dim 19 mai 2024 - 10:05

Cambodge : Création d’une nouvelle loge à Phnom Penh

De notre confrère lepetitjournal.com – Par  Lepetitjournal Cambodge

Raoul Jennar souhaite créer une loge, en adéquation avec les idées du Grand Orient de France (GODF). Il est à la recherche de trois autres frères maîtres, qui souhaiteraient le rejoindre et s’investir pleinement.

Il existe actuellement à Phnom Penh deux loges francophones appartenant à deux obédiences différentes de la Franc-Maçonnerie : la Grande Loge de France (GLDF) et la Grande Loge Nationale Française (GLNF). La Grande Loge de France (GLDF) et la Grande Loge Nationale Française (GLNF) sont deux des principales obédiences maçonniques en France qui partagent plusieurs similitudes. Notamment dans le fait qu’elles poursuivent des buts similaires en termes de développement personnel, de recherche spirituelle et morale, et de contribution aux progrès de valeurs humanistes. cette nouvelle loge entend accorder la primauté à la liberté de conscience et à la laïcité.

En 1894 se crée ainsi la Grande Loge de France. La seconde voit le jour en 1913 sous le nom Grande Loge Nationale Indépendante et Régulière pour la France et les Colonies Françaises (GLNIR) prenant le nom de Grande Loge Nationale Française en 1948. Elle est reconnue dès sa création par la Grande Loge Unie d’Angleterre (GLUA). Il s’agit, avec des degrés divers dans les deux cas, de maintenir une référence à Dieu, Grand Architecte de l’Univers. Elles travaillent toutes deux sur des questions philosophiques et symboliques. Rappelons-nous qu’en 1877, le Grand Orient de France abandonne l’obligation de croire au GADLU, le GODF ouvre ainsi ses portes à une approche plus humaniste et met l’accent sur les valeurs éthiques et morales sans souffrances les ancrer dans un contexte théiste.

Ces deux obédiences sont exclusivement masculines contrairement au Grand Orient qui est mixte et au sein duquel on débat à la fois de questions spirituelles, mais aussi de sujets de société.

Raoul Jennar souhaite créer une loge , en adéquation avec les idées du Grand Orient de France. Mais pour que la loge puisse être reconnue par le Grand Orient de France, il faut qu’elle regroupe dix maîtres (un grade propre à la franc-maçonnerie). Or, il n’est pour l’instant accompagné que de sept maîtres. Il est donc à la recherche au moins de trois autres maîtres, qui souhaiteraient les rejoindre et s’investir pleinement.

Cette loge portera le nom de Filles et Fils de Chatomouk et sera donc mixte. 

 

Raoul Jennar, un érudit belge amoureux du Cambodge

Raoul Jennar est né en 1946 en Belgique. Il a suivi des humanités gréco-latines, puis des études de littérature et d’histoire ainsi que de science politique. De 1968 à 1988, il est professeur de français, puis conseiller au gouvernement et au parlement belge. À la suite d’une visite dans les camps de réfugiés de plusieurs pays du sud-est asiatique, il se familiarise avec l’histoire et les enjeux politiques des pays de la péninsule indochinoise. 

De 1989 à 1999, il part vivre au Cambodge en tant que consultant pour des ONG, ensuite pour l’Autorité provisoire des Nations unies au Cambodge (APRONUC), puis pour l’UNESCO, où il a été chargé de mettre en œuvre le programme Culture de Paix. En 1997, il fut appelé à servir comme consultant auprès de l’Union européenne, suite aux événements politiques de cette année-là.

De 1999 à 2007, il est de retour en Belgique où il utilise son expertise au sein du réseau Oxfam International. Il travaille sur de nombreuses problématiques liées à la mondialisation et s’intéresse plus particulièrement aux dossiers de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Il est ensuite rappelé par le gouvernement cambodgien en 2007 et travaille comme consultant pour les questions de frontières. Il s’installe définitivement dans le pays. Il sera expert de l’ONU auprès du tribunal Khmers rouges en 2008-2011.

Son parcours professionnel a ainsi été marqué par son fort engagement, notamment dans la promotion de la paix, ainsi que par sa capacité à naviguer dans des contextes multiculturels et politiquement sensibles.

Raoul Marc Jennar
Raoul Marc Jennar

Un engagement franc-maçon de longue date 

Parallèlement à son parcours professionnel, il a rejoint en 1974 la loge de Bruxelles appelée “Les Amis Philanthropes”. C’est l’une des deux plus anciennes loges de la ville. Fondée en 1798 comme loge militaire, elle fait partie du Grand Orient de Belgique (GOB). Elle est à l’origine de la création de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) et notamment de la rédaction de la loi de dépénalisation de l’avortement.

Quand il déménage en France, Raoul rejoint d’autres loges maçonniques du Grand Orient de France. Mais lorsqu’il part vivre au Cambodge, il ne se résigne pas à ne plus fréquenter de loges maçonniques, aucune n’existant qui soit rattachée au Grand Orient.

 

Histoire et idées de l’obédience maçonnique du Grand Orient

L’obédience du Grand Orient de France (GODF) a une histoire riche et complexe qui remonte au début du XVIIIe siècle, dans le contexte philosophique du siècle des Lumières. Fondée en 1728, elle a pris son nom actuel en 1773 à Paris. Elle est l’une des plus anciennes et des plus influentes obédiences maçonniques.

Dès ses débuts, le Grand Orient de France était fortement influencée par les idéaux des Lumières, prônant la tolérance religieuse, la liberté de pensée et le progrès social. Il a joué un rôle clé dans la diffusion de ces idéaux humanistes à travers la franc-maçonnerie en Europe.

Au fil des siècles, le Grand Orient de France a été le théâtre de nombreux débats et controverses internes, notamment sur des questions liées à la spiritualité, à la politique et aux relations avec d’autres obédiences maçonniques. Ces débats ont souvent reflété les tensions et les évolutions sociales de la société française.

Dans les années qui ont précédé la Révolution française, le Grand Orient de France a été un foyer d’activisme politique, comptant parmi ses membres de nombreux philosophes et adeptes des réformes démocratiques. Au début de la Révolution, de nombreux membres de l’obédience ont joué un rôle actif dans les événements qui ont conduit à la chute de l’Ancien Régime, en particulier la création de la première assemblée nationale et la La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.

Selon Raoul Jennar, “au cours du XIXe siècle, le Grand Orient de France a continué à jouer un rôle important dans la vie politique et sociale de la France, en soutenant des réformes telles que la laïcité de l’État et la séparation des Églises et de l’État en 1905. Au XXe siècle, le Grand Orient de France a été confronté à de nouveaux défis, notamment pendant la montée du fascisme et la répression par le régime de Vichy qui a envoyé des milliers de Maçons dans les camps d’extermination nazis. Malgré ces défis, il est resté un acteur majeur de la vie publique française, promouvant les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité et de liberté de conscience. Aujourd’hui, le Grand Orient de France continue de jouer un rôle important dans la société française, en promouvant la laïcité, la démocratie et les droits de l’homme. Bien que son influence puisse avoir fluctué au fil du temps, son héritage en tant qu’institution engagée dans la recherche de la vérité, de la justice et du progrès reste profondément ancré dans l’histoire de la franc-maçonnerie française.”

N’hésitez pas à contacter Raoul Jennar à l’adresse suivante si vous êtes intéressé(e)s pour rejoindre cette nouvelle loge du Grand Orient à Phnom Penh : godfffc@gmail.com

2 Commentaires

  1. NUANCE
    Le Grand Orient de France n’est pas entièrement mixte.
    Il accorde aux loges la souveraineté et donc, le choix de décider d’être mixte.
    Par contre, il impose à toutes ses loges de recevoir en tenue, les sœurs membres du Grand Orient de France.

    • Pour ma part, je dirais que le GODF n’est ni masculin, ni féminin, ni mixte
      Il est simplement HUMAIN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Chau Nguyen Ngoc
Chau Nguyen Ngoc
Nguyen Ngoc Chau, un ingénieur ancien cadre hors classe de banque qui a aussi enseigné quelque temps à l'Université de Paris et à l'École Centale des Arts et Manufactures de Paris, est un passionné d'histoire qui s'est mis à écrire sur celle de sa famille ("Le Temps des ancêtres - une famille vietnamienne dans sa traversée du XXe siècle" en 2018) et de son pays natal, le Viet Nam ("Viet Nam- Histoire Politique des deux guerres- Guerre d'indépendance (1858-1954 et guerre idéologique (1945-1975)" en 2019). Franc-maçon depuis plus de 30 ans, Il a aussi beaucoup écrit sur la Franc-maçonnerie avec l'idée de la rendre comprehensible à tout le monde.

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES