dim 23 juin 2024 - 06:06

IFOP : Etude sur les croyances irrationnelles et les superstitions aux Etats-Unis et en France

De notre confrère ifop.com – François Kraus

Les chiffres clés

  • 69% des Américains partagent au moins une croyance occulte contre 59% des Français
  • 46% des Américains disent croire aux fantômes contre 24% des Français
  • La proportion à croire aux fantômes a été multipliée par 4 aux États-Unis et par 5 en France en 40 ans
  • Les Français sont en revanche plus nombreux à donner crédit à la transmission de pensée (40% contre 30%)
  • Plus de 7 Américains sur 10 croient aux miracles contre moins d’un Français sur deux (43%)
  • 54% des Américains adhèrent à l’existence du diable, soit 30 points de plus que les Français (24%)

Fantômes chez les Américains, transmission de pensée chez les Français

Parmi les différentes formes d’occultisme qui leur ont été soumises, la croyance dans les fantômes arrive en tête chez les répondants américains (46%) et en deuxième position (24%) chez les Français.

Cette croyance a considérablement évolué au cours des 4 dernières décennies tant aux États-Unis qu’en France : en 1978, à peine plus d’un Américain sur 10 (11%) était dans ce cas, tandis qu’en France, seulement 5% des personnes interrogées en 1982 y souscrivaient.

D’une manière générale, les Américains sont plus nombreux que les Français à croire en une ou plusieurs sciences occultes (69% contre 59%), chiffres toutefois élevés des deux côtés de l’Atlantique.

La transmission de pensée est la seule forme d’occultisme à laquelle les Français adhèrent plus massivement que les Américains (40% dans l’Hexagone contre 30% au pays de l’Oncle Sam).

Lorsque l’on aborde la question des tables tournantes, des sorcières ou des démons, d’importants écarts apparaissent entre nos deux populations. Les Américains sont ainsi presque deux fois plus nombreux à croire aux sorcières (34%) que les Français (18%).

Les miracles font recettes des deux côtés de l’Atlantique

Quand bien même les proportions sont différentes, Américains et Français aiment à croire aux miracles. Plus de 7 Américains sur 10 (71%) sont convaincus qu’ils peuvent survenir quand 43% des Français le pensent également.

Si elle a tendance à rester peu ou prou la même aux États-Unis au long des 20 dernières années, la croyance dans les miracles (71% aux USA) a évolué de manière non négligeable en France, passant de 34% en 2005 à 43% en 2023, soit près d’un Français sur deux aujourd’hui.

Le fait que le diable puisse exister convainc beaucoup plus outre-Atlantique qu’ici puisque plus de la moitié des Américains interrogés (54%, en baisse de 7 points par rapport à 2005) répondent par l’affirmative, soit 30 points de plus que les Français qui sont 24% à partager cette opinion. Notons qu’aux États-Unis, l’écart entre femmes et hommes est important sur cette question, 60% des premières y croyant contre moins de la moitié (49%) des seconds.

Autre différence de taille entre nos deux pays que celui concernant la présence d’OVNIS dans nos cieux. Une présence à laquelle adhèrent quelque 43% des Américains – 47% des hommes et 39% des femmes -, contre 28% des Français. Il est à souligner qu’aux USA, le nombre d’habitants estimant que les extra-terrestres visitent notre monde est en progression régulière depuis 2005 (34% à l’époque) tandis qu’il recule sensiblement en France (33% en 1982).

De ciel, il est encore question lorsque l’on aborde l’astrologie. Comme pour la quasi-totalité des items abordés dans cette étude, l’influence des signes zodiacaux sur nos vies rencontre plus d’adeptes aux États-Unis (42%) qu’en France (32%).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES