mar 16 juillet 2024 - 20:07

Comment prendre de meilleures photos d’Églises et de Châteaux ? (Par Laurent Ridel)

Du site de Laurent Ridel decoder-eglises-chateaux.fr

Je suis actuellement dans l’Aisne, à Soissons, pour de multiples visites d’églises et de châteaux aux alentours. J’y croise des êtres étranges. Comme autant de maîtresses, ces monuments et ces curiosités me détournent de ma mission épistolaire hebdomadaire. Vous recevez donc aujourd’hui une infolettre plus courte et moins technique.

Précisément, je continue le sujet amorcé dimanche dernier : partager des conseils photographiques tout en vous montrant quelques lieux intéressants à visiter.

A travers une sélection de photos, je vous explique mon intention ou ma réflexion derrière. Tout ça dans le but de changer votre façon de voir les monuments que vous visitez et donc votre façon de les photographier. En voyage, on photographie souvent les choses sans les regarder. On se précipite pour déclencher la photo comme si le monument allait bientôt s’effondrer et disparaître.

Aujourd’hui, on va prendre notre temps. On peut se le permettre. Voyez ces personnages : ça fait plus de 7 siècles qu’ils tiennent la pose.

Dans les cathédrales, nous ne pouvons pas nous empêcher de prendre la photo qui permet de saisir l’immensité de l’intérieur. On se met dans l’axe, on cadre large et on obtient une photo correcte. Je n’ai pas manqué de le faire dans la cathédrale de Poitiers.

Le résultat est correct si je veux me contenter d’une image souvenir. Il est insuffisant si je recherche une photo qui vous interpelle. Or, j’accompagne mes articles et mes posts de réseaux sociaux d’images dans l’espoir qu’elles attirent votre attention. Je prends donc un peu de temps pour déclencher.

Dans cette cathédrale de Poitiers, je peux faire mieux : saisir en un seul cliché la grandeur des lieux et un élément mobilier dans cet écrin. Votre regard aura ainsi un point où s’accrocher, comme un naufragé à une planche. Mon choix s’est porté sur la chaire à prêcher.

Son bois fait contraste de matière avec l’environnement de pierre. Mais ce n’est pas cet aspect qui m’a décidé à prendre la chaire (à défaut de prendre la porte). Le critère décisif est la lumière. J’ai remarqué une tache orangée qui allait illuminer mon premier plan et en prime conduire vers la chaire.

Traquez la lumière dans les églises, surtout lorsque des vitraux la filtrent.

Quel autre moyen est à votre disposition pour sortir des sentiers battus, emballer votre public, lui faire comprendre que vous êtes un génie artistique et qu’il doit vous payer 10 000 $ pour espérer acquérir votre sublime image ? (je m’emballe). Pour obtenir l’attention, recherchez des points de vue inhabituels. Dans les églises, les voûtes vous offrent l’occasion de faire des photos en contre-plongée (du bas vers le haut) et d’obtenir un résultat saisissant.

Dans l’église Saint-Jean de Montierneuf (on est toujours à Poitiers), le choeur gothique, vu d’en bas, fait penser à une araignée dont les piliers seraient les pattes. Je viens de perdre tous les arachnophobes 😁.

Au moins, rappelez-vous mon conseil : sortez du réflexe d’appuyer sur le bouton dès que vous voyez quelque chose de beau ou de curieux. Sinon vous obtiendrez toujours des photos comme celle-ci :

Certes la photo est intéressante car je cible un bâtiment étrange de l’abbaye de Fontevraud : son plan est grossièrement rond et son toit est conique. Mon cadrage permet de faire tout l’édifice sans le couper. En plus, il est correctement éclairé. Mission accomplie ? Une fois encore, prendre son temps pour regarder son sujet engage vers une image plus impactante.

Ici, il suffisait de zoomer sur le toit. On peut se délecter des multiples tourelles (ce sont en fait des souches de cheminée) et de la texture du toit, dite en écaille de poisson, alors que ma photo précédente ne les mettait pas particulièrement en valeur.

Parfois, il ne faut pas zoomer. Il faut avancer, reculer, se décaler. Comme je l’ai fait dans l’église abbatiale de Saint-Savin (Vienne). Le déambulatoire montrait un décor séduisant : les murs courbes étaient peints et animés d’arcatures. J’ai fait deux fois le parcours pour trouver le meilleur point de vue. Je pense en avoir trouvé un bon.

Cet angle crée une composition intéressante. Grâce aux lignes de perspective, le regard entre à droite par les arcatures, puis saute vers l’arcature de la chapelle au milieu, qui lui fait écho, puis il perçoit la peinture murale du saint au-dessus. Enfin, on rebondit de peinture en peinture : le faux-appareil peint, la colonne marbrée à gauche, les rinceaux immédiatement à droite au fond. De quoi ravir le spectateur en détails, en couleurs et en motifs.

Je donne d’autres conseils de prise de vue dans ma formation « Réussir ses photos, même au smartphone ». D’ailleurs toutes les photos précédentes ont été faites avec mon smartphone. Dans cette formation à visionner ou à lire, je vous aide à produire des photos que vous serez fier ou heureux de montrer. En prime, je vous ai préparé un programme d’entraînement suffisamment amusant pour que vous le testiez lors de votre prochain voyage. La formation est à prix promotionnel jusqu’à ce dimanche 30 juin. Son prix double demain. Merci pour votre soutien.

1 COMMENTAIRE

  1. Bsr, viens faire aussi des photos au musée de Louvre dehors, surtout tout le personnage qui orne la cour Napoléon
    Fait nouveau l’arche du carrousel est réhabilité c’est beau à voir avant que les touristes l’investissent

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES