ven 24 mai 2024 - 00:05

Le Symbolisme de la grenade

La belle et très accessible – par son prix – collection « Les Symboles Maçonniques » nous offre une lecture traitant de la symbolique d’un aliment. Il s’agit du 104e volume !

Thomas Grison.

Thomas Grison, pratiquant le Rite Écossais Rectifié pourrait reprendre à son compte, avec profit et plaisir, s’il y a banquet, la phrase du vénérable maître « … Je vous invite tous à un banquet frugal et fraternel, venez y goûter dans une société de Frères, les charmes de l’égalité… » Et il s’agit bien, ici et maintenant, de frugalité. Se nourrir de peu, certes, mais s’enrichir d’une nourriture spirituelle, oh combien, généreuse.

Cet ouvrage est une belle invitation à laquelle nous succombons volontiers. En trois chapitres, nous entrons dans les « Données antiques », puis parcourons le « Moyen Âge et temps modernes » pour s’achever avec la « Franc-Maçonnerie ». Pour mémoire, l’époque moderne, appelée aussi les temps modernes, est une période historique généralement comprise entre 1492, avec la découverte de l’Amérique et 1789, au moment de la Révolution française.

Nous apprenons que la grenade est un fruit originaire de la région s’étendant de l’Iran à l’Inde du Nord, mais cultivée et appréciée dans de nombreuses régions du monde depuis l’Antiquité. Fruit de forme ronde, légèrement plus gros qu’une orange, avec une peau dure et lisse qui varie du jaune-vert au rouge foncé, elle est divisée en plusieurs compartiments contenant de nombreuses graines entourées d’une pulpe juteuse et sucrée appelée arille. Ces arilles peuvent varier en couleur du blanc translucide au rouge foncé.

De son symbolisme, nous reteindrons que ce fruit est depuis les temps anciens synonyme de fertilité, d’abondance et de vie éternelle. Elle est souvent présente dans l’art et la mythologie de nombreuses cultures. Dans le récit biblique, par exemple, la Terre Promise est décrite comme un « pays de blé et d’orge, de vigne, de figuier et de grenade ». Dans la mythologie grecque, Perséphone mange des graines de grenade, ce qui la lie au monde souterrain. Elle reste profondément enracinée dans l’histoire et la culture de nombreuses civilisations.

Grenades, monument des Droits de l’homme et du citoyen, détail.

Thomas Grison aborde tous les aspects symboliques du fruit qui revêt une signification dans de nombreuses cultures à travers les âges. Dans l’ancienne Égypte, des grenades ont été retrouvées dans de nombreuses tombes pharaoniques, y compris celle de Toutankhamon. Les Égyptiens anciens croyaient que la grenade possédait des propriétés de longévité et d’immortalité.

Statue de Perséphone- Isis – Musée Héraklion, Crète.

Dans la mythologie grecque, l’une des histoires les plus célèbres liées à la grenade est celle de Perséphone et Hadès. Perséphone est enlevée par Hadès et emmenée dans le monde souterrain. Avant d’être libérée, elle mange quelques graines de grenade, ce qui la lie au monde souterrain pendant une partie de chaque année. Cette histoire est souvent utilisée pour expliquer les saisons : les mois pendant lesquels Perséphone est avec Hadès correspondent à l’automne et à l’hiver, et son retour sur terre au printemps et à l’été. Dans le judaïsme, cette fois-ci, la grenade est souvent associée à la justice et à la droiture. On pense que le fruit contient 613 graines, correspondant aux 613 commandements de la Torah.

Rosh Hashanah.

C’est ainsi que lors de Rosh Hashanah, le Nouvel An juif, il est courant de consommer des grenades pour espérer une année remplie de bénédictions aussi nombreuses que les graines de grenade. Dans l’art chrétien, la grenade est souvent un symbole de la résurrection et de la vie éternelle. Elle peut aussi symboliser l’Église, dont les nombreux fidèles forment un seul corps.

Grenades, monument des Droits de l’homme et du citoyen, détail.

Dans certaines représentations de la Vierge Marie et de l’Enfant Jésus, la grenade est un symbole de la passion du Christ et de son sacrifice. Enfin dans l’islam, le Coran mentionne la grenade à plusieurs reprises, la citant comme un exemple des merveilles de la création divine. Elle est considérée comme un fruit du paradis et est associée à la santé et au bien-être. L’hindouisme et le bouddhisme reprennent les mêmes symboliques (prospérité, fertilité et l’abondance) et est également associée à certaines divinités et rituels.

L’Alchimiste par David Teniers le Jeune, vers 1640.

Enfin, dans l’art et la pratique alchimiques, la grenade est parfois utilisée comme un symbole de transformation et de renaissance. Quant à la littérature, celle-ci considère la grenade, avec sa richesse de graines et sa couleur éclatante, comme une source d’inspiration pour de nombreux artistes et écrivains à travers les âges. Elle représente souvent la passion, l’amour, le désir, mais aussi la renaissance et le renouveau.

La grenade, avec sa structure unique et ses multiples graines, reste pour le maçon, objet du dernier chapitre un symbole puissant de multiplicité, d’unité, de fertilité et de renouveau. Pour nous, elle est d’une profonde résonance culturelle et spirituelle. Elle est, à jamais, l’unité dans la diversité. Les nombreuses graines de la grenade sont un symbole de notre fraternité maçonnique : nombreux sont les frères et sœurs frères provenant de différentes origines et traditions, mais unis dans un même but et des idéaux communs.

Grenades, monument des Droits de l’homme et du citoyen, détail.

Thomas Grison signe ici son huitième ouvrage dans cette collection. Enseignant, l’auteur est également historien de l’art, passionné par l’iconographie sacrée et le monde des symboles.

Photos © Yonnel Ghernaouti, YG – Grenades du monument des Droits de l’homme et du citoyen, Paris VIIe arr., jardins du Champ-de-Mars, avenue Charles-Risler.

Le Symbolisme de la grenade

Thomas GrisonMdV Éditeur, Coll. Les Symboles Maçonniques, 2023, 128 pages, 12,50 €

Photo source blog http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/

2 Commentaires

  1. Pour les amateurs, lire aussi l’article du journal “La grenade, un fruit divin en Franc-maçonnerie ?”
    450.fm/2023/04/04/la-grenade-un-fruit-divin-en-franc-maconnerie/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES