jeu 23 mai 2024 - 04:05

Passage à l’Orient Éternel du Frère Patrice Hernu

Nous avons appris hier, vendredi 31 mars, le passage à l’Orient Éternel du Frère Patrice Hernu. Il était né le 21 janvier 1948 et était le fils de Charles Hernu (1923-1990), lui-même fils d’un gendarme franc-maçon, et ancien ministre de la Défense du président François Mitterrand. Depuis quelques semaines, il était hospitalisé à l’Hôpital Ambroise-Paré AP-HP de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), pour une infection nosocomiale contractée lors d’un passage à l’hôpital pour une banale pause de prothèse de hanche !

Patrice Hernu était franc-maçon à la Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité membre de la Respectable Loge Earth Lodge 34 à l’Orient de Paris-Levallois. Il a été ré-initié au Grand Orient de France en janvier 1970. Il avait été reçu lowton qui signifie louveteau ou fils de maçon en 1955, à l’âge de sept ans, dans une loge dite des Stuarts à Germain-en-Laye (la tradition jacobite) selon un vieux rituel d’adoption isiaque. Cette cérémonie est relatée dans le livre Les Fils de la Lumière de Roger Peyrefitte.

Il a été président jusqu’en novembre 2012 de l’association maçonnique semi-ouverte Dialogue et démocratie française (D&DF). Il est avec Pierre Chastanier (président fondateur) le cofondateur de la CIU (Cercle Inter Universitaire) qui entend participer à la redéfinition de l’esprit des Lumières en réunissant des représentants au plus haut niveau de tous les courants spirituels et philosophiques, agnostiques compris.

Patrice Hernu

Il a consacré une grande partie de sa vie à la politique. Docteur en mathématiques et en Économie appliquée, administrateur de l’INSEE et conseiller INHESJ (Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice) sous l’autorité du 1er ministre pour les risques environnementaux. Il a été professeur en Économie et en Développement Durable au sein de l’université Paris-Dauphine – PSL, établissement d’enseignement supérieur d’envergure internationale spécialisé, entre autres, dans les sciences des organisations. Il a participé à la fondation de Génération Écologie, puis à la rédaction de nombreux programmes écologiques, du premier pacte écologique de 1996 à la fondation d’Écologie Bleue puis de Valeur Écologie. Il est à l’origine de plusieurs initiatives économiques et politiques comme la « globalocalité » et le Bretton Woods du Carbone.

Il fut le corédacteur avec Jean-Michel Belorgey du chapitre Environnement du programme « Changer la Vie » du Parti socialiste en 1972. Parallèlement, il enseigne à l’université Dauphine l’économie d’entreprise à travers les travaux du Club de Rome et propose de nouvelles stratégies d’entreprise adaptées à ce constat. Il s’éloigne du Parti socialiste après le congrès de Metz (1979) où les courants animés par Michel Rocard et Pierre Mauroy ne participent pas à la résolution majoritaire, pour sceller l’accord de l’Union de la Gauche.

Proche de Michel Rocard, il participera en 1989 à la fondation de Génération Écologie auprès de Brice Lalonde, Jean-Louis Borloo et Jean-Michel Belorgey. Animateur du courant Fraternité d’abord qui comptera Noël Mamère dans ses rangs, il prend parti pour Brice Lalonde dans l’affrontement de ce dernier avec Noël Mamère que Patrice Hernu empêche de prendre la direction du mouvement qui, de ce fait, ne rejoint pas la gauche (1994) avec l’étiquette. Devenu secrétaire général, il finira par rompre avec Brice Lalonde en 1996. Cofondateur de Force démocrate (FD) avec François Bayrou, il devient le porte-parole Écologie et DD de l’UDF dont il a rédigé l’essentiel du programme environnemental. Le 4 octobre 1996, il signe avec François Bayrou un pacte écologique en dix points, notamment sur la fiscalité. Fidèle à François Bayrou mais voulant porter l’écologie au cœur d’une grande formation de droite.

Affaire Hernu histoire d’une calomnie

En 1997, il écrit un livre, chez Ramsay, Affaire Hernu-Histoire d’une calomnie, pour infirmer l’enquête de L’Express sur les soupçons d’espionnage de son père au profit du bloc de l’Est.

C’est avec Serge Lepeltier et Nathalie Kosciusko-Morizet qu’il participe à la fondation de l’Union pour un mouvement populaire (UMP) au nom de l’écologie. Il déchantera rapidement, regrettant essentiellement la faiblesse des orientations écologiques. Une fois Nathalie Kosciusko-Morizet élue députée, celle-ci, pourtant à l’origine porte parole d’Écologie bleue et proche de l’Élysée comme de Nicolas Hulot, s’investira surtout dans le tout nouveau Conseil du développement durable. L’activité de ce Conseil restera, sous l’autorité de Michel Barnier, trop inactif au goût de Patrice Hernu. Patrice Hernu s’éloigne alors, dès 2004, de l’UMP pour recréer un réseau France Bleue, indépendant, dont la lettre France-Europe-Planète Bleue regroupe progressivement près de 40 000 affiliés. Il cherche depuis 2006 à constituer un regroupement d’associations et d’ONG dont le but est de concilier écologie et nouvelle croissance, notamment avec l’aide du Fonds Français pour la Nature et l’Environnement (FFNE, organisation créée en 1967 par Jean Sainteny à l’initiative du Général de Gaulle et du Prince Bernard des Pays-Bas). Patrice Hernu ne participe pas à l’initiative de Nicolas Hulot. Convaincu que les grands partis doivent s’approprier l’écologie avec leurs propres bagages, il considère que cette initiative aboutit à déléguer à des gourous médiatiques une responsabilité devenue essentielle.

À l’élection présidentielle de 2007, il appelle l’ensemble des écologistes réalistes à voter pour Nicolas Sarkozy, qu’il qualifie de « mieux-disant écologique ». Patrice Hernu aurait voulu constituer un parti écologiste bleu avec tous les écologistes non Verts, sur une base réaliste et transversale aux partis, notamment avec Corinne Lepage. Mais ce projet se heurte à l’émiettement politique de l’écologie et au fait que Corinne Lepage, avec CAP21, a rejoint François Bayrou. De ce fait, les anciens réseaux d’Écologie Bleue se sont rapprochés de Valeur Écologie avec Serge Lepeltier et François Grosdidier dans l’espoir de fédérer les écologistes réalistes et humanistes de la majorité présidentielle (Newsletter no 1 de Valeur Écologie). En revanche, le réseau France Bleue s’oriente définitivement vers une activité de think tank en partenariat avec des ONG telles que Pro-Natura International et le FFNE.

Levée du corps à Boulogne Billancourt (Morgue de l’Hôpital Ambroise-Paré Lundi 3 avril à 10 h) au cours de laquelle les Frères et Sœurs de sa Loge participeront à la cérémonie de son ultime Passage à l’Orient Éternel. 

Les funérailles se dérouleront à Carcassonne.

Marcel Laurent

Laissons le mot de la fin à son ami Marcel Laurent avec qui il a longuement œuvré pour la fondation de la GLCS :

Que ses filles reçoivent nos condoléances attristées ainsi que celles et ceux qui l’ont accompagné avec tant de dévouement au cours de ces dernières semaines.

Disons-lui en empruntant Les Vers dorés attribués à Pythagore :

Tu monteras, Patrice, sur le char de lumière

Esprit victorieux et roi de la matière

Tu comprendras de Dieu le règne paternel

Et tu pourras t’asseoir dans le calme éternel

5 Commentaires

  1. « Gémissons, Gémissons mais Espérons ».
    « Espérons, Espérons en confiance, Espérons en confiance et en sérénité ! »
    Puisse Dieu, l’Être Éternel, le Très Haut, Grand Architecte de l’Univers, accueillir ce digne Fils de la Lumière en Sa demeure céleste où, désormais, il résidera en paix.

  2. Ayant bien connu NTCF Patrice, et partagé nombre de ces engagements, je peux témoigner combien il avait une personnalité attachante, une grande douceur, une capacité à jongler avec des concepts théoriques et une passion certaine pour l’ésotérisme ! Fils d’un “prince” de la politique politicienne, il était trop gentil pour y réussir et ce fut sans doute une grande frustration ! Son dernier engagement sur ce terrain fut le soutien qu’il apportât à Cédric Villani pour les élections municipales de Paris 2020 ! GGG mais E !

  3. Patrice Hernu était également membre actif du Lions Club, en banlieue sud de Paris, où nous nous sommes connus et y avons ensemble participé à de nombreuses actions caritatives. Avec cet engagement social qui lui tenait à coeur, il répondait tout à fait à la recommandation du rituel maçonnique de prolonger au dehors l’oeuvre commencée dans le Temple.
    Homme discret, observateur, serviable, toujours souriant et sachant écouter, il ne prenait la parole que pour apporter des pierres enrichissantes aux chantiers en cours du mouvement.
    Notre frère Patrice, qui vient trop tôt de rejoindre son ciel était à tous égards, “quelqu’un de bien”.
    Gilbert GARIBAL

  4. Cet hommage m apprend des engagements forts de Patrice Hernu.. Homme très discret effectivement et très souriant..toujours … malgré des difficultés de locomotion..
    Cette fin est bien triste dans un hôpital avec une affection nosocomiale …
    Oui je penserai à lui encore longtemps…
    Et j adresse toutes mes condoléances à sa famille et son réseau fraternel proche.
    Au-revoir la haut Patrice !

  5. J’avais très bien connu notre très cher Frère Patrice dans le cadre du premier prix littéraire de la Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité (GLCS) qui avait été décerné en mars 2019. Il y a cinq ans déjà…
    Un homme, un Frère exceptionnel, comme on en rencontre peu !
    La disparition d’un maillon de la grande famille maçonnique est toujours une grande tristesse.
    En ces moments difficiles, je tiens à témoigner toute ma fraternelle affection à sa famille, à ses proches, à nos Sœurs et Frères de cette Grande Loge.
    Ce matin, nous serons autour de lui pour l’accompagner à sa dernière demeure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES