mer 29 mai 2024 - 12:05

31/05/24 : Fondation GODF – Dîner des Solidarités en faveur d’associations luttant contre les violences faites aux femmes et contre toute forme de précarité

La Fondation du Grand Orient de France (GODF) a l’honneur de vous inviter à son prestigieux Dîner des Solidarités, qui se tiendra le vendredi 31 mai 2024, à 19 heures. Cet événement caritatif exceptionnel soutient des associations dédiées à la lutte contre les violences faites aux femmes et à la précarité sous toutes ses formes.

Rejoignez-les pour une soirée de solidarité et de générosité, où chaque contribution sera un pas de plus vers un monde plus juste et équitable.

Réservez votre place pour faire partie de cette belle initiative et aider ceux qui en ont le plus besoin.

Soutenir cette initiative très louable de la part de la Fondation du Grand Orient de France (GODF), c’est non seulement lever des fonds, mais aussi de sensibiliser le public à ces problématiques cruciales. Y Participer est une excellente manière de contribuer à ces causes. Chaque don est un pas vers une société plus juste !

Pourquoi la fondation ?

Quelques mots pour retracer l’histoire de la Fondation du Grand Orient de France (GODF).

Dans les années 1980, la question de la responsabilité sociale est de nouveau un objet d’intenses débats publics. A côté des organismes sociaux, de l’État ou des œuvres caritatives, chacun n’aurait-il pas, à son niveau, à s’impliquer ? On commence à parler d’entreprise citoyenne, de mécénat social ou culturel. À l’exemple des États-Unis, les Fondations privées se multiplient. Soucieux d’empêcher les dérives, les pouvoirs publics font du mot Fondation une appellation protégée, assortie d’une procédure lourde.

Roger Leray – Source INA

En 1985, le Grand Maître Roger Leray (1921-1991) propose au Conseil de l’Ordre de s’engager dans la constitution d’une Fondation du Grand Orient de France qui pourrait être « reconnue d’utilité publique ». Une Fondation constituait le cadre et l’outil idéal pour atteindre le but fixé : doter le Grand Orient des moyens nécessaires pour tenir l’engagement de solidarité envers tous.

Le décret de reconnaissance d’utilité publique paraît au Journal Officiel du 12 février 1987. Trois ministères siègent à son Conseil d’administration : l’Intérieur, la Jeunesse et les Sports et les Affaires Sociales.

La Fondation du Grand Orient de France sera la 366e reconnue en France et… la dernière constituée avec un capital de 2 millions de Francs (305 000 €), la loi venant de porter le seuil à 5 millions de Francs (760 000 €). 4 000 personnes ont répondu à l’appel pour réunir le capital ; la trésorerie de l’Obédience a complété cet apport.

Le Conseil d’Administration s’est réuni pour la première fois le 12 juin 1987.

Il lance d’emblée un appel pour susciter dons et legs. Ce furent les premiers pas d’un travail sans relâche pour accomplir le grand œuvre de la fraternité universelle.

Les notions de solidarité et de fraternité ont conservé toute leur pertinence dans le monde d’aujourd’hui. Pour le Grand Orient de France, la Fondation est au service des valeurs humanistes chères aux Francs-Maçons : tolérance, respect mutuel, liberté de conscience.

Au fil des années, les actions de la Fondation du Grand Orient de France se sont diversifiées pour venir en aide aux populations les plus fragiles, pour soutenir les projets éducatifs, valoriser la laïcité, conformément à des objectifs qui tendent à améliorer la condition matérielle et morale de l’Humanité.

Aujourd’hui, la Fondation, ce sont 2000 donateurs par an, pour 200 000 € de dons. La Fondation du Grand Orient de France intervient partout dans le monde.

Télécharger la plaquette de présentation/Soutenez la Fondation, faites un don

Renseignements pratiques : Mairie du 9e. 6, rue Drouot, Paris 9e (métro Richelieu Drouot ou Le Pelletier) – Repas à 110 €. Inscription obligatoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES