jeu 13 juin 2024 - 21:06

Antimaçonnisme : Les enfants de la veuve sortent de l’ombre. Les maçons ont de nouveau rappelé leur existence

De notre confrère russe newizv.ru – Par Sergueï Poutilov

Certaines personnes considèrent la franc-maçonnerie comme un instrument de lutte en coulisses, une conspiration des services de renseignement impérialistes contre des pays qui aspirent à une véritable indépendance, d’autres – une fraternité qui professe les principes de la coexistence pacifique de personnes de religions et de nationalités différentes.

Au Royaume-Uni, un grand “scandale maçonnique” éclate. Les pompiers de Londres ont fait l’objet d’un examen minutieux pour leurs liens avec la Grande Loge d’Angleterre à la suite de critiques à l’encontre du syndicat. La brigade aurait accepté un don de 2,5 millions de livres sterling des francs-maçons de Londres pour un équipement spécial, qui a été mis en service en novembre 2021. Des insignes maçonniques sont apparus sur les flancs des camions de pompiers. Et tout irait bien pourtant, selon les syndicats locaux, la confrérie des “francs-maçons” est “misogyne”, puisque l’accès à la loge aux représentants du sexe faible est interdit par d’anciennes chartes. Par conséquent, il est nécessaire d’effacer tous les signes maçonniques des camions de pompiers et de rompre officiellement les liens avec les “enfants de la veuve”. Il est rapporté par The Guardian.

La « confrérie », qui s’efforçait de rester dans l’ombre depuis des siècles, s’est ainsi à nouveau rappelée, quoique d’une manière quelque peu curieuse.

Il est difficile de trouver une personne qui n’a même pas entendu parler de la “conspiration maçonnique mondiale” du moins du coin de l’oreille. Ce qu’ils ne reprochent pas aux “francs-maçons”…

Comment les francs-maçons ont construit l’histoire

Pourquoi beaucoup non seulement les détestent, mais en ont franchement peur, alors qu’ils ne connaissent souvent ce phénomène historique que par ouï-dire ? Demandez à n’importe quel vrai patriote, et il mettra tout sur les tablettes. Ces « monstres du genre humain », par la bouche du Grand Maître des Templiers Jacques de Molay, revenus au XIVe siècle d’un incendie hérétique, maudissent toutes les monarchies et l’Église, jurent d’établir une « république mondiale ». Qui a organisé la Grande Révolution française en 1789 ? En clair, les “farmazones”, qui sont la progéniture de “l’Ordre maudit” et sont restées pendant des siècles fidèles à ses préceptes anti-monarchistes et anti-ecclésiastiques. Ce n’est pas pour rien que, comme ils l’ont montré (bien qu’ils aient été torturés par les templiers), le témoignage a témoigné que les chevaliers, bien qu’ils aient été autrefois glorieux pour leurs victoires dans les croisades, Au fil du temps, ils auraient commencé à vénérer un monstre cornu et barbu nommé Baphomet ? Le “satanisme mondial” est devenu comme une rivière souterraine, qui ne remonte qu’occasionnellement à la surface, mais en même temps, à chaque fois, il emporte des pays entiers et des dynasties régnantes pour ensuite se cacher à nouveau des regards humains sous les signes inoffensifs de ” sociétés éducatives”, cercles alchimistes ou admirateurs intello de l’antique gnosticisme. « Mais les faits, les faits ! », s’est exclamé un autre partisan du « complot mondial ». Et il racontera certainement la prochaine fable. Après l’exécution de Louis XVI, comme on dit, un vieillard à demi fou, à longue barbe grise, vêtu d’une robe blanche à demi pourrie, sauta brusquement de la foule sur l’échafaud, qui trempa ses mains dans le sang du décapité. monarque, et les montrant à la foule criait à haute voix : « Jacques de Molay, tu es vengé ! ». qui n’affleure qu’occasionnellement, mais en même temps, balaye à chaque fois des pays entiers et des dynasties régnantes pour se dérober ensuite aux regards humains sous les signes inoffensifs des « sociétés éducatrices », cercles d’alchimistes ou admirateurs intello de Gnosticisme ancien. « Mais les faits, les faits ! », s’est exclamé un autre partisan du « complot mondial ». Et il racontera certainement la prochaine fable. Après l’exécution de Louis XVI, comme on dit, un vieillard à demi fou, à longue barbe grise, vêtu d’une robe blanche à demi pourrie, sauta brusquement de la foule sur l’échafaud, qui trempa ses mains dans le sang du décapité. monarque, et les montrant à la foule criait à haute voix : « Jacques de Molay, tu es vengé ! ». qui n’affleure qu’occasionnellement, mais en même temps, balaye à chaque fois des pays entiers et des dynasties régnantes pour se dérober ensuite aux regards humains sous les signes inoffensifs des « sociétés éducatrices », cercles d’alchimistes ou admirateurs intello de Gnosticisme ancien. « Mais les faits, les faits ! », s’est exclamé un autre partisan du « complot mondial ». Et il racontera certainement la prochaine fable. Après l’exécution de Louis XVI, comme on dit, un vieillard à demi fou, à longue barbe grise, vêtu d’une robe blanche à demi pourrie, sauta brusquement de la foule sur l’échafaud, qui trempa ses mains dans le sang du décapité. monarque, et les montrant à la foule criait à haute voix : « Jacques de Molay, tu es vengé ! ». pour ensuite se cacher à nouveau des regards humains sous les signes inoffensifs des “sociétés éducatives”, cercles d’alchimistes ou admirateurs intello de l’antique gnosticisme. « Mais les faits, les faits ! », s’est exclamé un autre partisan du « complot mondial ». Et il racontera certainement la prochaine fable. Après l’exécution de Louis XVI, comme on dit, un vieillard à demi fou, à longue barbe grise, vêtu d’une robe blanche à demi pourrie, sauta brusquement de la foule sur l’échafaud, qui trempa ses mains dans le sang du décapité. monarque, et les montrant à la foule criait à haute voix : « Jacques de Molay, tu es vengé ! ». pour ensuite se cacher à nouveau des regards humains sous les signes inoffensifs des “sociétés éducatives”, cercles d’alchimistes ou admirateurs intello de l’antique gnosticisme. « Mais les faits, les faits ! », s’est exclamé un autre partisan du « complot mondial ». Et il racontera certainement la prochaine fable. Après l’exécution de Louis XVI, comme on dit, un vieillard à demi fou, à longue barbe grise, vêtu d’une robe blanche à demi pourrie, sauta brusquement de la foule sur l’échafaud, qui trempa ses mains dans le sang du décapité. monarque, et les montrant à la foule criait à haute voix : « Jacques de Molay, tu es vengé ! ».

Mais même cela ne suffisait pas aux maudits francs-maçons. Ils créèrent en Allemagne l’Ordre des Illuminati, responsable de toutes les révolutions en Europe, puis la société italienne des Carbonari, et enfin étendirent leurs tentacules dégoûtantes jusqu’en Russie, où ils tentèrent d’établir leurs propres règles avec les mains des décembristes, c’est-à-dire renverser les dirigeants légitimes et arranger sur les ruines de la “monarchie sacrée” le “sabbat constitutionnel”. Et ce n’est pas tout. Première Guerre mondiale. Selon vous, qui a mis en scène cette apothéose de la mort, dans la fournaise de laquelle des millions de vies d’Européens civilisés ont été brûlées ? C’est vrai, ils l’ont deviné – tous les mêmes “francs-maçons” auxquels appartenait le nationaliste serbe Gavrila Princip, qui était membre de l’organisation secrète “Black Hand” et a tiré sur l’héritier du trône austro-hongrois. Qui, en fait, a servi de détonateur au “bain de sang” paneuropéen, connue sous le nom de “guerre impérialiste”. Les maçons s’y sont également réchauffés les mains. Dans les flammes de la guerre et des révolutions qui ont suivi, trois grands empires ont brûlé – russe, allemand et austro-hongrois. Pensez-vous que le pentagone kabbalistique est devenu en vain un symbole du pouvoir soviétique ? C’est la meme chose…

Les théoriciens du complot ne sont pas morts même aujourd’hui. Le pouvoir des maçons, pensent-ils, n’a nullement faibli. Vous pouvez vous en convaincre simplement en ramassant un dollar américain : on y voit une pyramide égyptienne couronnée de l'”Oeil qui voit tout” maçonnique. Maintenant, nous luttons contre le dollar tout-puissant. Mais où est la garantie que des agents de la mystérieuse fraternité mondiale ne se sont pas glissés dans nos rangs ordonnés ? Un ami s’est récemment rendu en Biélorussie à Vitebsk. Donc sous vous, il s’avère qu’il n’y a rien de moins qu’un musée maçonnique entier. Avec tous les effets personnels franc-maçonniques – gants, tabliers, boussoles, équerres, “têtes mortes” et autres artefacts “glaçants”. Soit dit en passant, en Russie, la franc-maçonnerie, relancée après la “perestroïka”, se sent à l’aise.

Foyers de l’espionnage et du sionisme, ou partisans de la fraternité et du savoir universels ?

Que se passe-t-il, “ennemis” en marche ? Regardons de plus près. Qui étaient les éducateurs russes du temps de Catherine ? Qui a créé une imprimerie pour l’enseignement de masse de l’alphabétisation aux gens (Novikov en a finalement souffert lorsqu’il s’est retrouvé dans la forteresse de Shlisselburg). Le grand Pouchkine n’appartenait-il pas à la loge maçonnique “Ovide”, ou le commandant Kutuzov, qui a libéré la Russie de l’invasion des Français, qui portait le nom maçonnique “Green Laurel” ? Et Odoevsky, qui pendant trois cents ans a prédit l’émergence des blogs, d’Internet et des avions ?

Les autorités russes n’ont jamais fait confiance aux “enfants de la veuve” (surtout compte tenu de l’histoire avec les décembristes), bien qu’elles aient pompeusement proclamé que le but principal du travail maçonnique était “d’effacer les différences entre les races, les classes, les croyances entre les gens, d’exterminer le fanatisme, la superstition, pour détruire la haine nationale, la guerre et unir toute l’humanité par les liens de l’amour et de la connaissance. Cependant, en 1821, un décret impérial fut publié interdisant la combinaison de la fonction publique avec la participation aux loges maçonniques. La “rivière souterraine” a disparu des yeux des “non-initiés” pour être à nouveau sur la crête de l’histoire déjà lors de la malheureuse Révolution de février 1917. Comme il ressort des archives, près de la moitié des membres du gouvernement provisoire se sont avérés être des “frères”, y compris son président lui-même – “Pierrot de la Révolution” Alexander Kerensky. Puis suivi ” pendant ce temps, en 1921, des bombes d’information explosent dans la presse de Leningrad au sujet de la divulgation de cellules souterraines des ordres rosicruciens, des martinistes, de la loge Astrea, qui se composait de divers «éléments bourgeois inachevés purgés du parti, des dentistes, des diseurs de bonne aventure, des mystiques, des kantiens et autres canailles”. Les derniers rapports sur les membres des loges mystérieuses ne nous sont parvenus que des archives secrètes des services spéciaux soviétiques des années trente, lorsque toutes sortes de “magiciens et chevaliers” reçoivent des conditions solides et, au lieu de construire le Temple de la Vérité, sont envoyés sous escorte sur les chantiers de la taïga du socialisme. pendant ce temps, en 1921, des bombes d’information explosent dans la presse de Leningrad au sujet de la divulgation de cellules souterraines des ordres rosicruciens, des martinistes, de la loge Astrea, qui se composait de divers «éléments bourgeois inachevés purgés du parti, des dentistes, des diseurs de bonne aventure, des mystiques, des kantiens et autres canailles”. Les derniers rapports sur les membres des loges mystérieuses ne nous sont parvenus que des archives secrètes des services spéciaux soviétiques des années trente, lorsque toutes sortes de “magiciens et chevaliers” reçoivent des conditions solides et, au lieu de construire le Temple de la Vérité, sont envoyés sous escorte sur les chantiers de la taïga du socialisme.

Les dernières traces de maçons dans l'”empire du mal” socialiste remontent à la période après que l’armée soviétique a libéré l’Europe de l’Est des hordes fascistes. Dans les territoires débarrassés de l’ennemi, cependant, il y avait encore pas mal de loges maçonniques et de frères déguisés depuis l’époque de l’occupation nazie (Hitler ne supportait pas les « enfants de la veuve »). Dans les cercles partisans du début des années cinquante, la question de la légalisation de l’ancienne confrérie a même été soulevée (par exemple, en Bulgarie). Mais les dirigeants communistes, jugeant raisonnablement, ont décidé “de ne pas laisser les puces sous la peau”.

Soit dit en passant, les francs-maçons ont eu du fil à retordre non seulement dans les pays du bloc socialiste, mais aussi dans les puissances du « tiers-monde » qui s’étaient à peine libérées des carcans coloniaux, qui avaient choisi une orientation vers Moscou. Ainsi, en Égypte, où les maçons sont apparus pour la première fois dans le convoi des troupes napoléoniennes lors de la fameuse campagne au pays des pyramides, la confrérie s’est sentie à l’aise jusqu’à la révolution nasserienne. Cependant, à cette époque, les fans de la construction du temple du monde appartenaient déjà complètement aux loges anglaises, puisque le pays était gouverné par les « maudits colonisateurs » anglais. Ce n’est qu’en 1956, après la crise de Suez, alors que l’Égypte est victime de la triple agression de l’Angleterre, de la France et d’Israël, que les “enfants de la veuve” sont complètement expulsés des rives du Nil, et que les loges sont déclarées “foyers de l’espionnage et du sionisme”. .” L’interdiction de la franc-maçonnerie persiste en Égypte à ce jour. Que, cependant,

Même si la franc-maçonnerie n’est considérée que comme un instrument de lutte en coulisses, une conspiration des services de renseignement impérialistes contre les pays luttant pour une véritable indépendance, cela n’enlève rien à la contribution que la confrérie a apportée à l’acceptation généralement acceptée (et même prévue dans le Charte des Nations Unies) principes de coexistence de personnes de religions et de nationalités différentes. Cependant, chacun est libre de traiter la franc-maçonnerie comme il l’entend.

« Mon arrière-arrière-grand-père, avant même la révolution, est allé étudier l’ingénierie à Londres, où il a rejoint la loge maçonnique. De plus, il atteint des degrés d’initiation assez élevés, comme en témoigne sa bague au compas et à l’équerre, incrustée de pierre noire. Des gants, un tablier en tissu fin avec les symboles de la loge maçonnique ont également été conservés. Notre famille les a soigneusement conservés. Malgré le fait qu’ils sont arrivés à notre époque par l’intermédiaire d’un parent qui a autrefois servi dans les structures de pouvoir soviétiques. C’est un secret de famille depuis plusieurs générations », a déclaré à l’auteur Ekaterina, étudiante dans une université de Moscou.

Contribuer à l’histoire de l’étude du mouvement maçonnique et des historiens locaux. Ainsi, en 2014, dans le district de Shchelkovsky de la région de Moscou sur la rivière Vorya, l’expédition de l’historien Georgy Rovensky a découvert la fondation du temple maçonnique perdu de l’amitié, construit par le grand maître Lopukhin au XVIIIe siècle.

Aujourd’hui, le thème du dialogue des civilisations, auquel adhère par exemple le gouvernement égyptien, devient d’actualité. En même temps, les racines de cette philosophie poussent sans aucun doute dans leurs principes maçonniques, qui visaient à construire un monde sans guerres ni divisions, sur la base de “la fraternité et la connaissance universelles”. De nombreux gouvernements et Églises tentent aujourd’hui de suivre la philosophie de l’œcuménisme, c’est-à-dire la convergence des religions.

Récemment, on a appris qu’à Alexandrie (Égypte) la publication de l’almanach œcuménique « Dialogues » en langue russe a commencé. En tant que membre du comité de rédaction de la revue, le prêtre Pavel Levitin, a déclaré à la publication: “L’almanach est un produit du concept de la” ville du monde “, professé par Alexandre le Grand lors de la fondation d’Alexandrie, où les gens pouvaient communiquer sans crainte, participer à une grande connaissance, vivre en harmonie, quels que soient leur clan et leur tribu, leurs opinions religieuses ou politiques. Les citoyens de la Terre plongèrent dans les peurs et les querelles. Sans précédent par la force des tremblements de terre, des guerres, tout cela sème le désespoir. Les gens ont plus que jamais besoin d’une lueur d’espoir. Une attention particulière sur les pages de l’almanach mensuel sera accordée à l’histoire. A notre époque, la connaissance de la sagesse antique est très utile. Prenez au moins le “Livre mémorable” de Lucius Ampelius sur les constellations. Le scorpion a été engendré par Diana pour se venger d’Orion pour avoir tenté de la souiller alors qu’elle chassait nue. En conséquence, Orion a souffert de sa passion ardente. Et Jupiter a placé à la fois le Scorpion et Orion sur les étoiles, créant les constellations correspondantes. C’est-à-dire que même lui n’a pas trouvé qui est ici, qui ne l’est pas, mais a rétabli la justice de cette manière. Toute cette sagesse des âges nécessite une réflexion dans les conditions modernes. Nous devons apprendre à nous comprendre indépendamment de la nationalité, de la religion ou de l’appartenance à des systèmes étatiques différents. et rétablit ainsi la justice. Toute cette sagesse des âges nécessite une réflexion dans les conditions modernes. Nous devons apprendre à nous comprendre indépendamment de la nationalité, de la religion ou de l’appartenance à des systèmes étatiques différents. et rétablit ainsi la justice. Toute cette sagesse des âges nécessite une réflexion dans les conditions modernes. Nous devons apprendre à nous comprendre indépendamment de la nationalité, de la religion ou de l’appartenance à des systèmes étatiques différents.

1 COMMENTAIRE

  1. Franchement ce long article où on mélange les réalités,la façon de penser de penser de la population,les légendes ,les attaques,les rumeurs ,l’Histoire et des mensonges purs et simples,(sans compter les invraisemblances) mériterait au moins des mises en ordre,et davantage de rigueur. que peut il apprendre?
    et à qui?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES