dim 19 mai 2024 - 09:05

26-28/05/23 : « Rituel, rituels » aux Imaginales Maçonniques & Ésotériques d’Épinal

Jacques Oréfice*, coprésident des Imaginales Maçonniques & Ésotériques (IM&E) d’Épinal (Vosges) nous présente l’édition 2023, dixième du nom. Autour d’un thème qui parle aux maçons : « Rituel, rituels ».

« Au commencement était le Rite »

Fidèles à leur tradition devenue décennale, les Imaginales Maçonniques et Ésotériques ont choisi de proposer un thème de réflexion interrogeant des praxis communes à tous les humains. Cette année 2023, l’invariant anthropologique qu’est le Rituel et les pratiques qui en découlent, les rituels, vient s’ajouter aux thèmes précédents qui figurent dans ce dossier.

Car, « Au commencement était le Rite ».

Ce titre est emprunté au livre trop méconnu d’Arthur Maurice Hocart qui lui avait donné comme sous-titre « De l’origine des sociétés humaines ».

Il y démontrait que :

les institutions qui fondent toutes les sociétés humaines sont d’origine cultuelle et magico-religieuses,

les rituels, dans leurs structures comme dans leurs fonctions, sont identiques et permettent la conservation et la prospérité des communautés dont ils constituent la culture,

les rituels ont tous la même origine, un Rituel premier qui s’avère être l’intronisation royale dont procèdent tous les rituels depuis le néolithique,

les premiers rois furent des rois morts ; en effet, étaient rois les victimes sacrificielles .

Le sacrifice est ce qui rend sacré, le roi mort lors de la cérémonie d’intronisation renaissait en un Dieu, ce qui en fait un être double avec toutes les conséquences.

Ce rite de mort et de renaissance a servi de modèles aux rites de passage comme aux rites sacerdotaux d’ordination. Et par extension à la modélisation de tous les rituels existants et donc à leur mondialisation.

Réglés et respectés par tous, les rituels ont pour objectifs d’assigner à chacun sa place et son rôle dans le groupe humain auquel il appartient.

Car personne ne pratique un rituel pour son seul usage personnel sauf dans une pathologie compulsive de type obsessionnel.

Le rituel est communautariste par essence. En tant qu’infrastructure du tissu social, il constitue une « fabrique » du lien. Il participe d’une religion au sens premier de « ce qui relie ».

C’est la ritualisation de la socialisation qui génère la sociabilité, c’est à dire les espaces de neutralité qui donnent la possibilité des échanges et des réciprocités. Donc de l’indispensable dialogue.

Temple de la rue de Provence.

Les rituels élaborent un langage commun qui est connu par tous les participants. Il est aussi le moyen de la reconnaissance des participants. Cette reconnaissance permet l’inclusion de proche en proche, y compris des inconnus et des méconnus qui connaissent ces rituels. Ou le rituel comme modalité du dialogue et comme remède à la Babélisation du Monde.

L’objectif des rituels est d’exclure la violence du groupe, ou à tout le moins de la réguler et de permettre la survie et donc la reproduction du plus grand nombre possible de ses membres.

Et en dernière analyse de permettre la survie du groupe qui les pratique. Nous ne vivons et ne survivons que grâce au rituel.

Cette dixième édition se tiendra, en marge des Imaginales et de la Fête de l’Image du 25 au 28 mai 2023 au Temple Maçonnique, 7 rue de Provence à Epinal.

Entre ritualité et ritualisme, qu’ils soient religieux ou laïques, les rituels seront explorés sous toutes leurs faces dans le cycle des 14 conférences proposées.

Les intervenants, entre auteurs à succès internationaux, auteurs vosgiens, authentiques spécialistes présenteront des sujets soigneusement sélectionnés pour permettre à chaque auditeur d’élargir sa compréhension du monde.

Les uns sont des fidèles depuis dix ans comme Éric Giacometti, Jacques Ravenne, Laurence Vanin, Claude Vautrin, Frédéric Vincent.

D’autres sont venus les rejoindre au cours de ces dix dernières années : Kadder Abderahim, Jack Chollet, Lauric Guillaud, Anne-Claire Scebalt.

Georges Bertin
Georges Bertin (OE).

Seul Georges Bertin, double Prix Cadet Roussel, ne viendra plus, car trop tôt décédé. Il fut l’infatigable inspirateur des colloques du CERII (Centre d’Etudes et de Recherches Internationales sur l’Imaginaire).

Enfin, cette année sont venus s’associer à la centaine d’intervenants qui nous ont accompagnés pendant cette décennie : Éric Badonnel, Toussaint Djeguedé, Yonnel Ghernaouti, Raphaël Liogier, Annie Tremsal.

Éric Badonnel, Prix Cadet Roussel 2023.

Leur présence, nouvelle ou renouvelée, témoigne de leur intérêt constant pour une manifestation unique qui rend visible ce qui est habituellement invisible, c’est le sens du mot « Ésotérisme ».

Les Imaginales Maçonniques et Ésotériques mettent la raison au service de l’imagination et l’imagination au service de la raison, ce qui est la seule modalité de mettre la joie dans les esprits et dans les cœurs.

Qu’ils soient remerciés ici de leur présence agissante.

Reste à souhaiter à tous de merveilleuses Imaginales Maçonniques et Esotériques qui ne restent séparées des Imaginales d’Epinal que par la rue de Provence.

Reste aussi à espérer que cette dixième édition des Imaginales échappe aux manifestations antimaçonniques qui ont émaillé l’édition 2022.

Rappelons simplement que la Maçonnerie a été interdite, dans l’histoire, sous tous les régimes totalitaires et que pour ne faire aucune référence à des pays actuels, elle a été interdite en France sous le régime de l’Etat Français de Vichy, dans l’Allemagne nazie, dans tous les pays de l’orbite soviétique, etc.

La trace en reste au fronton du Temple : l’équerre et le compas qui y figuraient ont été martelés en 1941. Ils n’ont jamais été remplacés, leur absence témoigne de l’antimaçonnisme.

L’antimaçonnisme est trop souvent le prélude à la suppression de la liberté d’expression. Ce à quoi tendaient les manifestations 2022. Elles n’ont pas honoré qui s’y est livré.

Il me reste à remercier, en dernier, ceux qui sont en fait les premiers, à savoir les membres de l’Association organisatrice que je copréside. Depuis un an, depuis dix ans, ils travaillent avec zèle constance et dévouement pour la réussite de ces trois jours qui ne se dément pas depuis dix ans. »

Le prix Cadet Roussel

L’association des lmaginales Maçonniques & Ésotériques remet chaque année depuis 2014 un Prix Cadet Roussel dont l’image d’Epinal intègre son logo. Cadet Roussel observe le monde à travers son face-à-main indiquant par-là la distance et la présence qu’il convient d’observer en tous temps et en tous lieux. À proximité de l’équerre et du compas qui permettent toutes les Géométries, Cadet Roussel s’aventure sur un damier fait de pavés noirs et blancs marquant la coïncidence des opposés.

Bandeau Facebook des Imaginales.

Cette année, Éric Badonnel sera couronné pour son livre Franc-Maçon !

L’auteur est né à Épinal. Spécialiste des politiques de santé et de protection sociale, il travaille dans le service public pour des établissements sanitaires et médico-sociaux qui accueillent des personnes en situation de handicap. Son livre est préfacé par Christophe Habas (OE), docteur en médecine et docteur en sciences cognitives, Grand Maître du Grand Orient de France de 2016 à 2017.

Le programme

En savoir +

Un salon labellisé Institut Maçonnique de France (IMF)

Temple de la rue de Provence.

Infos pratiques : IM&E du 26 au 28 mai 2023

Temple Maçonnique,  7 ave de Provence – 88000 ÉPINAL

Jacques Oréfice.

*Jacques Oréfice est membre du Grand Orient de France depuis 1971 et ancien Secrétaire de la Conférence Maçonnique Européenne et ancien Grand Maître adjoint aux Relations Internationales (GODF). Il a été Grand Commandeur du Grand Collège des Rites Écossais – Grand Orient de France, et, de 2016 à 2020, directeur des publications de l’Association Maçonnique des Hauts Grades – Les Essais Écossais et Rencontres Sources.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour MTCF,
    10 ans déjà et je viens de découvrir les imageries d’Epinal aujourd’hui!!!
    Comment pourrais je faire pour que le Groupement International de Tourisme et d’Entraide G.I.T.E , puisse participer aux 11ème imageries en 2024, en tant qu’exposant ???
    Merci de répondre et peut-être m’envoyer les documents nécessaire pour l’inscription 2024!
    Fraternellement
    Alain Yvon Béguin
    Secrétaire Général du G.I.T.E.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES