mer 28 février 2024 - 07:02

Alchimie et Diplomatie

Fulcanelli reste de nos jours l’alchimiste le plus lu, et certainement le moins compris. Ses œuvres, Le Mystère des cathédrales et Les Demeures philosophales, portant sur plus de 800 pages s’ingénient à présenter l’hermétisme du Grand Œuvre. Mais qu’entend-il par là ?

Pourquoi l’architecture est-elle, pour lui, un pré-requis pour décoder les pierres ? Pourquoi les pierres seraient-elles « polyglottes » ? Pourquoi la Cabbale serait une langue universelle utilisée par les alchimistes ? De quelle manière l’art de la diplomatie est un préalable à toute recherche alchimique ?

L’ouvrage répond à ces questions.

Grégoire Brissé a été confronté à l’alchimie opérative dès 1974. Ses expériences réalisées, non sans succès, il laisse le laboratoire pour se consacrer, par la suite, à l’étude des Grands Anciens. Plusieurs traités d’alchimie sont issus de ses recherches, tels que François Cambriel, un alchimiste méconnu du XIXe siècle , les Alchimistes anglais du XVIIe siècle et la naissance de l’empire britannique.

[NDLR : Fulcanelli est un pseudonyme adopté par une figure mystérieuse et toujours non identifiée, largement considérée comme un alchimiste et auteur ésotérique français du début du 20ème siècle. L’identité réelle de Fulcanelli n’a jamais été établie de manière concluante. Fulcanelli est surtout connu pour ses deux livres sur l’alchimie, Le Mystère des Cathédrales publié en 1926 et Les Demeures Philosophales publié en 1930.

Ces livres discutent en profondeur de l’alchimie médiévale, de l’architecture et du symbolisme. Ils sont considérés comme des classiques de la littérature ésotérique. Le travail de Fulcanelli est entouré de mystère, non seulement en raison de sa nature anonyme, mais aussi en raison de la complexité et de l’énigmatisme des sujets qu’il a abordés. Ses écrits suggèrent une compréhension profonde du symbolisme hermétique et alchimique, et ils ont été une source de fascination pour ceux qui s’intéressent à ces sujets.

Il existe de nombreuses théories sur l’identité de Fulcanelli, allant de l’hypothèse qu’il s’agissait d’un individu unique à celle d’un pseudonyme collectif utilisé par un groupe de savants. Malgré de nombreuses enquêtes et spéculations, la véritable identité de Fulcanelli reste l’un des mystères persistants dans le domaine de l’ésotérisme.

Le Mystère des Cathédrales et Les Demeures Philosophales totalisent près de 800 pages et explorent l’hermétisme et le Grand Œuvre, c’est-à-dire la quête de la pierre philosophale et la transformation spirituelle et matérielle.

Dans ses écrits, Fulcanelli suggère que l’architecture médiévale et de la Renaissance, notamment celle des cathédrales, contient un langage codé, à la fois exotérique (ouvert à tous) et ésotérique (secret, accessible seulement aux initiés). Selon lui, ces structures “parlent” et révèlent des vérités cachées sur l’alchimie.

Alchimiste qui tient une fiole dans sa main
La pierre philosophale ?

L’alchimie de Fulcanelli ne se limite pas à la recherche de la pierre philosophale (ou Élixir) ; elle inclut aussi une dimension linguistique et diplomatique, qu’il appelle la “langue des diplomates”. Cette dimension semble liée à une forme de diplomatie secrète ou de sociétés secrètes, comme la franc-maçonnerie internationale.

Grégoire Brissé, son dernier opus, chez DERVY, une marque du Groupe Guy Trédaniel.

Fulcanelli suggère que l’alchimie, au-delà de ses aspects métaphysiques et chimiques, joue un rôle politique et diplomatique, particulièrement en ce qui concerne les enjeux de son époque, notamment la guerre et les troubles politiques en France au début du XXe siècle. Il voit dans l’alchimie un moyen de restaurer un certain ordre du monde qu’il perçoit comme menacé.

Grégoire Brissé est déjà connu pour nous avoir offert un très beau Traité de la voie sèche-Alchimie (Le Mercure Dauphinois, 2016). L’auteur a été dès 1974 alors banal étudiant en faculté, confronté à l’âpre pratique du laboratoire et a pu dès 1976, formuler les prémices de sa vision théorique de l’alchimie. Pendant trente années il a vérifié la coïncidence de ses découvertes avec celles de la tradition alchimique jusqu’à ce qu’il réalise qu’il n’avait rien inventé mais simplement accédé, un jour, à sa vraie définition.  Plusieurs traités d’alchimie sont issus de ses recherches, tels que François Cambriel, un alchimiste méconnu du XIXe siècle (Éd. du Cosmogone, 2021) ou encore Les Alchimistes anglais du XVIIe siècle et la naissance de l’Empire britannique (DERVY, 2023).]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

jissey
jissey
Jacques Carletto est journaliste, Conseil en Communication et Directeur de Collection ésotérique aux Editions Dervy - LES OUTILS MACONNIQUES DU XXI e siècle – la collection qui pose des questions- ( 40 ouvrages parus) au Groupe TREDANIEL. il interviewe en vidéo chaque semaine des auteurs ayant publié des ouvrages de spiritualité et développement personnel. Ses vidéos se retrouvent sur le site maçonnique européen N° 1 (500 à 1200 lecteurs uniques/jour) et sont visitées entre 3K et 14 K lecteurs par semaine Jacques Carletto a dirigé les publications IBM France pendant 10 ans – Conseil indépendant, il a contribué aux études de repositionnement de magazines en kiosque. Il a également enseigné les techniques du journalisme en licence et maitrise à la Sorbonne Nouvelle – Paris pendant 5 ans. Créateur de la méthode marketing ESM ( Entretiens Systé-Marketing) applicable aux situations de crise en entreprise il l’a également enseignée pendant 5 ans en MASTERS 1 & 2 à la Sorbonne Nouvelle -Paris NB/ Pour visiter son site gratuit d'interviews YOUTUBE => https://www.youtube.com>user>jissey92 ou contact:jissey@wanadoo.fr

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES