mer 29 mai 2024 - 14:05

16/05/25 : Résistance des francs-maçons d’Albertville

80 ans après la Libération, une soirée mémorielle et de prospective pour mieux comprendre l’engagement dans la Résistance des francs-maçons d’Albertville.

Alors que la France célèbre cette année le 80ème anniversaire de la Libération, la Loge maçonnique du Grand Orient de France d’Albertville organise une soirée d’échanges autour du thème « Les francs-maçons défenseurs de la démocratie et des libertés, il y a 80 ans et aujourd’hui » jeudi 16 mai à 19h au Cinéma Gambetta d’Albertville.

Rappel du contexte historique et local

Dès 1940, la franc-maçonnerie française et notamment albertvilloise est victime d’une répression idéologique de la part du régime de Vichy. En cause, son attachement aux valeurs humanistes portées par la République. Ces heures sombres se traduisent par le pillage de ses temples, l’exclusion de ses membres de la Fonction publique et les arrestations de certains d’entre eux. 

Dans le même temps, une partie de ses membres rejoint les réseaux de résistance. A Albertville, on peut citer notamment Joseph Gaudin. Pilier, aux côtés de Jean Bulle, de Ia Résistance albertvilloise, Joseph Gaudin sera désigné Président du Comité de Libération le 23 aout 1944, avant d’être nommé, un mois plus tard, sous-préfet d’Albertville.

Une soirée mémorielle et de prospective autour du thème de l’engagement maçonnique

Afin de commémorer l’engagement de ces Français « ordinaires », la Loge maçonnique albertvilloise du Grand Orient de France organise une conférence/table ronde sur le thème « Les francs-maçons défenseurs de la démocratie et des libertés, il y a 80 ans et aujourd’hui » ce jeudi 16 mai à 19h00 au Cinéma Gambetta.

L’évènement débutera par la conférence de Gil Emprin, conseiller scientifique du Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère. Cet historien reconnu abordera le sujet de la franc-maçonnerie durant cette période trouble de notre Histoire avec un focus particulier sur l’engagement de ses membres dans la résistance à l’échelle locale et nationale.

La soirée se poursuivra par la lecture du témoignage écrit du résistant albertvillois Jean-Louis Voutier (décédé en 2017) à propos de la libération d’Albertville.

Troisième temps : Gloria Guerra Villalobos, conseillère de l’Ordre du Grand Orient de France, Rosène Charpine, présidente de l’association régionale Dauphiné Savoie des auditeurs de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale et Gil Emprin, conférencier du soir, clôtureront la soirée autour d’une table ronde traitant de la défense de la démocratie et des libertés en 2024.

L’entrée à cette soirée mémorielle et de prospective est libre et gratuite sous réserve d’inscription préalable à l’adresse mail : avenirdesalpes@gmail.com

La Loge maçonnique albertvilloise du Grand Orient de France ?

À la suite d’hommes et de femmes qui tous ont œuvré, à leur manière, au progrès et à l’amélioration de l’Humanité, les membres de la Loge maçonnique albertvilloise du Grand Orient de France se veulent être des promoteurs actifs des principes contenus dans la devise de la République « Liberté, Égalité, Fraternité ». Fortement attachée au principe constitutionnel de laïcité, cette association philosophique et républicaine laisse aux citoyens qui la rejoignent la liberté de croire ou ne pas croire.

Ses membres s’opposent tout aussi énergiquement au racisme, aux fondamentalismes religieux et aux adversaires de la démocratie.

Fondée en 1902, la Loge maçonnique du Grand Orient de France d’Albertville a compté dans ses rangs d’illustres personnages issus de toutes origines sociales, politiques ou religieuses. Ainsi, depuis 121 ans, ses membres travaillent, outre les thèmes symboliques propres à toute obédience maçonnique, les dossiers qui préparent une société plus juste et plus fraternelle, concourant ainsi à l’expression citoyenne et à la défense des valeurs républicaines. Dans le cadre de questions thématiques proposées chaque année par le Grand Orient de France, les francs-maçons d’Albertville ont pu se questionner ses derniers mois sur des sujets aussi variés que l’école de la République, la reconnaissance des institutions européennes, l’Intelligence artificielle ou encore l’interprétation des textes anciens à l’aune de la société actuelle.

Le fruit de ces réflexions, compilé à celui des 1 393 autres Loges du Grand Orient de France, est publié tous les ans au sein du document « Réponses des Loges du GODF aux questions de société ».

        Le Grand Orient de France propose une voie humaniste, initiatique et fraternelle. En effet le perfectionnement individuel que permet l’initiation maçonnique et sa méthode, fait un devoir aux Francs-maçons de réfléchir aussi aux problèmes du monde et aux questions de société. C’est l’une de ses spécificités par rapport à d’autres obédiences maçonniques. Que vaut l’amélioration – intellectuelle, morale ou spirituelle – d’un homme si elle ne le conduit pas à s’intéresser à l’« autre » et à son destin ? 

Rencontre et interview

Gloria-GUERRA-VILLALOBOS

Présente en Savoie à l’occasion de cette soirée mémorielle, Gloria GUERRA VILLALOBOS, Membre du Conseil de l’Ordre du Grand Orient de France (instance exécutive nationale du GODF) peut se rendre disponible pour toute rencontre avec la presse afin d’aborder le sujet de la franc-maçonnerie mais également le fonctionnement du Grand Orient de France.

Possibilité de rencontre à Albertville en amont de la conférence publique sur demande avant le 10 mai.

Contacts :

M. PAULIN, Président
@mail : president.godf.albertville@gmail.com                                                                              

Site internet : godf.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES