dim 19 mai 2024 - 10:05

Voyage au cœur de l’étrange : Une plongée dans le “Dictionnaire de l’Occulte”

Rien que le titre soulève une véritable gageure. Commençons par voir ce qui peut s’entendre par occulte, insolite et fantastique, un art ou un genre littéraire où dominent des éléments surnaturels ou non vraisemblables…

Occulte, du latin occultus, qui signifie caché ou secret, dans son usage le plus courant fait référence à des connaissances ou des pratiques qui sont cachées ou secrètes, souvent en lien avec le surnaturel ou l’ésotérique. L’occultisme englobe une variété de phénomènes mystiques, magiques ou paranormaux, ainsi que les études et pratiques associées à ces phénomènes (magie, alchimie, astrologie, mysticisme, divination). C’est ainsi que l’occultisme a souvent été associé à des sociétés secrètes et à des écoles de pensée qui préservent des savoirs ésotériques accessibles uniquement à leurs initiés.

Quant à l’insolite, il s’agit d’un terme provoquant l’étonnement, la surprise par son caractère inhabituel, contraire à l’usage, aux règles ou par sa conduite inattendue. Faisant souvent référence à des événements,  des comportements – actions ou des rituels qui semblent étranges ou inexpliqués aux yeux des observateurs non initiés –, lieux étranges se distinguant par leur architecture, leur histoire ou leur environnement naturel, mais aussi aux histoires ou légendes avec des récits qui contiennent des éléments fantastiques souvent racontés pour leur aspect spectaculaire ou mystérieux. L’insolite accentue l’aspect de mystère et de découverte, invitant à une exploration plus profonde de ce qui est peu compris ou peu documenté dans les études de l’occulte.

Vous avez dit fantastique ? Ce terme colporte quelques caractéristiques clés telles que l’intrusion du surnaturel – phénomènes qui ne peuvent être expliqués par les lois naturelles de l’univers –, des sujets explorant fréquemment des thèmes tels que l’identité, la mort, l’inconscient, et les limites de la connaissance humaine, etc.

Tout cela se trouve dans cette réédition de ce passionné depuis l’adolescence par les civilisations disparues, et en tout premier lieu par l’Égypte, qu’est Jean-Louis Bernard1

L’édition de 1998

Une très belle initiative d’Entremises Éditions2 car le Dictionnaire de l’insolite et du fantastique publié au Édition du Dauphin en 1998, dans sa collection Ésotérisme, est désormais épuisé.

Ce Dictionnaire de l’occulte, de l’insolite et du fantastique, publié en 2022 par Entremises Éditions, se présente comme une ressource incontournable pour tous ceux qui cherchent à explorer les dimensions plus mystérieuses et moins tangibles de notre existence. À travers 390 pages, cet ouvrage ambitionne d’ouvrir des portes sur des horizons vastes et exaltants, loin des confinements d’une civilisation moderne souvent perçue comme aliénante.

En cette époque où la philosophie traditionnelle et la religion semblent perdre de leur prégnance, l’occulte, l’insolite, et le fantastique émergent comme des refuges prometteurs pour l’esprit humain, offrant des perspectives renouvelées sur le spirituel et le mystique. Jean-Louis Bernard y voit un nouveau romantisme, qui transcende le sentimental pour plonger dans les profondeurs du spirituel.

Le livre est le fruit d’un quart de siècle de recherches assidues, d’expériences personnelles, de voyages et d’échanges avec des chercheurs opérant aux frontières des connaissances conventionnelles. En excluant soigneusement les égarements de la mythomanie et de l’imposture, l’auteur s’efforce d’apporter une structure à un domaine intrinsèquement complexe et évasif.

L’approche du dictionnaire est flexible, invitant le lecteur à la découverte spontanée par une ouverture au hasard ou à une exploration méthodique via la lecture alphabétique. Les entrées sont conçues pour stimuler l’esprit par des associations de mots et des renvois internes, reflétant la profondeur et l’interconnexion des sujets abordés. Pour ceux désireux d’une exploration plus structurée, l’ouvrage suggère des points de départ spécifiques selon les intérêts du lecteur, qu’ils soient tournés vers l’archéologie fantastique, la philosophie occulte, ou d’autres domaines de la connaissance ésotérique.

En intégrant une dimension presque kabbalistique à l’agencement des lettres et des mots, Jean-Louis Bernard invite à une réflexion plus profonde sur les liens entre le langage, le savoir, et le mystère. Ce dictionnaire se positionne donc non seulement comme un guide à travers l’étrange et l’inconnu, mais aussi comme une invitation à contempler la richesse infinie de l’univers à travers le prisme de l’occulte.

Dans son introduction Jean-Louis Bernard engage le lecteur dans une réflexion sur l’importance de l’occulte, de l’insolite et du fantastique dans un monde où la philosophie et la religion semblent perdre leur emprise. Il propose que ces domaines offrent à l’homme de la rue une échappatoire – salvatrice ? – face à une civilisation qui écrase les âmes avec ses rythmes implacables.

Jean-Louis Bernard suggère que l’art et la littérature fantastiques nous connectent à un univers d’étrangeté réelle, pleine de paradoxes qui défient la logique conventionnelle, en nous forçant à remettre en question nos perceptions et nos croyances. L’insolite est décrit comme un élément indissociable du quotidien, infusant notre vie de poésie et d’émerveillement dans le banal.

Abeille
Zombi

Le livre – qui nous conduit d’Abeille à Zombi – se positionne comme une clé pour déchiffrer cet univers énigmatique, étant le résultat de vingt-cinq ans de recherches et d’expériences. Bernard écarte délibérément tout ce qui pourrait être jugé comme banal ou frauduleux, cherchant à donner de l’ordre à ce qui peut paraître chaotique.

L’auteur recommande au lecteur d’aborder le dictionnaire de manière ouverte, en choisissant des mots au hasard ou en suivant l’ordre alphabétique, qui lui-même est doté de sa propre magie issue de la kabbale des lettres. Pour une étude plus structurée, des points de départ sont suggérés, orientant les lecteurs vers des thèmes spécifiques tels que l’archéologie fantastique ou la philosophie occulte.

En somme, Jean-Louis Bernard nous invite à embrasser l’insolite comme une fenêtre ouverte sur des horizons plus larges et à voir au-delà des apparences, dans une quête de sens qui nous est intrinsèquement humaine. Il nous exhorte à reconnaître la valeur de l’inexplicable et du mystérieux, et à percevoir le potentiel de ces domaines à enrichir notre compréhension du monde et de nous-mêmes.

Sphinx ensablé, non rénové (1867)

1Jean-Louis Bernard, un homme alsacien de cœur et lyonnais d’adoption, est né à Belfort le 3 novembre 1918. Depuis sa jeunesse, il était fasciné par l’Égypte, un pays qui a grandement influencé ses rêves et ses visions de la vie dans l’ancienne civilisation, le guidant vers une compréhension plus profonde des civilisations disparues et des lois occultes qui gouvernent les sociétés.

Sa carrière professionnelle a commencé dans l’enseignement en tant qu’instituteur après des études à l’École Normale catholique d’Obernai. Son parcours l’a mené à voyager en Afrique du Nord et au Maroc, où il a écrit des nouvelles pour un journal local et a créé une revue ésotérique. Il a également servi dans l’armée pendant la Seconde Guerre mondiale et a été démobilisé à Mogador en mars 1945.

Après la guerre, Jean-Louis Bernard a poursuivi sa carrière d’enseignant dans le Bas Dauphiné avant d’être invité à enseigner en Égypte, où il a approfondi son initiation au yoga des derviches. De retour en France, il s’est immergé dans les cercles théosophiques et a donné des conférences sur ses sujets de prédilection comme l’égyptologie et l’ésotérisme.

En 1957, il publie son premier livre, L’Égypte ou la genèse du surhomme, et plus tard s’installe à Paris où il continue d’écrire et de contribuer à des revues ésotériques. Il voyage à travers le monde, donnant des conférences et écrivant sur l’occulte et le fantastique.

Toujours attentif aux signes de la vie, Jean-Louis Bernard cherchait à équilibrer les pôles féminin et masculin de l’existence, un équilibre qu’il considérait comme essentiel à la condition humaine. Il est décédé en 1998 après avoir écrit L’Esotérisme politique et Faust et l’éternel féminin, laissant derrière lui un héritage de connaissances et une vie dédiée à la recherche de la vérité spirituelle et historique. Jean-Louis Bernard a notamment été́ publié aux éditions Albin Michel, Guy Trédaniel, comme en 1995 son Mystères égyptiens,et Robert Laffont.

2Entremises Éditions – votre lien de connaissance – est une maison d’édition indépendante qui défend une ligne éditoriale à la fois qualitative et ouverte à un large public : l’idée est de proposer aux lecteurs de tous horizons des ouvrages à la fois profonds et accessibles. Or, seuls des spécialistes, qui donc maîtrisent leur sujet, peuvent rendre compte de la complexité de leurs recherches dans un langage accessible aux profanes : aussi, ce sont leurs livres que nous publions.

Des livres de petits formats, lisibles en deux heures environ/Des essais sur tous les sujets (histoire, philosophie, sciences, spiritualité, géopolitique, société, etc.)/De nombreuses collections déjà existantes/Une collection “ Carte Blanche ” propose des livres de format moyen sans limite de nombre de pages.

Entremises propose un concours exceptionnel permettant de gagner un livre par semaine !

Les éditions Entremises vous propose de jouer pour gagner par tirage au sort un livre et ainsi découvrir notre collection !

Un ou une heureuse élue sera tirée au sort chaque semaine. Remplissez simplement le formulaire. Les résultats seront annoncés sur la page Facebook d’Entremises.

DICTIONNAIRE DE L’OCCULTE, DE L’INSOLITE ET DU FANTASTIQUE

Jean-Louis BernardEntremises Éditions, 2022, 390 pages, 15,90 €

Disponible dans toutes les bonnes librairies de France et de Navarre. Achetez dans votre zone, chez votre libraire préféré, pour qu’il continue à vous conseiller, à vous inspirer, à vous faire rêver et, surtout, à animer votre quartier !  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES