jeu 25 juillet 2024 - 18:07

“Salix”, la voix des Rencontres Écossaises d’Angers

C’est avec une joie immense et un plaisir non dissimulé que nous chroniquons pour la première fois Salix-La revue des Rencontres Écossaises. Ce numéro 52 a pour titre « Dire l’indicible ».

450.fm saisit cette occasion précieuse pour exprimer sa profonde gratitude à tous les auteurs, éditeurs et obédiences qui nous accordent leur confiance pour présenter leurs revues et ouvrages. Aujourd’hui, c’est au tour du Suprême Conseil pour la France (S.C.P.L.F.) d’être mis à l’honneur. Qu’il soit, ici et maintenant, remercié pour cette opportunité enrichissante, au plus grand profit et plaisir de nos fidèles lecteurs.

Ce moment marque une étape significative dans notre engagement à offrir des contenus de qualité, et nous espérons que cette chronique saura captiver et inspirer chacun d’entre vous. En ces lignes, nous souhaitons également saluer l’excellence et le dévouement des contributeurs de Salix, dont les œuvres continuent d’éclairer et d’enrichir notre compréhension de la franc-maçonnerie, en général, du Rite Écossais Ancien et Accepté, en particulier, et de ses profondes traditions.

Nous débuterons donc par une présentation de Salix, une revue qui a pleinement su embrasser les défis et opportunités du XXIe siècle. Elle est aujourd’hui la revue des Rencontres Écossaises et propose, dans son numéro 52 d’avril 2024, un retour sur les 39e Rencontres Écossaises à Angers 2023, organisées par le S.C.P.L.F.

Salix s’est distinguée par sa capacité à évoluer et à répondre aux aspirations contemporaines des francs-maçons. Elle ne se contente pas de refléter les traditions et les rituels du passé; elle se positionne comme un pont entre l’héritage maçonnique et les réflexions modernes. À travers des articles approfondis, des analyses érudites et des contributions variées, Salix offre une plateforme pour discuter et explorer les mystères de l’art royal sous un éclairage nouveau.

Cette revue se veut un espace d’échange intellectuel et spirituel, où les idées les plus complexes peuvent être discutées et où l’indicible trouve une forme d’expression. La transformation de Salix pour s’adapter aux exigences du nouveau millénaire démontre son engagement à rester pertinent et inspirant pour ses lecteurs. En alliant tradition et modernité, la revue continue de servir de guide et de source d’inspiration pour tous ceux qui cherchent à comprendre et à participer à la grande aventure de la franc-maçonnerie.

Un peu d’histoire…

Salix est la revue officielle du Suprême Conseil pour la France du Rite Écossais Ancien et Accepté (R.E.A.A.). Elle publie les conférences présentées lors des Rencontres Écossaises, des événements annuels où les membres discutent et partagent des connaissances sur divers aspects de la franc-maçonnerie.

La revue Salix a été établie pour diffuser les travaux et les idées échangées au sein du Suprême Conseil. Elle constitue une archive précieuse des discours et des conférences tenus lors des Rencontres Écossaises.

Chaque numéro de Salix comprend des articles, des études et des recherches sur les hauts grades du Rite Écossais Ancien et Accepté. La revue met en avant les traditions, les rituels et l’évolution historique de la franc-maçonnerie écossaise.

Les anciens numéros de Salix peuvent être commandés en ligne via le site du Suprême Conseil pour la France. Cela permet aux membres et aux chercheurs de consulter les travaux publiés lors des conférences précédentes.

La revue Salix est un outil essentiel pour le partage des connaissances et la préservation des traditions maçonniques au sein du Suprême Conseil pour la France

Claude Guichard

Retour sur l’éditorial signé Claude Guichard

L’éditorial commence par souligner l’importance de la réflexion intellectuelle et de l’exploration des idées sans limite. Il critique la pensée simpliste et conditionnée, appelant à une libération de l’intelligence pour favoriser la découverte et l’interprétation.

Les 39e Rencontres Écossaises d’Angers et le colloque de Bordeaux ont mis en lumière la maçonnerie comme un espace non élitiste, favorisant l’éveil, l’enrichissement et l’interrogation perpétuelle. Ces rencontres ont été un exercice de discernement, crucial pour l’expérience initiatique.

Trinh Xuan Thuan, en 2015 – Wikimedia Commons

À Angers, l’astrophysicien Trinh Xuan Thuan a abordé la complexité de « Dire l’indicible », évoquant l’univers comme un ensemble harmonieux et beau, compréhensible par l’intelligence et l’humilité.

Chaque année, les Rencontres Écossaises favorise l’échange des pensées scientifiques, philosophiques et littéraires sans hiérarchie des valeurs, inciter à la réflexion profonde et au questionnement continu sur des idées nouvelles et des discours et maintienne la pensée vivante en gardant une pensée évolutive et en harmonie avec le monde.

Claude Guichard, éditeur de Salix, conclut en soulignant l’importance de se questionner et de participer activement au monde, rappelant que la réflexion et l’échange sont essentiels pour la croissance personnelle et collective.

Ce numéro introduit aussi une nouvelle rubrique « Variations », explorant les thèmes des Rencontres Écossaises à travers les expériences de différents membres.

La juste et parfaite question que peut se poser est que faut-il entendre par l’expression « Dire l’indicible ». Ne renvoie-t-elle pas à l’effort de communication et de transmission de concepts, expériences et vérités qui transcendent les capacités habituelles du langage. Cela passe-t-il par l’expérience initiatique, le symbolisme et le rituel, une connaissance ésotérique, une philosophie et/ou métaphysique ?

Jack Chopin-Ferrier

« Un désir universel et naturel de l’humain », titre de l’introduction de Jack Chopin-Ferrier, président des Rencontres Écossaises et Grand Commandeur du Suprême Conseil pour la France, est particulièrement éclairante. Il revient sur l’objet d’étude 2023, « Dire l’indicible ». Cette thématique est une extension de la précédente, issue de Clermont-Ferrand, qui portait sur les Ordo ab chao. Elle vise à comprendre la nature de l’indicible et comment la maçonnerie peut aider à le saisir.

Il aborde la question de l’éveil personnel, initiatique et constant qui est au cœur des réflexions. Les pratiques initiatiques doivent permettre de faire émerger des techniques et une conscience qui transcendent le niveau de connaissance antérieur.

Il souligne la nécessité d’unir la rationalité discursive avec la réflexion symbolique et mythique. La science et la poésie doivent coexister pour offrir une compréhension plus profonde de l’indicible.

C’est ainsi que les Rencontres visent à harmoniser les différents langages humains, incluant ceux de la science, de l’art, et des rituels maçonniques. L’objectif est de créer un dialogue enrichissant et de construire une compréhension commune.

Jack Chopin-Ferrier met en avant l’importance de la philosophie et de la science moderne, et comment elles interrogent les traditions maçonniques pour offrir des perspectives nouvelles.

Il souligne que l’émerveillement face à l’univers et aux mystères dépassent notre compréhension rationnelle est une partie essentielle du thème. Trinh Xuan Thuan, astrophysicien, illustre cette idée par son concept de « Désir d’infini ».

Il insiste sur la nécessité de maintenir une réflexion active et vivante, évitant la simplification et la vulgarisation excessive du discours.

Pour lui, La franc-maçonnerie doit rester vigilante face aux simplifications et aux approches binaires de la pensée, en cherchant toujours à explorer la complexité et la profondeur des idées. Un bel exercice de lucidité !

Il nous faut aussi respecter et s’ouvrir aux traditions tout en restant attentif aux évolutions du monde est un équilibre crucial à maintenir.

Jack Chopin-Ferrier déclare que les enseignements historiques et les rituels maçonniques doivent être pratiqués avec sincérité et engagement, transformant les idées pour les adapter aux défis contemporains.

Les Rencontres Écossaises offrent un espace d’échange et d’ouverture, favorisant une pensée évolutive et un engagement actif dans le monde moderne. Jack Chopin-Ferrier conclut en remerciant les participants pour leur engagement et en soulignant l’importance de continuer à explorer et à exprimer l’indicible, tout en restant ouverts et curieux face aux mystères de l’univers. Les Rencontres Écossaises sont un espace où ces réflexions peuvent s’épanouir, contribuant à la vitalité et à la richesse de la franc-maçonnerie contemporaine.

Le sommaire du numéro 52 d’avril 2024 :

Rencontres Écossaises d’Angers des 7 et 8 octobre 2023 : « Dire l’indicible »

1. Introduction par Jack Chopin-Ferrier – Présente les thématiques des Rencontres Écossaises sous le thème « Un désir universel et naturel de l’humain ».

2. Trinh Xuan Thuan – « D’autres fenêtres pour regarder le réel » : une exploration scientifique et philosophique.

3. Positivisme, scientisme et romantisme au XIXe siècle – Analyse des courants intellectuels du XIXe siècle.

4. Faire advenir l’indicible – Discussion sur les moyens de percevoir et d’exprimer ce qui est difficilement communicable.

5. Le geste artistique – Examen du rôle de l’art dans la transmission de l’indicible.

6. Surréalisme et inconscient – Étude des mouvements artistiques et leur lien avec l’exploration de l’inconscient.

7. Intelligence et intuition – La complémentarité entre la pensée rationnelle et intuitive.

8. Les mots de nos rituels, une espèce en danger ? – Réflexion sur la pérennité et l’évolution des rituels maçonniques.

9. La tradition, socle d’une cathédrale de fraternité – Importance des traditions dans le renforcement des liens fraternels.

10. 2e édition du Prix littéraire des Rencontres Écossaises – Présentation des lauréats et de leurs œuvres.

11. Variations sur l’indicible – Diverses perspectives sur l’expression de l’incommunicable.

Colloque de Bordeaux du 13 mai 2023 : « Discerner et rassembler ce qui est épars »

12. Du discernement en temps d’apocalypse – Réflexions sur la lucidité en période de crise.

13. Lumières écossaises pour un monde post-moderne – Les enseignements du Rite Écossais pour le présent et l’avenir.

14. Discernement écossais et part naturelle de l’humain – Comment le discernement maçonnique enrichit l’expérience humaine.

Autres sections :

15. La librairie de Salix – Sélection de livres recommandés.

16. D’hier est d’aujourd’hui – Exploration des continuités et des changements dans les traditions maçonniques.

17. Déjà parus – Rétrospective des précédentes éditions de Salix.

Soulignons, dès la page 3, l’hommage qu’Alain Chaize rend au regretté Michel Nahon (1936-2023), figure pionnière et influente des Rencontres Écossaises et un grand maçon, de par ces activités caritatives.

Cette édition de Salix offre une richesse de réflexions sur la capacité de la maçonnerie à aborder et exprimer les concepts les plus complexes et souvent inaccessibles par des moyens traditionnels. Elle met en avant l’importance de la tradition, de la créativité et du discernement dans le parcours initiatique et l’expérience humaine.

Salix-La revue des Rencontres Écossais

Dire l’indicible

Suprême Conseil pour la France, N° 52, Avril 2024, 160 pages, 18 €

À commander sur AGAPAE.

“Salix”, la 4e de couverture

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Chemins de traverse » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES