dim 21 juillet 2024 - 09:07

On ne peut pas être dictateur et franc-maçon

Le rédacteur en chef de Mondafrique Seidik Abba, reçoit Joseph Badila, qui nous parle de l’action maçonnique en Afrique. Il veut montrer combien il s’agit de revisiter notre époque, saisir le sens profond de la démarche initiatique, reconnaître l’Autre. C’est pourquoi, il rappelle, sans concession la nécessité de dépasser les luttes pour le pouvoir, les meurtrissures et les aliénations d’une colonisation abusive, voire d’un néo-colonialisme dont on connaît les méfaits.

La Maçonnerie africaine, loin d’être morte, est porteuse d’espoir et d’ouvertures par son riche passé culturel…

Invité de Mondafrique.com en 2015 – une vidéo qui a fait plus de 25K de vues ! –, le haut fonctionnaire et dignitaire maçonnique Joseph Badila nous parle de la maçonnerie en Afrique : des valeurs universelles de la maçonnerie, de l’initiation des chefs d’États africains par une certaine obédience, du comportement desdits chefs d’État, de leur trahison de l’esprit maçonnique, que doit faire l’initié africain au XXIe siècle, de la maçonnerie école de l’humilité, etc.

Un sage parle. Écoutez-le, encore et encore…

La biographie de Joseph Badila

Élève de l’historien Marc Ferro (1924-2021), titulaire d’un doctorat en science de l’information et de la communication, il est, dès 22 ans, agent contractuel, puis fonctionnaire à la TV congolaise, directeur divisionnaire à la Science du Congo, il est ensuite directeur de cabinet (ministère du Commerce, PMEA et ministère de la Fonction Publique 1993-1997). Il prend part aux évolutions du monde économique, conduisant successivement les délégations congolaises aux négociations finales sur les accords du GATT (Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce) (GATT) du G.A.T.T., à la CNUCED ( Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement) sur les produits de base à Genève, Londres, Bruxelles et Paris. Membre fondateur des Grands Orients et Loges associées du Congo (GOLAC), Conseiller de l’ordre, Grand Maître adjoint, Grand Maître, puis Grand Commandeur du Suprême Conseil du Congo, il est de toutes les rencontres maçonniques et actif dans cette recherche de la paix durable au Congo et en Afrique. C’est un narrateur privilégié de la grande et de la petite histoire de la franc-maçonnerie en Afrique Noire.

Aller plus loin avec Jospeh Badila, c’est possible en lisant La Franc-Maçonnerie en Afrique noire – Un si long chemin vers la liberté, l’égalité, la fraternité (DETRAD, 2004) et, coécrit avec le philosophe Daniel Béresniak (OE) Les Francs-Maçons et l’Afrique, une rencontre fraternelle (DETRAD, 2008).

En vente chez DETRAD

Les deux ouvrages de Joseph Badila

Les Francs-Maçons et l’Afrique, une rencontre fraternelle

Joseph Badila / Daniel Béresniak

Cet ouvrage dresse le bilan de l’action maçonnique en Afrique, de la IIIe république à nos jours. Il veut montrer combien il s’agit de revisiter notre époque, saisir le sens profond de notre démarche initiatique, reconnaître l’Autre. C’est pourquoi, il rappelle, sans concession pour l’Occident, l’introduction de la franc-maçonnerie en Afrique, les conflits qui ont marqué le continent, la nécessité de dépasser les luttes pour le pouvoir, les meurtrissures et les aliénations d’une colonisation abusive, voire d’un néo-colonialisme dont on connaît les méfaits. La Maçonnerie africaine, loin d’être morte, est porteuse d’espoir et d’ouvertures, avec, notamment, les rencontres humanistes fraternelles africaines et malgaches et la Conférence des puissances maçonniques d’Afrique et de Madagascar. Elle peut conjuguer, par son riche passé culturel, traditions initiatiques de deux continents et modernité. C’est dire qu’elle est en situation d’intervenir pour éviter les conflits, réunir ce qui est épars, et, peut-être, montrer le chemin au monde. Commander l’ouvrage 11,00 €

La Franc-Maçonnerie en Afrique noire

C’est vers cette Afrique accablée par les guerres que sont attirés nos regards. Depuis longtemps, ses sentiers sont couverts de l’humus des sous-bois, mais aussi de cendres. À travers les pages de ce livre, l’auteur souhaite enlever ces cendres qui le ramènent au royaume de sa jeunesse. Il entend filtrer et dévoiler les séquences qui constituent, à certains égards, les sympathies et les curiosités de son époque, telles qu’il les a vécues. Ce sont là les étapes qui émaillent la fin et le début d’un processus : la colonisation finissante et l’Afrique en régression… Cet ouvrage, pour la première fois, fait le récit d’événements vécus tels que l’espoir, le doute, les conflits armés et la Franc-maçonnerie. Une cohabitation qui peut paraître paradoxale. À la croisée des philosophies venues d’ailleurs, notamment la Franc-maçonnerie et la tradition africaine, l’auteur nous associe à son visionnage d’images d’un passé dans un pays confronté aux séquelles de l’intolérance politique. Et s’il exhume cette histoire, c’est pour la rendre plus accessible à tous ceux qui sont sensibles aux maux dont souffre une bonne partie du berceau de l’humanité et dont il doit se défaire. La Franc-maçonnerie telle qu’il la vit professe l’union des cœurs, des esprits et produit la concorde universelle. Elle peut montrer la voie à l’Afrique, aux Africains et à toute l’humanité dans la complémentarité et l’interdépendance. Commander l’ouvrage 23,00 €

2 Commentaires

  1. Merci chers amis de cette très instructive vidéo.
    Fernad Reynaud disait “Quand je vois ce que je vois et que j’entends ce que j’entends, je suis bien content de penser de ce que je pense“.
    Profane, comme vous dites, je suis ; profane, je resterai !
    Incroyable cette grande loge nationale française qui initie, si j’ai bien compris, des dictateurs !
    La vraie question n’est-elle pas pourqoui ?
    Allô ! Non mais, Allô quoi !“, c’est ça la “France à fric” ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES