dim 16 juin 2024 - 13:06

Voyage au cœur de la gnose : Synésius dévoile ses lumières occultes

Intéressons-vous à la vie et l’œuvre de Synésius, pseudonyme de Léonce Fabre des Essarts (1848-1917), auteur de L’Arbre gnostique suivi du Manuel préparatoire et de Constitution & règlements de l’Église Gnostique.

Léonce Fabre des Essarts, né le 19 mars 1848 à Aguessac dans l’Aveyron, est un poète, écrivain et occultiste français. Issu d’une famille bourgeoise, il montre dès son jeune âge un vif intérêt pour la littérature et la spiritualité. Après des études classiques, il se lance dans la poésie et publie plusieurs recueils qui lui valent une certaine reconnaissance dans les cercles littéraires parisiens.

Sous son propre nom, Léonce Fabre des Essarts publie plusieurs œuvres poétiques et participe activement à la vie littéraire de son époque. Il fréquente les cercles symbolistes et ésotériques, où il se lie d’amitié avec des personnalités influentes telles que Joséphin Péladan (1858-1918), écrivain, critique d’art et occultiste, fondateur de l’ordre rosicrucien de la Rose-Croix Catholique, connu pour ses écrits mystiques et symbolistes influençant l’art ésotérique de son époque et Stanislas de Guaita (1861-1897), poète, occultiste et mystique, co-fondateur de l’Ordre kabbalistique de la Rose-Croix, célèbre pour ses travaux sur la magie et l’ésotérisme, ayant une influence durable sur les études occultes.

Joséphin Péladan

Son œuvre poétique, marquée par une sensibilité mystique et une quête de l’absolu, le conduit naturellement vers l’étude de l’occultisme et des traditions ésotériques.

Vers la fin du XIXe siècle, Fabre des Essarts adopte le pseudonyme de Synésius, en référence au philosophe néoplatonicien Synésius de Cyrène (c. 370-413), évêque de Ptolémaïs, connu pour ses écrits philosophiques et théologiques alliant la pensée néoplatonicienne au christianisme, pour marquer son engagement dans le domaine de l’occultisme. En 1893, il est intronisé évêque de Bordeaux par Jules Doinel, fondateur de l’Église Gnostique moderne. Synésius devient rapidement une figure centrale de ce mouvement ésotérique, prônant une spiritualité gnostique rénovée et accessible.

En 1896, après le départ de Jules Doinel, Synésius devient le patriarche de l’Église Gnostique, une position qu’il occupe jusqu’à sa mort en 1917. Sous sa direction, l’Église Gnostique connaît un développement significatif, attirant de nombreux intellectuels et mystiques de l’époque. Il travaille à structurer l’Église, rédigeant des textes fondamentaux tels que la Constitution et les règlements de l’Église Gnostique, et publiant des œuvres didactiques pour guider les néophytes dans leur cheminement spirituel.

Parmi ses œuvres les plus notables, nous trouvons L’Arbre gnostique, publié en 1899, qui offre un panorama exhaustif des différentes traditions gnostiques et leurs applications contemporaines. En 1913, il publie le Manuel préparatoire, destiné à introduire les nouveaux membres aux principes fondamentaux de l’Église Gnostique.

Synésius, ou Léonce Fabre des Essarts, laisse derrière lui un héritage riche, à la croisée de la poésie, de la mystique et de l’occultisme. Son rôle dans la renaissance de l’Église Gnostique et ses contributions littéraires et spirituelles continuent d’influencer les chercheurs et les adeptes de la gnose. Son œuvre incarne une quête incessante de la connaissance intérieure et de la vérité divine, un héritage qui perdure bien au-delà de son époque.

Stanislas de Guaita à 19 ans

Léonce Fabre des Essarts s’éteint le 18 octobre 1917 à Paris, laissant un héritage durable dans le domaine de la mystique et de l’occultisme. Son travail a contribué à raviver l’intérêt pour le gnosticisme et a fourni des bases solides pour l’Église Gnostique moderne.

Les œuvres de Synésius, rééditées en 2024 chez Amici Librorum (Les Amis des Livres), restent des références essentielles pour comprendre le gnosticisme moderne.

Rappelons que Amici Librorum, connu en français sous le nom Les Amis des Livres, est un éditeur spécialisé dans la réédition et la publication d’ouvrages rares et précieux, principalement axés sur la littérature ésotérique, mystique et philosophique. Engagé à préserver et à diffuser des textes essentiels, Amici Librorum se distingue par la qualité de ses éditions, offrant des traductions soignées et des présentations claires pour les amateurs de spiritualité et d’érudition. Ces éditions sont dirigées par Stephan Hoebeeck.

Bien connaître la vie de Synésius permet donc de mieux appréhender ses œuvres majeures, ses expériences personnelles et ses convictions spirituelles se reflétant dans ses écrits. Son rôle de patriarche de l’Église Gnostique et son amitié avec des figures importantes de l’occultisme offrent un contexte essentiel pour comprendre les motivations et les objectifs derrière ses textes. Les lecteurs peuvent ainsi mieux saisir les nuances de ses idées, la profondeur de sa spiritualité et l’importance de ses contributions à la tradition gnostique moderne. Connaître sa vie enrichit la compréhension des thèmes et des symboles présents dans ses œuvres, révélant la continuité entre sa pensée et son action.

Venons-en à la présentation de l’ouvrage.

L’Arbre gnostique est un ouvrage fascinant qui plonge le lecteur dans les profondeurs de la tradition gnostique. Ce livre est une réédition précieuse des écrits de Synésius, qui rassemble trois textes rares et importants que sont L’Arbre gnostique (1899), Le Manuel préparatoire (1913) et la Constitution & Règlements de l’Église gnostique.

Publié initialement par Chamuel, L’Arbre gnostique, ce texte offre un résumé exhaustif des différents courants gnostiques à travers les siècles. Il présente les perspectives actuelles d’une Église gnostique en pleine renaissance. Synésius y développe une vision mystique et philosophique du gnosticisme, mettant en lumière les concepts clés tels que la dualité entre le bien et le mal, la connaissance (gnosis) comme voie de salut, et la structure cosmique des éons et des archontes.

Quant au Manuel préparatoire (1913), édité par la Maison Française, ce manuel s’adresse aux néophytes. Il expose les principes fondamentaux de l’Église gnostique, introduisant les notions préliminaires avant d’aborder en profondeur les thèmes de l’Être humain, de l’Être divin et de l’initiation gnostique. Ce texte est essentiel pour comprendre les bases théoriques et pratiques de la gnose.

Enfin, le texte Constitution & Règlements de l’Église gnostique, qui se veut une publication interne, est dédié à l’organisation et à la hiérarchie ecclésiastique de l’Église Gnostique. Les membres du sacerdoce, appelés barbes et barbélites, incluent des femmes dans leurs rangs, à l’exception du rôle d’évêque. La Constitution précise les structures hiérarchiques et les règlements qui gouvernent l’Église, offrant un aperçu unique de son fonctionnement interne.

Revenons aussi sur le contexte historique. L’Église Gnostique, restaurée par Jules Doinel (Valentin II, évêque de Monségur) en 1896, a eu plusieurs patriarches notables, dont Fabre des Essarts (Synésius) jusqu’en 1917, suivi de Léon Champrenaud (Théophane, évêque de Versailles) et Patrice Genty (Basilide) en 1921. René Guénon, sous le nom de Tau Palingénésius, et Joanny Bricaud figurent parmi ses membres importants. Bricaud finira par rompre pour fonder, avec Fugairon et Papus, l’Église catholique gnostique, rebaptisée Église gnostique universelle en 1908, qui subsistera jusqu’aux années soixante-dix.

Alpha Tau Omega (Fabre_des_Essarts)

Cet ouvrage est essentiel pour quiconque s’intéresse à la gnose et à son impact sur la spiritualité occidentale. La combinaison des écrits de Synésius, avec leur profondeur philosophique, et ceux de Fabre des Essarts, avec leur aspect pratique et institutionnel, offre une vision complète et équilibrée du gnosticisme. La réédition par Amici Librorum est à saluer, car elle permet de rendre accessibles des textes rares et précieux. La qualité de l’édition, avec une présentation claire et une traduction soignée, en fait un livre agréable à lire et à étudier.

L’Arbre gnostique suivi du Manuel préparatoire et de Constitution & règlements de l’Église Gnostique est une lecture indispensable pour les passionnés de mysticisme, d’histoire religieuse et de philosophie. Ce livre offre une plongée profonde et enrichissante dans les arcanes du gnosticisme et les enseignements ésotériques, alliant théorie et pratique de manière harmonieuse.

L’Arbre gnostique suivi du Manuel préparatoire et de Constitution & règlements de l’Église Gnostique

Synésius – Léonce Fabre des Essarts

Amici Librorum, 2024, 154 pages, 20 €Disponible sur Amazon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES