu’au cours des siècles, ils ont préconisé l’éducation universelle, même jusqu’aux endroits les plus humbles. L’une de ses prémisses est en effet « l’éducation et l’instruction », même si la formation académique n’est pas une condition requise pour faire partie de l’institution : « En Galice, nous avons des personnes ayant des études universitaires, des travailleurs sans formation supérieure, des personnes conservatrices, de centre, gauche… ».

Ouvert aux hommes et aux femmes

Concernant la présence des femmes, Aldao rappelle que le premier Ordre maçonnique mixte Le Droit Humain au monde a proclamé l’égalité des sexes en 1860 et que de nombreuses femmes font partie de l’organisation de l’institution. Même ainsi, certaines loges n’admettent pas les femmes.

QUELLES SONT LES CONDITIONS À REMPLIR POUR ÊTRE FRANC-MAÇON ?

« Etre un homme ou une femme libre de bonnes mœurs, sans casier judiciaire et avec une vie honorable qui ne peut gêner la fratrie, en plus de payer une redevance mensuelle qui oscille entre 15 et 20 euros par mois », poursuit Aldao.

A Lugo, le nombre de maçons augmente depuis des années et il y a quelques semaines s’est formé ce que l’on appelle le Triangle Lucus Augusti , composé d’un apprenti, qui ne parle pas et est en train d’apprendre ; un collègue, qui peut déjà faire ses présentations ; et un enseignant, qui a atteint la « plénitude maçonnique ». C’est le germe d’une loge.

Le triangle dépend administrativement d’une loge, qui doit compter un minimum de sept membres. Dans le cas de Lugo, cela dépend de la Loge Ourense . Il y a trois personnes en charge du triangle de Lugo : le président, un haut fonctionnaire de l’Administration qui souhaite garder l’anonymat ; Juan Carlos Mejut o et Henrique Fernández-Mon . Dans ce cas, ils organiseront des réunions hebdomadaires ou bimensuelles.

Pour les adultes, s’ouvrira demain le premier Chapitre Rose Croix, autre type d’organisation maçonnique réservée aux hauts degrés, indépendante du triangle et dont l’entrée est réservée à ceux qui ont une invitation. Dans ce cas, 22 frères des loges de Galice, des Asturies et d’Euskadi y participeront , et il sera présidé par le réalisateur Gonzalo Tapia. Le profil moyen de ses membres est composé d’hommes et de femmes, d’environ 39 ans avec des études universitaires.

Le chapitre s’intitule Britonia , honorant « le diocèse qui existait du IVe au VIIe siècle, qui regroupait les grands mouvements migratoires celtiques arrivés sur les terres galiciennes, avec leurs coutumes anciennes et porteurs d’une riche tradition symbolique », explique Aldao. Le chapitre est organisé en degrés philosophiques, une échelle que ses membres gravissent au fur et à mesure qu’ils acquièrent des connaissances. Dans le cas de Lugo, il suit le Rite Écossais Ancien et Autorisé et est composé de membres allant du quatrième au 33ème degré. rapports. Dans ce cas, les réunions seront bimensuelles.

Secret

En tout cas, l’organisation n’a pas voulu révéler l’emplacement du siège. Mais pourquoi ce secret continue-t-il à prévaloir ? «Il faut garder à l’esprit que dans le reste du monde, c’est presque une fierté d’être maçon, mais en Espagne la franc-maçonnerie a été exterminée par le franquisme , avec une répression brutale et où les maçons ont même eu leurs biens saisis, et cela est resté dans l’imaginaire collectif. Et ça dure encore. Pas en Galice, mais dans d’autres communautés, comme Madrid, les graffitis menaçants sont fréquents à notre siège », explique Aldao.

Symboles

La symbologie joue un rôle très important dans la franc-maçonnerie, de l’équerre et du compas au triangle delta. Dans l’image, l’emblème ou le bijou de la Rose-Croix Chevalier du 18e degré du Rite Écossais Ancien et Accepté.

La franc-maçonnerie galicienne se taille son avenir

ALPHONSE ANDRADE

Passage solennel en avançant entre les colonnes qui délimitent le temple. De l’Est, d’en haut, tout est observé par l’œil du Grand Architecte de l’Univers, encadré dans son triangle delta. Manuel Souto, vénérable maître de la Loge Renacimiento 54 (La Corogne), nous accueille avec un tablier et des gants blancs. La franc-maçonnerie conserve des rites et des symboles du XVIIIe siècle car sa finalité n’a pas changé : « C’est une voie de perfectionnement -explique Souto-, l’habitude de tailler chaque jour la pierre brute pour la transformer progressivement en cubique », symbole vital.

Le maçon veut se polir en tant que personne, et cela va bien avec la « philanthropie », avec le besoin d’être « bon envers les autres ». En Galice, alors que deux cents ans se sont écoulés depuis la fondation de la première loge (la Corogne constitutionnelle de la Réunion espagnole), une centaine de maçons regroupés en une demi-douzaine de confréries suivent ce chemin, qui entrent à leur tour dans un labyrinthe d’obédiences et de rites. . Mais toujours avec une devise commune, « Liberté, égalité et fraternité ». Quatre de ces confréries appartiennent à la Grande Loge d’Espagne : Renacimiento, à La Corogne ; Atlántica, à Vigo, et Curros Enríquez et Saint Jacques, à Compostelle.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES