jeu 23 mai 2024 - 05:05

Écrire à un ami franc-maçon

Le monde de la franc-maçonnerie est constitué d’expressions typiques et de mots qui, sortis de leur contexte, n’ont pas toujours le sens qu’il convient de leur donner. Il n’est pas d’usage de les articuler dans une discussion profane, mais un frère ou une sœur peut écrire à celui ou celle qu’il/elle reconnaîtra comme tel (le) qui comprendra ses mots.

MTCF, Voilà presque 6000 ans que je ne t’ai pas croisé sur les colonnes ! Es-tu en congés ? J’imagine que tu concoctes des barriques en essayant de tracer quelques pierres angulaires à nos problèmes ? Te connaissant, sachant que tu sais tenir le secret (d’ailleurs je suis sûre que même la DGSP ou la CIA ne saurait t’extraire des infos) je me dis que tu n’auras pas à pleurer des secrets révélés à couvert, ou pas, que je vais te confier. Non, je te rassure, quoique cela ne se rapporte pas, je vais te raconter la dernière tenue à laquelle j’ai assisté en visite dans ton atelier. J’étais très intéressée par les travaux et le passage sous le bandeau. Nous avons été un peu bousculés dès l’entrée (difficile de faire silence sur les parvis surtout quand la sœur secrétaire s’empressait de faire signer le registre des présents retardataires, qui n’ont pas eu besoin de faire les pas, pour le coup), avec quelques accolades un peu trop bruyantes à mon sens. S’en est suivi un petit cafouillage de noms, avec déchirure d’attributs par l’expert (pétrifié de sa bourde) à l’entrée des dignitaires. Inutile de te dire que cela a jeté un froid, nous étions d’ailleurs déjà un peu transis, le chauffage du temple étant en panne ! Quelques hauts grades, reconnaissables par leur charisme, comme tu peux l’imaginer, étaient présents pour l’impétrant, qui, finalement devrait rester profane puisqu’il a été black-boulé. Peut-être trop hésitant dans ses réponses ou trop tranché dans d’autres avis sur la question, je pense toutefois qu’en préférant le vin d’ici à l’idée qu’il pouvait se faire de l’au-delà, il aurait pu servir habilement le maître des banquets. La tenue s’est très bien déroulée si je passe sur le messager qui est parti sinistrorsum, de midi à minuit et l’hospitalière qui grimaçait pour quelques métaux qu’elle aurait pu récolter en plus quand elle a soupesé le tronc ne contenant que de menues pierres plates et à peine plus de fragments ! Malgré ces petits couacs, l’égrégore était si puissant que l’on se serait cru, sous la voûte, transportés dans un monde parallèle ! Enfin, contre triangle correct, les agapes étaient copieuses et animées. Nous sommes partis assez tard et au réveil, ce matin, gueule de bois oblige, je me suis dit qu’aligner 3 canons aurait été largement suffisant ! Voilà, MTCF, un petit tour d’horizon en espérant recevoir de tes nouvelles d’orient, d’occident, du septentrion, du midi enfin, d’où tu te trouves … Des BBB en souhaitant que le GADLU veille sur toi.

1 COMMENTAIRE

  1. NOTA BENE de cette lettre : Bien que ne s’agissant que d’une Tenue blanche ouverte, j’ai reçu mon salaire lors de ma visite de votre Atelier; Au cours de cette tenue, il a plu à l’Orient ce qui est tout a fait normal ; d’ordinaire je suppose que le tuilage est correct car le couvreur de votre loge rempli sans doute bien son office et ce, sans abusers des remplacements pro tempore.
    Au fait je t’informe que notre F.·. Machin est passé à l’orient éternel ; on ne peut que gémir à la suite de ce douloureux évènement mais il ne faut pas cependant cesser d’espérer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Adélaïde Della Langoust
Adélaïde Della Langoust
Directe et un brin fantaisiste, elle a pris pour pseudo, Adélaïde parce que ça l'amuse et Della Langoust parce que ses amis insulaires l'appellent ainsi quand elle rougit au soleil l'été. Franc-maçonne depuis 18 ans, elle a été initiée à la G:.L:.F:.F:. puis elle s'est engagée sur un nouveau chemin maçonnique au sein de l'Ordre Initiatique et Traditionnel de l'Art Royal. Avec regards croisés sur cette grande famille maçonnique où règnent la concorde et la fraternité, pour elle, le chemin reste sérieux mais ne peut se faire sans un brin d'humour et un zeste d'autodérision. C'est comme ça qu'elle dessine "ses" souris avec ou sans tablier !

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES