mar 23 avril 2024 - 15:04

L’inauguration de l’orgue Hauptwerk de la Grande Loge de France

C’est le mercredi 6 mars dernier que la Grande Loge de France (GLDF), grand temple Pierre Brossolette, devant une assemblée qui appréciait les nuances sonores uniques de l’orgue et partageait un intérêt profond pour son histoire, inaugurait son nouvel Hauptwerk qui, grâce à sa technologie avancée, permet de reproduire les sons d’orgues historiques avec une grande fidélité, offrant ainsi une expérience musicale et spirituelle unique.

Le public prenant déjà place, une heure avant le début du concert !

L’introduction de cet instrument au temple Pierre Brossolette représente non seulement un pas en avant dans la célébration de la musique sacrée et de la spiritualité au sein de la maçonnerie, mais aussi une opportunité de renforcer les liens entre les membres et de partager ces valeurs avec un public plus large. Ce concert inaugural était donc une occasion exceptionnelle d’assister à un événement qui combine art musical de haut niveau et profondeur spirituelle, dans le cadre majestueux du grand temple.

Il était donc recommandé à tous ceux qui s’intéressent à la musique, à l’histoire de l’art, à la spiritualité ou à la maçonnerie, de ne pas manquer ce moment d’exception.

Marc Adamczewski, à l’orgue.

L’événement a rempli toutes ses promesses non seulement de mettre en lumière le talent des musiciens impliqués, mais également d’offrir une réflexion sur la manière dont la musique peut servir de pont entre le matériel et le spirituel, en harmonie avec les principes maçonniques de fraternité, de partage et d’élévation personnelle.

Qu’est-ce qu’un orgue Hauptwerk ?

Thierry Zaveroni, Grand Maître, adressa un mot de bienvenue, présentant la Grande Loge de France, une de plus anciennes obédiences maçonniques françaises, et la plus ancienne et la plus importante dans la pratique de la Franc-maçonnerie traditionnelle, initiatique et spiritualiste. Elle est la continuatrice des premières Loges parisiennes de 1728, et de la première Grande Loge constituée à Paris en 1738.

Thierry Zaveroni, Grand Maître.

Puis décrivant l’histoire du grand temple où, en 1947, la GLDF décide d’aménager la chapelle du couvent qu’elle a acheté en 1911, il précise qu’en juin 2014 elle décide de donner au grand temple le nom de Pierre Brossolette, initié à la Grande loge de France en 1927, à laquelle il restera fidèle jusqu’à son sacrifice suprême en mars 1944.

Pour enfin nous parler de l’orgue.

Rappelons que le Hauptwerk est un logiciel avancé d’orgue virtuel qui émule méticuleusement le son et la fonctionnalité des orgues à tuyaux traditionnels en utilisant des échantillons audio numériques. Il permet aux utilisateurs de jouer des représentations virtuelles d’orgues à tuyaux réels du monde entier sur leurs ordinateurs.

L’orgue a pris place sur la mezzanine, où rayonne la devise Ordo ab chao (l’ordre à partir du chaos), devise donnant sens à la démarche initiatique.

Ce logiciel est particulièrement apprécié pour sa haute-fidélité aux sons des instruments originaux, réalisée en enregistrant la note de chaque tuyau et en incluant diverses propriétés acoustiques et artefacts de l’orgue à tuyaux dans ses échantillons sonores.

Les organistes ovationnés.

Le public a particulièrement apprécié cette belle expérience immersive qui imite de près le jeu d’un véritable orgue à tuyaux.

Une très belle soirée dédiée à l’histoire, à la culture, à la musique et à la fraternité !

La musique, en tant que composante du quadrivium, était étudiée non pas tant pour l’exécution ou la composition musicale, mais plutôt comme une discipline mathématique sous le nom d’harmonie.

Oui, l’harmonie régnait. Comme toujours à la Grande Loge de France !

Cet instant musical gratuit a toutefois donné l’occasion à celles et ceux qui le souhaitaient de faire, via un QR Code sur le flyer GLDF, un don au fonds de dotation “Fraternité & Humanisme”, engagé de de très nombreuses actions humanitaires.

Et à la fin, tous ensemble, fut chanté le « Auld Lang Syne »

Parmi les francs-maçons, le chant de « Auld Lang Syne » (« Ce n’est qu’un au revoir ») symbolise la fraternité, l’unité, et le respect mutuel. Le chanter ensemble est comme un acte de solidarité et de commémoration, renforçant les liens entre les francs-maçons et exprimant un sentiment de continuité et d’appartenance à une tradition commune.

Ce soir-là, entre les francs-maçons et les amis profanes, l’interprétation du « Ce n’est qu’un au revoir » a servi de pont culturel et émotionnel, rappelant l’importance des relations humaines au-delà des affiliations institutionnelles. Cela souligne l’engagement des francs-maçons envers les valeurs d’amitié, de respect, et d’entraide, qui sont universellement appréciées.

Le programme

Un grand merci à la GLDF pour l’accueil réservé à 450.fm. Photos © Yonnel Ghernaouti, YG.

Pour suivre l’actu de la GLDF

Flyer GLDF.

2 Commentaires

  1. Très belle soirée, l’occasion de se rendre dans le Temple Pierre Brossolette avec son conjoint et partager ensemble ce moment d’harmonie musicale et de fraternité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES