sam 13 juillet 2024 - 04:07

Affaire Gérard Plumecocq : le résumé de l’affaire n° 23-969-P du GODF

Dans un article publié le 16 juin 2024, nous avons rapporté que Gérard Plumecocq, alias Géplu, gestionnaire du Blog Hiram-be, suspendu pour trois ans par la Section d’appel de la CSJM le 25 juillet 2023, avait été réintégré au GODF grâce à l’intervention du grand maître Guillaume Trichard. Cependant, des experts du GODF ont contesté cette affirmation, soulignant que seul le Convent peut lever une sanction disciplinaire.

Les points clé de l’affaire

Sanctions et appels : Gérard Plumecocq avait été exclu du GODF par le Jury Fraternel le 22 avril 2023, a fait appel, et la sanction a été réduite à une suspension de trois ans le 25 juillet 2023.

Requête en annulation : malgré sa suspension, Gérard Plumecocq a pu déposer une requête en annulation de la sanction, jugée recevable. Une audience a eu lieu le 17 octobre 2023 sans que le plaignant, également suspendu, soit informé.

Non-publication de la décision : la décision de la Section d’appel est toujours affichée sur le portail intranet du GODF, tandis que la nouvelle décision d’annulation ne l’est pas, en violation des règlements.

Une décision controversée

Un courrier du Président de la CSJM demandait la non-publication de la nouvelle décision, bien que cela viole les règlements internes du GODF. Cette situation a révélé des irrégularités et une possible Collusion entre les membres de la CSJM et certains Grands Officiers.

Les réactions et conséquences

Gérard Plumecocq

Collusion apparente : les membres de la CSJM et certains Grands Officiers semblent avoir facilité cette décision controversée. Gérard Plumecocq a ainsi pu continuer à participer à des événements maçonniques malgré sa suspension.

Critiques et enquêtes : l’article souligne l’étrangeté de cette situation et appelle à une enquête approfondie sur les relations entre Gérard Plumecocq, le Conseil de l’Ordre du GODF, et la Justice Maçonnique. Des audits et des commissions d’enquête sont recommandés pour restaurer la confiance et la transparence.

Conclusion

L’affaire Gérard Plumecocq met en lumière des dysfonctionnements graves au sein du GODF, impliquant des décisions discrétionnaires et un manque de transparence, leur gravité mériterait des investigations complémentaires. Si tel est le cas, il est crucial que les membres du GODF réagissent au plus vite pour protéger l’intégrité et la crédibilité de l’institution.

L’analyse critique de l’affaire Gérard Plumecocq

L’affaire Gérard Plumecocq, détaillée dans un article du 16 juin 2024, révèle des dysfonctionnements importants au sein du Grand Orient de France (GODF) et de ses instances disciplinaires. 

Le contexte et les problématiques

1. Réintégration de Gérard Plumecocq :

Guillaume Trichard, Grand Maître. Photo GODF

   – Annonce et réaction : l’article initial annonçait la réintégration de Gérard Plumecocq suite à une intervention du grand maître Guillaume Trichard, une affirmation rapidement contestée par des experts. Ils ont souligné que seule l’assemblée du Convent pouvait lever une sanction disciplinaire, conformément à l’article 114 du Règlement Général (RG).

   – Violation des procédures : la décision de lever la sanction semble avoir été prise de manière unilatérale et non conforme aux procédures établies.

2. Procédures disciplinaires et appels :

   – Sanctions et appels : Gérard Plumecocq a été initialement exclu, puis a vu sa sanction réduite à une suspension de trois ans. Il a ensuite été autorisé à porter une requête en annulation, bien qu’il soit suspendu.

   – Audience du 17 octobre 2023 : l’audience s’est tenue sans informer le plaignant, violant ses droits. La décision de la CSJM n’a pas été publiée, contrairement aux exigences du RG.

3. Non-publication délibérée :

   – Lettre du Président de la CSJM : une lettre du Président de la CSJM ordonnant de ne pas publier la décision sur le portail intranet, malgré les exigences de transparence du RG, révèle une tentative délibérée de dissimulation.

4. Collusion et omerta :

   – Collusion des membres de la CSJM : Si les faits étaient avérés, tous les membres de la CSJM seraient complices de cette décision non conforme, ce qui indique un problème systémique au sein de l’instance disciplinaire.

   – Impunité et répétition : Gérard Plumecocq a déjà bénéficié de décisions favorables dans le passé, suggérant une étrange répétition de privilèges et de mansuétudes.

Les réactions et les conséquences

1. Questions soulevées :

   – Dossiers et influence : l’article soulève des questions sur les informations que Gérard Plumecocq pourrait détenir, expliquant ces décisions favorables. Cela pose la question de l’intégrité des processus disciplinaires au sein du GODF.

   – Crise de confiance : les actions des membres de la CSJM et des Grands Officiers ont conduit à une grave crise de confiance dans la gouvernance du GODF.

2. Appel à l’action :

   – Enquête et transparence : il est suggéré qu’une commission d’enquête soit constituée pour examiner les actions de la CSJM et rétablir la transparence et la conformité aux règlements.

   – Réaction des membres du GODF : les membres du GODF sont appelés à réagir pour préserver la crédibilité éthique et morale de l’institution.

Conclusion

Le « 16 Cadet », Hôtel du Grand Orient de France (GODF)

L’affaire Gérard Plumecocq met en lumière des violations graves des règlements internes du GODF et un manque flagrant de transparence. Les décisions prises de manière discrétionnaire par la CSJM et la collusion apparente de plusieurs grands officiers compromettent l’intégrité de l’institution. Il est impératif que le GODF prenne des mesures pour rétablir la confiance et assurer que ses processus disciplinaires respectent strictement les principes de justice et de transparence.

Les membres du GODF doivent s’engager activement pour résoudre cette crise et garantir que de telles situations ne se reproduisent pas.

Lire aussi…

20 Commentaires

  1. Ancien abonné de Hiram.be, j’ai dû stoppé mon abonnement devant les insupportables leçons de GEPLU qui, du haut de son piédestal n’avait aucun comportement fraternel en méprisant et dénigrant tout ce qui ne rentrait pas dans son logiciel formaté du GO…

    • Hiarm.be en devenant la Pravda du GO mais aussi de la très soi-disant régulière GLNF a perdu bon nombre de lecteurs. Autour de moi, et pas seulement dans ma loge, soeurs et frères me disent avoir mis fin à leur abonnement. PAYANT, qu’il était.

  2. Bonjour

    L’activité du Grand Maître Trichard est très soutenue en octobre 23. C’ est vrai que , au vu de son planning l’interrogation sur sa réelle activité à l’Unsa dans le cadre de sa décharge syndicale TP est légitime Dans le cadre de cette affaire Plumecoq, on voit que le 3 octobre23, il a échangé avec le président de la CSJM , Jean Michel Guérin , signataire de cette invraisemblable décision du 17 octobre23 , que n’ a pas relevé le Garde des Sceaux Nicolas Pénin dont c’est pourtant le rôle et que n’a pas publié le Grand Secrétaire aux affaires intérieures , Frédéric Louis, dont c’est aussi le rôle, tous deux en violation du RG, tous deux sous la responsabilité directe du Grand Maître Trichard.
    Quand on veut donner des leçons à la République, on commence par balayer devant sa porte.
    Salut et Fraternité

  3. Personnellement je viens d’être suspendu pour trois ans après 43ans de maçonnerie et deux fois vénérable maître de ma loge mère LE TRAVAIL orient de REMIREMONT region 4.
    J’ai dénoncé et demandé des sanction contre le vénérable maître en chaire Alphonse A. Pour avoir été condamné par tribunal administratif et confirmation d’y Conseil d’ ÉTAT pour un indu frauduleux de plus de 15000€ de RSA . Ayant eu affaire au Cameroun avec Alphonse contre des parties de jambes en l air photographiées avec la sœur d’Alphonse, le membre de la CSJM Yvan VIRY à tout fait pour que ma plainte ne prospère pas, mieux aidé par le vénérable maître actuel ils ont monté un dossier pour propos peu fraternels. Je tiens mon dossier à disposition puisque je l’ai envoyé aux délégués régionaux, du conven et vénérable de ma région avant le congrès pour dénoncer cette ingérence scandaleuse. Le Grand Maître mis au courant et ayant mon dossier reste silencieux. Hervé courrier

  4. Un intervenant souhaite savoir pourquoi Gérard Plumecoq a été suspendu, sa demande est légitime. S’il était membre du Grand Orient de France, il pourrait consulter le portail Netori et regarder l’affaire 23-969-P qui y figure , comme si de rien n’était. Pour le maçon de base,,Gérard Plumecoq est toujours suspendu de ses droits et qualités maçonniques. Il a été condamné deux fois à une exclusion par un Jury Fraternel Régional (première instance disciplinaire) pour violation du secret d’appartenance, du secret des délibérations , et injures envers des membres de la justice maçonnique.
    En août 2022, la Section d’appel de la CSJM déjà très compréhensive avait cassé le jugement pour vice de forme sans juger au fond abolissant ainsi les sanctions , lui accordant sa grâce. En 2023, la Section d’appel n’a pas osé refaire le coup du vice de forme.
    La CSJM en plénière a préféré donner suite à une requête en annulation, ce qu’elle a refusé à d’autres.
    La CSJM a préféré DISSIMULER une décision irrégulière , violant le Rg
    La CSJM a préféré CACHER A TOUS LES MEMBRES DU GODF les preuves de ses turpitudes
    J’espère que dans cette décision , il y a eu des votes contre. Mais, s’il y en a eu, leur honneur de franc-maçon leur commandait de démissionner dès le 18 octobre.
    La CSJM creuse des cachots pour les vertus et élève des temples pour les vices , j’espère qu’il n’y aura que peu d’apprentis pour fréquenter 450 FM , car la sentence traditionnelle de la Vraie Maçonnerie, c’est qu’elle élève des temples pour la Vertu et creuse des cahots pour les vices

  5. Il me semble que 450.FM est revenue a ses anciennes victimes, vu que CLIPSAS est passée et donc Ivan Herrera et Cuneyt Kalpakoglu ne sont plus d’actualité… Il faut entretenir son public avec Panem et Circenses.

    • Cher Amie Hermana,
      Vous devez probablement faire une confusion entre Juvenal et Homère. En effet, si l’Empereur donnait du pain et des jeux, je vous rappelle que 450.fm n’est certainement pas le propriétaire du « cirque ». Ce cirque est justement le pré carré des instances qui se devraient d’être absolument irréprochables. Est-ce le cas ? A lire les articles qui dénoncent les attitudes indignes de certains Francs-maçons, la réponse est évidemment NON.

      En d’autres termes, nous ne faisons que de rapporter les faits. Par conséquent, je crains que vous confondiez Juvénal qui stigmatisait la conduite de la plèbe de Rome avec le mythe de cassandre qui portait la mauvaise nouvelle.

      Il reste maintenant à découvrir ce qui vous motive tant dans cette affaire du CLIPSAS, affaire à laquelle vous faites allusion. Je veux dire par là : quels sont vos intérêts personnels afin de mieux comprendre l’objet de votre intervention.

      Mais cela est une autre histoire que nous ne dévoilerons pas ce soir aux yeux du public.

      Franck Fouqueray
      Directeur de la Publication

  6. Franc-maçon depuis plus de 51 années, je constate qu’au delà des dysfonctionnements et manipulations qui gangrènent la justice maçonnique, la fraternité est fragilisée sinon, bafouée.
    Il y a quelque chose de pourrie dans nos institutions puisque n’est même pas respecté le principe de la séparation des pouvoirs et donc l’indépendance de la justice épargnée des collusions, des influences externes si haut placées soient-elles.
    Pour sortir de cette ornière vaseuse, seul le Convent souverain peut remettre dans l’ordre ce chaos et enfin rendre justice, à condition que ce grave problème soit inscrit à l’ordre du jour !
    Dans le même avatar se trouve aussi actuellement et avec les mêmes griefs l’affaire Jacques Oréfice, exclu, réintégré, suspendu puis exclu, le sort d’un acien Grand Maître Adjoint, ancien grand dignitaire du REAA, faciliteur et créateur de loges en Europe central ou de l’est.
    Quid de notre Fraternité ? Merci à votre journal pour cette information.

  7. Bonjour à tous,
    Je dois dire que ce qui m ‘étonne le plus dans les commentaires, c’est l’absence d’indignation devant une telle monstruosité . Un président de la CSJM qui viole , avec la complicité objective des 16 autres Conseillers et du Conseil de l’Ordre, les règles élémentaires du droit maçonnique et de la transparence des décisions prises est d’un cynisme absolu
    Ce même cynisme affiché par tous les Conseillers affirmant les uns et les autres dans les Congrès que TOUTES LES DÉCISIONS ÉTAIENT PUBLIÉES . Cette publication est la preuve qu’ils ont MENTI en rendant compte aux Congrès qui les ont élus qu’ils publiaient tout ce qu’ils décidaient .
    Ils ont produit un faux et fait un usage de faux. Le conseil de l’Ordre dont un commissaire est présent à chaque Congrès devrait traduire les menteurs de la CSJM devant la Section permanente article 93. C’est ce même article qui devait servir pour éliminer Daniel Keller Le Conseil de l’Ordre ne les poursuivra pas.
    Car la CSJM s’est dotée dans le secret de ses décisions d’irrecevabilité elles non plus non publiées d’une immunité individuelle disciplinaire mettant à l’abri ses membres de toute saisie. Diabolique, n’est ce pas
    Tout ceci montre dans quel état de déliquescence maçonnique, éthique et politique au sens noble se trouve la gouvernance exécutive et judiciaire actuelle.
    Quant à la Fraternité à leur niveau , c’est un mirage , elle s’éloigne à mesure qu’ils avancent

    • Je regrette, en ce qui me concerne j’ai fait clairement part de mon indignation (“il y a quelque chose de pourrie”…) en critiquant ouvertement les dérives exposées, ici et là, du fonctionnement des instances de la Justice Maçonnique, du moins au GODF : interventions externes, collusion, conflit d’intérêt.
      Dans mon département certains frères instrumentalisent la justice maçonnique pour régler des différends
      personnels qui en application de nos valeurs et nos principes ne devraient se résoudre qu’en Fraternité.

  8. Je n’ai pas à me mêler des affaires du GOF mais, en ce qui concerne Hiram Be,Geplu donne la parole à tous quelle que soit l’Obédience et si certains en abusent pour régler des comptes personnels il n’intervient que rarement, pour appeler à une politesse et une objectivité qui sont parfois mises à mal.

  9. Bonjour à vous,
    Je pense que 450FM s’est trompé de titre ce n’est pas de l’affaire Plumecoq dont il s’agit mais de l’Affaire de la Justice Maçonnique et du Conseil de l’Ordre au GODF
    Gérard Plumecoq gère son site comme il l’entend. C’est sa propriété privée. Il a été sanctionné de deux exclusions commuées en une suspension en dernier ressort par une section d’appel. Il a bénéficié d’une procédure d’exception dont tous les autres suspendus ne bénéficient pas.
    Le problème posée n’est pas celui de Gérard Plumecoq , il n’est pas maître des décisions qui ont été prises même s’il les a sollicitées.
    Le problème est celui d’une instance élue dont tous les membres ont prêté serment d’observer des règles simples. La CSJM , même en plénière n’ a pas le pouvoir de rendre des décisions d’une de ses sections d’appel non-exécutoires, le président de la CSJM n’a pas le pouvoir réglementaire de demander au secrétariat aux loges de ne pas publier une décision de justice. La réponse du secrétariat aux Loges a été positive puisque cette décision ne figure toujours pas sur le portail Netori . Jean-Marie Ragon a raison , le Conseil de l’Ordre a suscité et accompagné cette décision. Un audit s’impose pour faire toute la clarté sur cette affaire. Elle jette la suspicion sur toutes les décisions de justice rendues, elles sont toutes suspectes de favoritisme et de fait jette l’opprobre sur tout le GODF. Car à l’instar de la Justice de la République qui prend ses décisions au nom du peuple français,, la Justice Maçonnique au GODF est rendue au nom des membres du GODF qui ont élu les Conseillers de la CSJM et les Conseillers de l’Ordre. Il est curieux de constater que le GODF qui redoute, à raison , l’arrivée d’une démocratie illibérale en France a déjà mis en place une justice correspondant à ce type de démocratie . Est-ce à dire que ce qui survient au GODF est une façon de préparer les mains à ce qui les attend?

  10. Un certain WS a écrit dans HAMLET « Something is rotten in the state of Denmark ». Il semble que le GODF a déménagé discrètement au Danemark….. 🙂
    Pour ma part, j’ai été exclu de la FM par la bande à CAZOBON/CSJM au travers d’une procédure qui s’est déourlé dans la plus parfaite illégalité. Pour ma part je qualifie mon exclusion d’assassinat maçonnique !

    J’ai du hélàs me résoudre à porter l’affaire devant une jurdidiction profane et le verdict rendu en mars 2024 a été clair et sans amiguité : Radiation nulle et non avenue.

    Hélas, il semble le GODF “actuel” a fait sienne la maxime “Errare humanum est” et surtout la suite “perseverare diabolicum” !.

    Ils ont donc fait appel ce qui suspend ma réintégration… Je connaitrai l’épiloque dans quelques mois mais je suis confiant et serein.

    Quel triste spectable que donne aujourd’hui la CSJM et le Conseil de l’Ordre.

  11. Cher L.Pons,
    Depuis Hiram, l’assassinat maçonnique est un sport pratiqué avec constance. C’est une nécessité symbolique.
    Il faut répéter le meurtre initial mais ça ne devrait pas dépasser le jeu de rôles symbolique.Je compatis très sincèrement à votre souffrance qui a dû être immense pour que vous vous exprimiez de cette façon
    Si je comprends bien, vous avez été exclu du GODF. Vous avez porté plainte au civil et vous avez eu gain de cause: votre exclusion a été annulée et votre réintégration ordonnée. Vous indiquez que le GODF a fait appel. vous voulez sans dire le Conseil de l’Ordre du GODF qui n’est que l’exécutif. Votre situation est intéressante .
    Avez – vous été d’abord été suspendu ou exclu par la Section permanente?
    Car ceci relèverait de l’article 93, qui prévoit que le Conseil de l’Ordre n’est habilité à le faire que sous sa responsabilité devant le convent. Votre dossier at-il été soumis au convent qui a suivi votre suspension ou votre exclusion? Si vous êtes en appel et que ce moyen n’a pas été utilisé par votre conseil c’est un cas d’annulation pure et simple de votre exclusion.
    Vous semblez incriminer Mr Cazobon qui fut Grand Orateur et reste particulièrement actif dans les prétoires maçonniques , il serait intéressant que vous précisiez son rôle dans votre affaire.
    Parce que si la responsabilité du CO n’a pas été engagée devant le convent suivant votre passage en section permanente et qu’il a joué un rôle dans cette affaire , c’est sa responsabilité personnelle qui devrait être engagée lors d’un prochain convent.
    Merci de votre retour, je suis certain que tous ceux qui nous lisent seront intéressés par les précisions apportées

    • Bonjour Thémis,

      Je confirme que j’ai bien été exclu et non pas suspendu.

      Et bien entendu je parlais bien du Conseil de l’Ordre et non pas du GODF. Je garde du respect pour cette institution à laquelle j’ai consacré prés de 20 années de ma vie même si des F dévoient et foulent au pied ses valeurs

      Pour terminer, n’étant pas adepte des rumeurs, des allégations non étayées, je joins le jugement afin que chacun puisse se faire son opinion.

  12. Cher L.Pons

    Désolé , les lecteurs des commentaires ne peuvent accéder à votre jugement qui n’est reçu que par 450FM
    Par contre si vous voulez rendre votre dossier public. Les décisions de Justice sont publiques et en théorie, les décisions de justice maçonnique aussi sauf comme dans 23. 969, qui est un cas d’école. Vous devez avoir les numéros affectés à vos dossiers maçonniques et civiles. Un juriste maçon pourra ainsi les analyser et en tirer les conséquences de droit

  13. Cher Lionel Pons
    Vous voilà avec un prénom .Les choses se précisent.
    La lecture du Jugement du Tribunal de Lyon que j’ai téléchargé montre que le Grand Orient de France est condamné à vous réintégrer pour des décisions de la CSJM qui ne sont motivées ni en fait ni en droit (gravissime quand on prétend donner des leçons de républicanisme urbi et orbi comme il est écrit dans le rapport moral du conseil de l’Ordre 23-24). Il y a dans ce rapport moral un chapitre sur l’Etat de droit qui vaut son pesant de cacahouètes maçonniques quant on analyse l’Affaire Plumecoq.
    On ne trouve plus sur le portail Netori votre dossier en justice maçonnique. Car le jugement n’est pas tendre pour l’inspection et le rapport d’inspection. Est ce à ce sujet que vous mettiez en cause Gérard Cazobon?
    Pouvez vous , dans le souci de la recherche de la vérité qui doit nous animer , adresser à la rédaction les décisions de section permanente et de section d’appel ainsi que votre n° d’enregistrement au greffe
    . J’ai vérifié l’appel que vous mentionnez. Le conseil de l’ordre a voté cet appel le 27 octobre 2023, sur proposition du Garde des Sceaux Nicolas Pénin. Le CO s’étant mis en comité secret, il ne semble pas avoir eu de débat mais le vote a été à l’unanimité. Il est d’usage que les conseillers de l’Ordre fasse une totale confiance au Garde des Sceaux mais leur a-t-on seulement communiqué le jugement? Comment leur vote a-t-il été éclairé
    Bon courage à vous , cher Lionel Pons

  14. Bonjour à vous
    Il y a quelque chose d’étrange dans la blogosphère maçonnique.
    Cet article de 450 FM est paru le 18 juin 24 sans que deux questions ne soient posées.
    1 La première est logique « Chercher à savoir qui a balancé? » il n’y a que ceux qui ont accès aux ordinateurs disposant des droits d’accès à une telle lettre: le greffe , le secrétariat aux Loges, quelques Conseillers de l’Ordre, quelques Conseillers à la CSJM.
    Je suppose que les arrière-Loges cherchent le traître. Quel que soit son identité, il n’a pu lâcher cette lettre qu’écoeuré par de telles pratiques, il a apparemment pris la précaution de ne prendre qu’une photo d’un écran d’ordinateur. Difficile à retrouver l’origine.Mais je suis sûr que la short list est établie et que la recherche de ce lanceur d’alerte, de ce nouveau Julien Assange, au seuil d’un GODFleaks bat son plein.
    2 Gérard Plumecoq , d’habitude si prolixe , garde un étrange silence sur cette affaire qui le concerne pourtant au premier chef. On l’a connu très offensif dans un grand nombre d’affaires . Ne titrait-il pas une de ses publications « Triste Justice ». C’était prophétique de ce que nous constatons en ce qui le concerne à moins que ce ne soit ll’arroseur arrosé
    Quelqu’un a-t-il les réponses à ces deux questions essentielles?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Franck Fouqueray
Franck Fouquerayhttps://450.fm/
Il est le fondateur du Journal 450.fm. Il effectue sa première demande d’entrée en maçonnerie en 1988, il est ensuite initié au début du XXIe siècle. Il est membre de la Grande Loge Mixte de France. Fort d’une expérience de trois mandats de Vénérable Maître, il est auteur de 11 ouvrages dont 10 maçonniques. Il donne régulièrement des conférences. Parmi ses nombreuses activités, on peut noter qu'il est fondateur du réseau social maçonnique On Va Rentrer qui regroupe plusieurs milliers de Frères et Sœurs. Il est aussi le créateur du premier Festival d'humour maçonnique de Paris. De 2017 à 2022, il préside la Fraternelle des écrivains maçonniques. En 2021, il lance le journal maçonnique www.450.fm

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES