mer 28 février 2024 - 23:02

Réintégré en 2022, le nouveau juge exempte Perri des enquêtes sur le « scandale de la franc-maçonnerie »

De notre confrère brésilien olharjuridico.com.br – Par Pedro Coutinho

Blanchie et réintégrée par le Tribunal Suprême Fédéral (STF) dans les rangs du pouvoir judiciaire de l’État après des années d’absence pour implication dans le soi-disant « scandale de la franc-maçonnerie », Graciema Ribeiro Caravellas a été nommée nouvelle juge à la Cour de Justice (TJMT), ce vendredi (27 ), et a déclaré qu’elle n’avait aucun ressentiment, notamment envers le juge Orlando Perri, désormais son collègue en deuxième instance.

 On lui a demandé quelle serait sa relation avec Orlando Perri, qui était à l’époque inspecteur de la Cour et responsable du lancement du processus qui a abouti à la sanction administrative du CNJ contre plusieurs magistrats en Mato Gross, Caravellas n’a pas hésité.

« Ma relation avec Orlando Perri est excellente. Notre relation est la meilleure possible, j’admire vraiment le dynamisme, la compétence et la capacité professionnelle de Perri », a-t-il déclaré.

Graciema a également considéré qu’en tant que magistrat, Perri a agi comme n’importe qui d’autre, car c’est la responsabilité de ce poste.

«Je ne sais pas s’il était ‘responsable’ de ces enquêtes. Il a lancé un processus que n’importe qui d’autre ferait. À l’époque, il était magistrat et, à ce titre, il exécutait et initiait ce qu’il croyait devoir être”, a-t-il expliqué.

Elle et plusieurs magistrats ont été révoqués par le Conseil national de justice (CNJ) en 2010, soupçonnés d’avoir détourné, entre 2003 et 2005, environ 1,4 million de reais des caisses de la justice de l’État vers une loge maçonnique.

Selon l’enquête, l’argent servirait à couvrir les pertes subies par une loge maçonnique suite à l’effondrement d’une coopérative créée par les francs-maçons. L’affaire est connue sous le nom de « scandale de la franc-maçonnerie ». 

En novembre 2022, le STF a réintégré Juanita Cruz da Silva Clait Duarte, Maria Cristina Oliveira Simões, Graciema Ribeiro de Caravellas, Antônio Horário da Silva Neto et Marcos Aurélio dos Reis Ferreira.

Ce jeudi (26), le Tribunal plénier du TJMT a choisi à l’unanimité la juge Graciema Ribeiro de Caravellas et le juge Sebastião de Arruda Almeida pour les postes vacants de juges, selon des critères d’ancienneté.

Désormais, le TJMT comptera 11 femmes dans sa composition, comme juges, pour un total de 32 magistrats.

Les votes sont conformes aux Avis n° 116/20023 et 120/2023, faisant référence aux concours pour l’accès au poste de juge réservé à la magistrature de carrière, sur la base de critères d’ancienneté.
La date de l’investiture du juge élu Sebastião de Almeida n’a pas encore été définie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES