sam 16 octobre 2021 - 22:10

URUGUAY : La Grande Loge maçonnique Uruguayenne a officialisé l’appartenance de l’ancien président Tabaré Vázquez à la Franc-maçonnerie

De notre confrère uruguayen elpais.com.uy

La franc-maçonnerie « continue de promouvoir et d’œuvrer pour une culture de liberté, de tolérance et de fraternité », a déclaré le Grand Maître José Garchitorena.Le président actuel, Lacalle Pou a participé à l’événement.

La Grande Loge de la Franc-Maçonnerie d’Uruguay a officialisé ce lundi lors d’une cérémonie publique pour son 165e anniversaire que l’ancien président Tabaré Vázquez était un frère. A travers une vidéo réunissant les principales figures de la Grande Loge, on y retrouvait l’ancien président uruguayen, décédé en décembre 2020. Les règles maçonniques établissent que son initiation ne peut être révélée qu’à sa mort.

Le président Luis Lacalle Pou était présent à cet événement,commémorant la fondation de la Franc-maçonnerie en Uruguay le 17 juillet 1856. La cérémonie se déroulait sous l’égide du Grand Maître, José Garchitorena , qui est également ministre de la Cour électorale. Le président a reçu une plaque et un stylo dans ce cas.

Soulignant les “institutions politiques solides, conformes à la loi et responsables de leurs actes”, Garchitorena a appelé à “empêcher la polarisation, issue dans de nombreux cas de l’indignation et de l’impuissance, de finir par affaiblir l’expérience partagée de la citoyenneté et de remettre en cause les fondements mêmes de la légitimité du système démocratique. Bref, porter atteinte à la coexistence et à l’esprit démocratique “.

“Présents depuis l’époque coloniale, de nombreux francs-maçons ont été protagonistes du processus d’indépendance, ont contribué à l’établissement et à la construction de la République et ont contribué à forger l’identité nationale”, a souligné Garchitorena dans son discours, devant le président et les hautes autorités gouvernementales.

Plusieurs anciens présidents de la République étaient francs-maçons. Ce jour-là, il a été officialisé l’appartenance du premier président de gauche uruguayen à la Grande Loge.

« La maçonnerie, qui a émergé telle que nous la connaissons, en Angleterre en 1717, mais fait remonter ses origines au XIVe siècle et ses traditions, mythes et légendes à des temps encore plus anciens, continue de promouvoir et d’œuvrer pour une culture de liberté, de tolérance et de fraternité, société de personnes libres et solidaires », a ajouté le Grand Maître, qui occupe ce poste depuis 2017.

Garchitorena a assuré observer avec “préoccupation comment la postmodernité repense des débats que nous considérions réglés, remettant en cause le sens, la portée et l’importance de concepts tels que la liberté individuelle, la tolérance, la liberté de penser et de s’exprimer, la démocratie, la laïcité et le sens de la communauté”.

Il a ajouté que ces questions “dans de nombreux cas, fondées sur le mépris de la raison et de l’esprit rationnel, conduisent à des propositions qui nous ramènent à la pré-modernité”.

“Nous qui croyons en la liberté comme pierre angulaire de l’existence, à l’égalité comme exigence du développement intégral des personnes et à la fraternité comme condition de coexistence, doivons participer et contribuer aux débats de la société mondialisée d’aujourd’hui”, a ajouté Garchitorena, qui a souligné que « les États, interpellés par la société civile, les capitaux transnationaux et les organisations supranationales de la communauté internationale, n’ont pas fini de repenser leur rôle ».

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

DERNIERS ARTICLES