mar 23 avril 2024 - 16:04

GABON : Franc-Maçonnerie : Maixent Accrombessi chassé de la Grande Loge du Gabon pour « fraude »

De notre confrère gabonactu.com – Par Carl Nsitou

Ancien homme fort du Gabon, Maixent Accrombessi qui a régné au palais présidentiel de Libreville où il assumait avec zèle les fonctions de Directeur de cabinet du président Ali Bongo Ondimba entre 2011 et 2016 a été chassé de la Grande Loge du Gabon (GLG) de laquelle il a démissionné le 28 février 2024 pour des raisons de santé.

« En lieu et place de votre démission à nous transmise, par la présente, nous vous notifions plutôt, la cessation des privilèges, des droits de direction et de représentation dolosivement obtenus par vous de la GLG », a carabiné, Jacques Denis Ntsanga, le Grand maître TRF de la GLG.

Jacques Denis Ntsanga, le patron des francs-maçons du Gabon accuse dont Maixent Accrombessi de fraude.

Première fraude constatée par la GLG, Accrombessi n’a jamais annoncé à ses frères du Gabon sa « radiation de la Grande Loge Nationale Français ( GLNF ), votre Grande Loge mère, intervenue le 06 février 2018, pour défaut de paiement des cotisations alors que vous y étiez RF, matricule 71061 », déplore M. Ntsanga.

« Nous sommes surpris et au regret de constater d’une part, que vous nous avez volontairement dissimulé votre radiation », insiste-t-il.

Plus grave, selon Jacques Denis Ntsanga « il ressort des informations contenues dans les registres de la Grande Loge du Gabon (GLG), plusieurs irrégularités flagrantes : notamment, vous avez été initié le 01/01/1997, augmenté le 01/01/1998 et élevé le 01/01/2000, or, la journée du 01 janvier n’est pas ouvrable en République Gabonaise mais aussi, le Règlement Général (RG) de la Grande Loge du Gabon (GLG) interdit tous travaux maçonniques les jours fériés et non ouvrés ».

« En outre, vous ne pouviez avoir été initié le 01 janvier 1997 à Pythagore, atelier de la Grande Loge du Gabon (GLG) consacré neuf ans (O9ans) plus tard, soit le 16/11/2006 », fait-il remarquer à son ex puissant frère.

« En conséquence, en lieu et place de votre démission à nous transmise, par la présente, nous vous notifions plutôt, la cessation des privilèges, des droits de direction et de représentation dolosivement obtenus par vous de la GLG », conclut Jacques Denis Ntsanga avant de souhaiter à Maixent Accrombessi une « bonne réception » de la missive aux allures d’une bombe de destruction massive.

Au Gabon, la simple évocation de la Franc-maçonnerie fait frissonner les citoyens lambda. Beaucoup sont convaincus qu’il s’agit d’un cercle fermé de suceurs de sang qui éliminent nièces, neveux et petits-frères pour leur gloire ici-bas. Certains intellectuels accusent les Francs-Maçons de faire main basse sur le pouvoir et l’administration.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES