sam 20 avril 2024 - 06:04

Droits et devoirs des maîtres maçons lors des élections

De notre confrère brotherallatt.substack.com – Par Darren Allattdarren Allatt

Au cours de notre parcours en tant que francs-maçons, nous sommes confrontés à de nombreux moments cruciaux qui nous invitent à réfléchir sur notre identité collective et nos rôles au sein de notre institution ancienne et honorable. Un moment clé est une pierre angulaire de notre structure maçonnique, qui définit non seulement la direction mais aussi l’intégrité du bâtiment dans son ensemble. Une telle pierre angulaire est l’élection de nos dirigeants maçonniques.

Nous, en tant que Maîtres Maçons, sommes chargés de l’obligation de participer à l’élection de ceux qui nous président, que ce soit le Vénérable Maître de notre Loge ou le Grand Maître de toutes les Loges.

Alors que de nombreuses Grandes Loges se dirigent vers une élection du Grand Maître, je souhaite mettre un accent particulier sur qui doit porter le poids de toutes les Loges et, en vertu de tous les Maçons.

Mais il est tout aussi important que vous considériez cela chaque année dans votre propre loge lorsque vous élirez votre Vénérable Maître.

Alors, pourquoi, pourrait-on se demander, l’élection d’un Grand Maître nous importe-t-elle, surtout lorsque nous sommes fiers de l’autonomie de nos loges « privées » ?

La réponse réside dans le fondement même de notre existence en tant que maçons.

Chaque loge fonctionne sous un mandat ou une charte, témoignage de notre légitimité et de notre droit de nous rassembler, émis par la Grande Loge et accordé au nom du Grand Maître.

Cela souligne l’importance du rôle de la Grande Loge et des Grands Maîtres, non seulement en tant que figure de proue, mais en tant que pilier central soutenant l’intégrité, la vitalité et la validité des loges mêmes que nous appelons les nôtres.

L’élection de n’importe quel dirigeant, du Vénérable Maître au Grand Maître, n’est pas simplement une transition cérémoniale de leadership ; c’est une réaffirmation de nos valeurs et de notre dévouement aux principes du métier.

En tant que Grand Maître, il préside nos loges avec l’autorité de guider, d’influencer et de faire respecter les normes qui nous définissent.

Ce rôle, profondément ancré dans notre constitution et nos traditions, met l’accent sur la responsabilité collective que nous partageons dans la sélection d’un leader qui incarne les vertus et les idéaux de la franc-maçonnerie.

Notre système de gouvernance est démocratique, reflet de notre croyance en l’égalité de tous les hommes, tout en reconnaissant que les distinctions de rang visent à préserver l’ordre et l’autorité qui leur sont dus.

Chaque maître maçon détient le droit et le privilège de voter et cela s’accompagne également de la responsabilité et du devoir de garantir que notre leadership est aussi solide que les fondations sur lesquelles repose notre entrée dans la franc-maçonnerie, témoignage de notre engagement en faveur d’un leadership participatif.

Cette obligation, qui nous pousse à nous engager activement dans l’élaboration de l’orientation future de notre fraternité, remet en question toute notion d’apathie, nous rappelant que le succès de la franc-maçonnerie ne repose pas sur les épaules d’un seul, mais sur la volonté collective et la sagesse de ses membres.

Pourtant, il est crucial de reconnaître que ce privilège de participation s’étend exclusivement aux maîtres maçons.

Cette distinction souligne la progression et l’approfondissement de l’engagement requis pour s’engager pleinement dans la gouvernance et le voyage spirituel au sein de la franc-maçonnerie.

C’est un rappel de la responsabilité qui accompagne le diplôme de Maître Maçon, un appel au leadership et à une implication active dans les décisions qui façonnent notre voie à suivre.

A l’approche de l’élection de votre Vénérable Maître ou de votre Grand Maître, réfléchissons sur la signification de ce moment.

C’est l’occasion de réaffirmer notre attachement aux principes qui nous lient, de contribuer à la sagesse collective qui guide nos loges et d’assurer le dynamisme et l’intégrité de la franc-maçonnerie pour les générations à venir.

Il ne s’agit pas seulement d’élections ; mais reflet de notre engagement envers le métier, un moment pour être ensemble et façonner l’avenir de la franc-maçonnerie avec conviction, respect et amour fraternel. Assumons ce devoir avec le sérieux qu’il mérite.

En participant à toute élection d’un dirigeant maçonnique, nous exerçons non seulement nos droits mais affirmons également notre croyance dans les valeurs et l’avenir de la franc-maçonnerie.

C’est un appel à l’action qui résonne au cœur de notre identité en tant que francs-maçons, nous exhortant à contribuer à la prospérité et au succès de notre fraternité.

Ce faisant, nous honorons l’héritage de ceux qui nous ont précédés et posons les bases de ceux qui nous suivront, en veillant à ce que la lumière de la franc-maçonnerie continue de briller de mille feux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES