mer 29 mai 2024 - 13:05

Prendre un peu de repos en franc-maçonnerie

Être en sommeil, être en congés, prendre des vacances, s’octroyer un peu de repos… Le sens diffère selon que l’on se trouve dans le monde profane ou entre initiés, quoique le résultat soit à peu près le même. C’est la traduction de notre souhait de mettre notre cerveau en pause, plus ou moins courte, plus ou moins faite de vide et de lâcher-prise.

C’est quelquefois une envie irrépressible, au sortir d’une tenue, fatigué(e) du rythme effréné que l’on s’impose, d’avoir envie de crier «  assez ! » … « Je vais travailler au grand chantier de la plage ! » ou « Je vais me ressourcer au manoir d’Hiram » ou encore « Je vais m’exiler en quête spirituelle sur une île déserte ! ». Alors, pourquoi pas, pied au plancher, sans perdre de vue la voie du milieu, ne pas tracer son chemin vers la douce lumière de la pause ?

Pause…

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_0074-1024x648.jpeg.

 « Quand on ne travaillera plus le lendemain d’un jour de repos, la fatigue sera vaincue ».

Pierre DAC

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Adélaïde Della Langoust
Adélaïde Della Langoust
Directe et un brin fantaisiste, elle a pris pour pseudo, Adélaïde parce que ça l'amuse et Della Langoust parce que ses amis insulaires l'appellent ainsi quand elle rougit au soleil l'été. Franc-maçonne depuis 18 ans, elle a été initiée à la G:.L:.F:.F:. puis elle s'est engagée sur un nouveau chemin maçonnique au sein de l'Ordre Initiatique et Traditionnel de l'Art Royal. Avec regards croisés sur cette grande famille maçonnique où règnent la concorde et la fraternité, pour elle, le chemin reste sérieux mais ne peut se faire sans un brin d'humour et un zeste d'autodérision. C'est comme ça qu'elle dessine "ses" souris avec ou sans tablier !

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES